Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/02/2015

Gare de Montpellier Saint Roch : les promoteurs immobilier à la fête

communiqué :

Densité record pour le quartier Nouveau Saint-Roch de Montpellier

Une tour de seize étages, quatorze immeubles de onze étages et une dizaine d’autres bâtiments, c’est ce qui devrait sortir de terre dans les dix prochaines années près de la gare centre.

Avec une densité comprise entre 33 000 et 44 000 habitants au km². Un urbanisme pour cette zone d’aménagement concerté (ZAC) qui a fait l’objet de nombreuses critiques d’habitants d’un quartier déjà surchargé. Mais un choix défendu par Stéphanie Jannin, adjointe à l’urbanisme et par ses prédécesseurs : Michaël Delafosse (PS) et un certain… Philippe Saurel, aujourd’hui maire (divers droite) de la ville. (3 400 mots)

La suite : http://www.montpellier-journal.fr/?p=23146

----------------------

lire aussi sur L'Agglorieuse :

Montpellier : trois habitants sur quatre candidats à un logement social ?

Le problème du logement social à Montpellier est l'objet de débats permanents. Tout récemment encore, Philippe Martin, ex-vice-président de l'Agglo, s'est étranglé en prétendant que « 75 % de la population montpelliéraine peut prétendre à un logement social ». Et de s'indigner que, de 2010 à 2014, les demandes en instance soient passées de 16 000 à 21 000, soit une augmentation moyenne annuelle de 1 250 par an, ce qui correspond à peu près à 30 % de l'augmentation annuelle de la population entrante venue s'installer à Montpellier au cours de la même période.

[En savoir +]

Les bâtiments actuels vus du Peyrou :

Image 1.png

15/12/2014

La belle réussite du viaduc de Millau

lu sur :

Publié le 14/12/2014 à 06:48, Mis à jour le 14/12/2014 à 10:26

Cela fait exactement dix ans ! Le 14 décembre 2004, le viaduc de Millau était inauguré et mis en service deux jours plus tard. Baptisé par certains le Pont du Gard du XXIe siècle, il a vu passer en une décennie, 46 millions de véhicules. Sur le plan touristique, le viaduc est une belle réussite puisqu'il a attiré pas moins de 1,4 million de visiteurs. Un spectacle pyrotechnique exceptionnel va illuminer le ciel de Millau ce dimanche 14 décembre à 18 heures, dix ans, jour pour jour, après l'inauguration du Viaduc.*Conçu par l'ingénieur Michel Virlogeux et dessiné par l'architecte Lord Norman Foster, le viaduc de Millau est le plus haut du monde. Il culmine à 343 mètres au-dessus du Tarn. Construit en 3 ans seulement, cet ouvrage multi-haubané est composé de 7 piles en béton, de pylônes et d'un tablier en acier.

Chainon manquant de l'A75

Des premières ébauches de tracés réalisées en 1987 à la fin du chantier en décembre 2004, dix-sept années d'études et de travaux ont été nécessaires pour que le chaînon manquant de l'autoroute A75 voie le jour. Le viaduc de Millau, que certains n'hésitent pas à appeler le Pont du Gard du XXIe siècle, accueille,tous les ans, une moyenne de 4,5 millions de véhicule ( 90% de véhicules légers et 10% de poids lourds). Les visiteurs eux aussi continuent d'affluer. L'aire de vision aménagée dans l'ancienne ferme caussenarde de Brocuéjouls reste très fréquentée. De là, on peut accéder au belvédère qui permet d'avoir une vue panoramique du viaduc, goûter les célèbres «capucins» du chef étoilé Michel Bras et tout apprendre sur le viaduc et sa construction dans l'espace expo/boutique de la compagnie Eiffage. En 2013, ces deux espaces dédiés à la connaissance de l'ouvrage ont accueilli 444 000 personnes, parmi lesquelles plus de 17 000 ont suivi une visite guidée Eiffage. Un succès !

* Pour assister à ce feu d'artifice qui s'annonce visuellement spectaculaire, le mieux est de se rendre dans le quartier de Naulas, ou le long du Tarn (à partir de la route de Peyre, et jusqu'au niveau du centre ancien / Pont Lerouge).

La Dépêche du Midi
 

28/08/2014

Pour les habitants du quartier de la Méditerranée

Le futur immeuble du 1 rue de Barcelone :

(NB : cet immeuble est juste dans l'alignement de la rivière souterraine qui a entraîné l'effondrement de l'ancienne église Saint François)

Image 3.png

Image 2.png

Image 1.png

Image 2.png

Image 1.png

31/08/2013

Architecture: en France "on ne prime que des gens qui font des parallélépipèdes."

Par exemple, la nouvelle mairie de Montpellier !

toit.png

lu sur :

http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/08/29/la-deflagration-guggenheim_3468529_3246.html

LE MONDE CULTURE ET IDEES | 29.08.2013 à 16h51 • Mis à jour le 29.08.2013 à 17h04 |Par Raphaëlle Rérolle (Bilbao (Espagne), envoyée spéciale)

Image 1.png

On raconte en Espagne que le roi Juan Carlos, découvrant le Guggenheim de Bilbao, lâcha une vigoureuse et fort peu royale exclamation de surprise. Il est vrai que le bâtiment de l'architecte américano-canadien Frank O. Gehry fait partie des rares constructions qui provoquent un choc immédiat. Qu'on l'aime ou qu'on le déteste, il ébahit. L'année suivant son inauguration, en 1998, 1,3 million de visiteurs étaient accourus de tous les continents pour voir cette énorme fleur de titane poussée au bord du fleuve Nervion.

Brusquement, Bilbao devenait la destination à la mode. Mieux : grâce à l'impulsion donnée par ce musée hors normes, la ville basque prenait son élan vers un destin entièrement nouveau. Bondissant hors du cercle des villes moyennes où l'avait confinée le déclin de ses chantiers navals, elle se taillait une jolie place sur la carte du monde. C'était le début de ce que l'on appelle l'"effet Guggenheim" : une véritable déflagration qui a durablement marqué le monde de l'urbanisme et celui de l'architecture.

"UNE NOUVELLE ÉPOQUE POUR BILBAO"

Quinze ans après, le monstre étincelant attire encore un million de visiteurs chaque année, dont deux tiers d'étrangers. Avec ses 24 000 mètres carrés, ses 20 salles d'exposition, ses milliers de tonnes de béton et de plaques métalliques, c'est une sculpture ondoyante qui reflète le ciel et les eaux du Nervion.

pour lire la suite :

La déflagration Guggenheim.pdf