Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/10/2012

Montpellier, informations locales

Beaucoup d'articles en accès libre sur Montpellier journal :

 

Articles publiés depuis le 9 octobre 2012.

Ceux en accès libre sont signalés.
Vous n'arrivez pas à lire ?
Visualisez dans votre navigateur
 

Nikola Karabatic a-t-il oublié
qu’il avait retiré 1500 euros ?
(en accès libre)

Visuel de la campagne de communication de la ville de Montpellier fin 2009 (photo : ville de Montpellier)C’est une des questions abordées dans la revue de presse locale de Montpellier journal. Mais aussi la politique locale avec le « gros coup de fatigue » d’Hélène Mandroux, les rumeurs toujours d’actualité sur l’arrivée du journaliste Alain Nenoff au cabinet du maire de Montpellier, une autre version sur les propos de François Commeinhes sur les gays, le point de vue d’André Vezinhet sur la gestion de la crise à l’opéra, l’aéroport Notre-Dame-des-Landes, etc. (lundi 22 octobre)

Surprenantes manœuvres
autour du marché public de la com’ de Montpellier

Brice Renoux sur le site de l'agence Voix publique (copie d'écran)Cet été la petite agence Voix publique est devenue sous-traitante d’Anatome, détentrice du marché de la communication de la ville de Montpellier. C’est La Lettre M qui l’a révélé jeudi. Ce marché de 4 M€ doit être renouvelé fin 2012. Serait-il déjà attribué avant même que la consultation soit lancée ? Rien ne permet de l’affirmer mais la stratégie d’Anatome surprend. Son patron, Éric Zajdermann s’explique à Montpellier journal. Ainsi que Francis Navarro, conseiller spécial d’Hélène Mandroux. Pascal Provencel, patron de Sens inédit, un des concurrents d’Anatome, livre également sa réaction.

« Le but de Voix publique n’est pas d’être un prédateur »

Brice Renoux, le patron de l’agence Voix publique a rappelé Montpellier journal après la parution de notre article sur le marché de la communication de la ville de Montpellier.

Le patron des fonctionnaires municipaux
couvre les policiers frappeurs

Jules Nyssen, directeur général des services de la ville de Montpellier en mars 2010 (photo : J.-O. T.)Jules Nyssen, dans un mail adressé à Montpellier journal, affirme que deux policiers municipaux « ont agi dans le respect des règles et de la déontologie ». Une vidéo les montre pourtant en train de frapper un « cabanier » de l’esplanade qui ne se défend pas. Dans le même courrier, le directeur général des services de la ville de Montpellier demande à Montpellier journal de ne pas citer les noms des policiers. Montpellier journal ne suivra pas cette recommandation et va plus loin : l’article visé est maintenant en accès libre.

Trop chère la marque économique
de l’agglomération de Montpellier ?

Philippe SaurAu cocktail de lancement de la marque économique de l'agglomération de Montpellier (photo : J.-O. T.)el, Europe écologie-Les Verts et même l’entourage d’Hélène Mandroux pointent du doigt le coût de « Montpellier unlimited ». Petite vidéo des festivités et quelques images de la campagne de promotion qui a débuté, il y a une semaine.


« Unlimited » : l’agglo de Montpellier n’a rien inventé

Pas moins de six logos dénichés par un communicant comparables à la marque « Montpellier unlimited » dévoilé mercredi par Jean-Pierre Moure, le président de l’agglomération. En particulier pour deux villes et deux pays. « Montpellier rare par excellence » ?

Moure s’affiche avec la marque de l’agglo (en accès libre)

Dans les publicités dans la presse et sur les panneaux dévoilées ce matin pour « Montpellier unlimited », on voit deux choses quand on s’éloigne un peu : « Montpellier » et « Jean-Pierre Moure ». De quoi donner des arguments à ceux qui reprochent au président de l’agglo de faire son « autopromotion » en vue des municipales de 2014.

9 affiches publicitaires de la région sur 50 mètres (en accès libre)

Une brève vidéo tournée par Xavier Malafosse, envoyé spécial de Montpellier journalà l’aéroport de Carcassonne.

La terrasse d’Hélène Mandroux
« accessible de l’extérieur » ? Vraiment ?
(en accès libre)

C’est ce qInterphone pour accéder au 8e étage du nouvel hôtel de ville de Montpellier (photo : J.-O. T.)ue la ville a affirmé hier dans un communiqué à propos de la « terrasse privative » (selon les termes du marché public) à 50 000 € accessible depuis les bureaux d’Hélène Mandroux. La page Facebook du maire parlait même hier d’« une terrasse accessible au public ». Montpellier journal est donc allé voir ce qu’il en était. Reportage en images


La photo de la terrasse à 50 000 € de Mandroux (en accès libre)

La Gazette a eu accès à la « terrasse privative » du maire de Montpellier mais planque la photo de l’équipement tout en bas d’une page. Et l’hebdo ne dit plus, comme la semaine dernière, que la porte-fenêtre des bureaux du maire donnent « sur le vide ».

Alain Nenoff sur le départ de Jeudi tout ?

C’est une rumeur persistante qui circule en ville. Mais c’est surtout la destination du journaliste de l’hebdomadaire, ancien de L’Agglorieuse, qui serait la plus surprenante.

Les commentaires sont fermés.