Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/06/2013

Pour une gestion séparée des biodéchets à Montpellier

communiquyé:

Le Cniid lance une campagne de mobilisation pour le tri des biodéchets. Rendez-vous sur le site de la campagne jeveuxmonbacbio.org pour signer la pétition et participer au recensement des initiatives de compostage partagé ! 

 

La campagne "Je veux mon bac bio" appelle les citoyens à se mobiliser pour interpeler les élus en charge de la gestion des déchets sur la mise en place d’une gestion séparée des biodéchets. A l’heure actuelle, ce sont plus de 90 collectivités qui ont formalisé la collecte séparée et beaucoup d’autres qui favorisent le compostage partagé et individuel. Ce sont autant de pratiques que nous devons encourager.  

 

>> Vous aussi, demandez votre bac bio 

 

 

La campagne du Cniid, soutenue par de nombreuses associations dont France Nature Environnement, s’inscrit dans le cadre national et européen de prévention et de valorisation des déchets et plus largement de la transition écologique. Les dispositions du Grenelle de l’environnement et des directives européennes relatives aux déchets encouragent la mise en place d’une gestion séparée des biodéchets. Si la France veut répondre aux objectifs du Grenelle qui fixe 45% de taux de recyclage des déchets ménagers et assimilés d’ici 2015 et 23% de production d’énergie renouvelable d’ici 2020, les biodéchets ne doivent plus être ignorés.

La poubelle d'un Français contient plus d'un tiers de biodéchets composés de matière organique. La priorité doit être la réduction de ces biodéchets : on gaspille plus de 20kg d'aliments par an et par personne. Restes de repas, fruits et légumes, pain et même des produits non déballés : ce sont autant d'aliments qui pour leur fabrication ont nécessité de l'eau, de l'énergie, des pesticides, des engrais et ont consommé de l'espace, tout ça pour finir dans nos poubelles sans passer par l'assiette. Il convient donc de réduire ce gaspillage pour n'avoir à composter que ce qui n'est pas consommable. Cependant, faute de tri à la source, ces biodéchets sont aujourd'hui majoritairement enfouis ou incinérés, générant des pollutions de l'eau, des sols et des émissions de gaz à effet de serre. 

 

Parce que le tri des biodéchets sera bientôt aussi naturel que le tri des emballages : rendez–vous sur le site jeveuxmonbacbio.org pour signer la pétition et participer au recensement des initiatives de compostage partagé !

Les commentaires sont fermés.