Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/12/2011

EDF, hiver, précarité

lu sur :

http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/12/02/un-chomeur-prive-d-electricite-meurt-dans-l-incendie-de-son-appartement_1612917_3224.html

Un chômeur privé d'électricité meurt dans l'incendie de son logement

Roger Thouvenin, 54 ans, s'éclairait à la bougie depuis qu'EDF lui avait coupé l'électricité pour cause d'impayés. Selon les premiers éléments de l'enquête, c'est vraisemblablement l'une de ces chandelles mal éteintes qui serait à l'origine du feu.

Une fin aussi absurde que cruelle." C'est en ces termes que le président de la région Centre, François Bonneau, a évoqué, vendredi 2 décembre, la mort d'un chômeur d'Orléans, tué dans l'incendie de son appartement dans la nuit de mercredi à jeudi. Roger Thouvenin, 54 ans, s'éclairait à la bougie depuis qu'EDF lui avait coupé l'électricité pour cause d'impayés. Selon les premiers éléments de l'enquête, c'est vraisemblablement l'une de ces chandelles mal éteintes qui serait à l'origine du feu.

"Nous ne pouvons pas accepter que les situations de précarité et d'exclusion que nous constatons quotidiennement mettent ainsi en danger les plus fragilisés vers lesquels doit tendre l'action publique", a dénoncé le dirigeant socialiste de la région dans un communiqué, évoquant "l'enchaînement funeste d'un chômage qu'on sait handicapant passé la cinquantaine, de loyers et de factures d'énergie qu'on ne parvient plus à [régler]".

"IL A PROGRESSIVEMENT SOMBRÉ"

Selon son fils Christophe, la victime refusait d'être aidée financièrement ou d'être hébergée. Divorcé depuis vingt et un ans, "il a progressivement sombré suite à son licenciement des parfums Dior, après y avoir passé quinze ans", a-t-il confié à la presse. Mise en cause par plusieurs voisins indignés qu'on ait pu couper l'électricité en décembre à un chômeur, EDF a expliqué vendredi que cet homme n'avait "pas été identifié comme étant en difficulté".

Cet homme ne payant plus ses factures depuis début 2011, malgré plusieurs relances, EDF a saisi les services sociaux mais "aucun dossier n'a été constitué", a expliqué une porte-parole. Dans le cas contraire, la victime aurait pu bénéficier de la trêve hivernale qui s'applique aux coupures d'électricité (du 1er novembre au 1er avril), ou d'une des aides prévues pour les personnes en situation de précarité, par exemple un tarif préférentiel, selon EDF.

Les commentaires sont fermés.