Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/06/2013

Montpellier : la distribution de l'eau et le bidon ...

communiqué :

La concertation-bidon de l'Agglo sur l'eau est achevée. Opacité totale pour un coût de 400 000 Euros.

Les élus de l'Agglo vont choisir le 25 juillet le mode de gestion de l'eau, nous ne savons rien du choix qu'ils vont faire, si ce n'est celui du vice-Pt Louis Pouget :  
« Pour ma part, j’ai eu [en 2009] un audit du fermier sur 20 ans de gestion et la conclusion de cet audit, c’est qu’en réalité, la Délégation de Service Public [à Véolia] est nettement préférable à la régie [publique] ». (FR3 soir du 17 avril 2013) 
Alors si le retour en régie publique était le choix des autres élus, pourquoi ne pas l'affirmer et prévoir les mesures nécessaires ? 
Dans la brochure Sursaut Montpellier 2020 de mars 2013, les adjoints Jacques Martin et Mickael Delafosse écrivent p.28 : « nous sommes clairement en faveur de la régie ». 
Le 6 mai, revirement total, les deux mêmes votent en Conseil Municipal contre le retour en régie.

Pour faire leur choix, les élus disposent des propositions de 18 panélistes qui n'avaient pas à donner d'avis sur le mode de gestion. Etonnant.
Le Président de l'Agglo, JP Moure, avait invité la population à un Forum de l'Eau le 25 mai au Corum pour une seule matinée. Faute de publicité,  seulement 130 personnes étaient présentes, dont 40 du Collectif pour un retour de la gestion de l'eau en régie publique, mais aussi quelques élus, des cadres de l'Agglo et des personnes du privé. Absence totale du public. Les actes du nouvel audit SP2000 et du Forum de l’Eau ne seront rendus publics qu'autour du 10 juin, aux élus qui vont devoir choisir sans aucun recul. Ce débat tronqué, mené dans l'opacité totale a été un simulacre de concertation dommageable pour la démocratie. Des vigiles empêchèrent même l'accès du public aux délibérations de l'Agglo pourtant publiques. 

Le Collectif a choisi de faire vivre la démocratie en rencontrant la population pour faire connaître les modes de gestion de l'eau dont celui qu'il défend : la gestion en régie publique.

Le Collectif a organisé 5 rassemblements et 14 réunions publiques dans les communes de l'Agglo, rassemblant plus de 1000 personnes, il a rencontré 24 municipalités de l'Agglo pour faire connaître son choix.

Notre pétition pour un retour de l'eau en régie publique totalise à ce jour 7.916 signatures.

Des votations citoyennes ont été organisées à l'initiative du Collectif à Montpellier, Clapiers, Prades le Lez  96% des votants s'y prononcent pour la régie publique, comme à Grabels où la votation organisée par la municipalité recueille sur 1002 votants 95,54% pour la régie publique contre 4.44 pour la DSP.
Le refus de mettre en œuvre le référendum par l'Agglomération manifeste un refus de donner la parole aux usagers et citoyens et de les dessaisir de toute décision.

Une votation symbolique doit encore avoir lieu à Saussan et Villeneuve Lès Maguelone.

Si personne à l'Agglo ne voulait de ce débat, c'est que les décisions étaient déjà prises. Dans l'intérêt de qui ? Certainement pas des usagers du service public de l'eau/assainissement.

Montpellier  le 4 juin 2013.

Collectif 34 pour une gestion de l'Eau en régie publique.

Tél : 06 84 29 87 97

      :  04 67 54 19 34

Pour nous contacter : collectif-eau34@orange.fr       

Notre site : 

Eau Secours 34: Collectif gestion publique

http///eau34.ouvaton.org/index.php?s=collectif

Pour signer la pétition : http://eau34.ouvaton.org/index.php?s=petition

--------------------------------------

mes informations personnelles :

lues sur :

Quand le PC était soupçonné d'avoir été acheté par la CGE (Veolia ...

http://www.montpellier-journal.fr/2009/05/quand-le-pc-etait-soupconne-davoir-ete-achete-par-la-cge.html

extrait :

Le Lundi 11 mai 2009 à 21:29

Quand le PC était soupçonné d’avoir été acheté par la CGE (Veolia)

Avec le lancement de la mission d’information sur la gestion de l’eau à Montpellier, revient en mémoire une affaire de « trafic d’influence » et de « corruption ». L’enquête visait les moyens utilisés par la Compagnie générale des eaux (aujourd’hui Veolia) pour obtenir les marchés de l’eau dans plusieurs villes françaises. Dont Montpellier. À l’époque les regards s’étaient tournés vers des élus communistes.

En conseil municipal le 4 mai 2009 (photo : Mj)Normalement, la mission municipale d’information sur l’eau a pour objectif d’évaluer la gestion de Veolia dans le cadre du contrat d’affermage signé en 1989 et pas les magouilles éventuelles dans l’attribution du marché à la multinationale. Pourtant, deux déclarations récentes posent question. La première c’est celle d’Hélène Mandroux à L’Agglorieuse (29/04) : « Je ne suis pas contre le fait que la mission sur l’eau fasse appel à un cabinet extérieur pour une évaluation complémentaire, mais j’ai toute confiance en mes services pour réaliser un audit de qualité. Tous mes cadres sont des nouveaux venus à la mairie, ce qui garantit leur totale objectivité. » Jusque là, le raisonnement du maire de Montpellier se tient : les fonctionnaires municipaux sont nouveaux et ne peuvent donc être tenus pour responsables d’un mauvais contrôle de la gestion de Veolia.

« Au Jardin des sens avec Veolia »

Sauf qu’il y aussi une déclaration de Serge Fleurence, premier adjoint (PS) en conseil municipal du 4 mai assez similaire mais plus explicite : « J’indique aussi, parce que ça c’est important, qu’on a quand même demandé aux services de la ville de faire une expertise. Parce que nous n’avons aucune raison de mettre en doute, et les compétences, et l’objectivité, et la neutralité des fonctionnaires de la mairie de Montpellier. En plus, il faut que vous le sachiez, que ce ne sont que des jeunes très compétents, très dynamiques et qui n’étaient pas là en 89 donc on ne peut pas les soupçonner d’avoir…été manger au Jardin des sens [restaurant très haut de gamme de Montpellier] avec Veolia. »

...

lire la suite sur :

http://www.montpellier-journal.fr/2009/05/quand-le-pc-etait-soupconne-davoir-ete-achete-par-la-cge.html


Les commentaires sont fermés.