Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/09/2012

Alerte au gaz de schiste dans le Gard

lu sur :

http://www.midilibre.fr/2012/09/14/dma-gaz-de-schiste-camions-sondeurs-en-vue-sur-le-bassin-d-ales,562383.php

Gaz de schiste : des camions sondeurs viennent mesurer la présence d'hydrocarbures

Midi Libre
14/09/2012, 11 h 29 | Mis à jour le 14/09/2012, 11 h 51
La société Mouvoil détient toujours un permis d’exploration des gaz de schiste sur le "bassin d’Alès" à cheval sur le Gard et l’Ardèche.
La société Mouvoil détient toujours un permis d’exploration des gaz de schiste sur le "bassin d’Alès" à cheval sur le Gard et l’Ardèche. (Google Maps)

La société Mouvoil, détenteur d’un permis d’exploration des gaz de schiste dit du “bassin d’Alès” (à cheval sur le Gard et l’Ardèche) devrait engager d’ici un mois d’importants tests pour mesurer la présence d’hydrocarbures dans le sous-sol.

Mouvoil a déclaré qu’il n’allait pas recourir à la fracturation hydraulique

Un train de camions enverra des ondes qui seront ensuite analysées par un camion relais. 13 communes seraient concernées. La société n’a besoin d’aucune autorisation, Mouvoil ayant déclaré qu’il n’allait pas recourir à la fracturation hydraulique. 

"C’est purement déclaratif, s’exaspère un militant gardois anti-gaz de schiste, Alain Roubineau. Vues les cibles qu’ils envisagent de capter, elles ne pourront pas être mises en production avec des techniques conventionnelles. Ce ne sera pas de la fracturation comme on le voit aux Etats-Unis ou au Canada. Ce sera des techniques de stimulation, de pression, d’injection de vapeur, d’utilisation de solvants. On joue sur les mots."

Un simple dossier en préfecture, déposé début septembre par Mouvoil, a suffi, puisque le permis est actif (il ne fait pas partie de ceux abrogés par l’Etat l’an dernier).

L'opposition manifeste

L’opposition s’organise déjà : avant-hier soir, à Barjac (Gard), une réunion publique a rassemblé plusieurs centaines de personnes. Dans une semaine, samedi 22 septembre, c’est à Saint-Christol-lès-Alès que devrait se cristalliser la mobilisation, pour une journée mondiale d’opposition aux gaz de schiste et hydrocarbures non conventionnels.

Un rassemblement - l’un des quatre d’envergure prévu ce jour-là en France - est programmé à la Maison pour tous, avec débats et conférences. 

Les commentaires sont fermés.