Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/01/2014

Montpellier: les élections municipales, la traîtrise des verts, les dissidents du PC, etc ...

à lire sur Montpellier Journal (lien dans la colonne de gauche) :


Le patron d’une société rachetée par Servier
accusé d’agressions sexuelles

Jean-François Floch, patron d'Eramondi (ex Bioréalités) en 2010, lors d'un déjeuner professionnel (photo : DR)Jean-François Floch, dirigeant de Bioréalités puis d’Eramondi, startup montpelliéraine prometteuse dans le domaine médical, est mis en cause par une dizaine de personnes et devrait comparaître devant le tribunal correctionnel prochainement. L’affaire doit également passer devant les prud’hommes. Le chef d’entreprise a reconnu certains faits sur procès-verbal comme des mains aux fesses ou aux seins et même une main dans un soutien-gorge. Mais la justice prend son temps.

Quartier Oz : « On n’a pas abordé le sujet »
dans les négociations avec le PS

Mustapha Majdoul (EELV) et Jean-Pierre Moure (PS) le 17 décembre 2013 lors de l'officialisation de leur accord pour les municipales 2014 (photo : J.-O. T.)Mustapha Majdoul, chef de file d’EELV pour les municipales à Montpellier, déclare que l’urbanisation de cette zone de 350 hectares au sud d’Odysseum n’a pas été discutée avec Jean-Pierre Moure, le candidat PS. Autres questions à l’élu écologiste : Pourquoi ne pas avoir diffusé l’accord signé avec le PS plus tôt ? Que se passerait-il en cas de non respect de cet accord ? Faut-il faire voter le conseil d’agglo avant les élections sur le retour en régie publique de l’eau ? 50 % de bio et local dans les cantines, est-ce possible ? Quid de la compétence et du militantisme de ses proches ? Interview.

Accord PS-EELV : le document signé est bien vague

Entête de l'accord EELV-PS pour les municipales 2014 signé par Jean-Pierre Moure (PS) et Mustapha Majdoul et daté du 16 décembre 2013De plus, le document scellant l’union au premier tour pour les municipales de mars 2014 entre Jean-Pierre Moure et Mustapha Majdoul, confirme que de nombreux sujets chers aux écologistes ne sont pas dans cet accord ou ne font l’objet d’aucun engagement précis. Notamment le quartier OZ, la nouvelle gare TGV, le passage de la ligne 5 de tramway dans le parc Montcalm, l’autoroute A9, l’aide aux compagnies aériennes à bas coût (low cost), le stade du Père Prévost, les parkings en centre ville, la vidéosurveillance, etc. Trois points sont néanmoins précis : la régie publique de l’eau, la non urbanisation du parc Montcalm et le schéma directeur cyclable. Et sur ce dernier point, l’objectif est même ambitieux.

Accord PS – EELV : la longue liste
des sujets de discorde qui demeurent

Le doublement de l'autoroute A9 à Montpellier : un sujet de désaccord entre EELV et PS (photo archive : J.-O. T.)Il a été annoncé officiellement aujourd’hui. Problème : aucun écrit n’a été communiqué et peu de détails ont été donnés par Jean-Pierre Moure le candidat PS et son homologue écologiste Mustapha Majdoul. Qui sont restés très flous sur de nombreux sujets. Reste une victoire nette et non des moindres pour EELV : à l’EAI, il y aura « 23 hectares de parc sanctuarisés », a dit le premier. Pour le reste, Montpellier journal fait l’inventaire. De quoi alimenter les discussions de la campagne sur les programmes.

Élus dissidents du PCF : un mystérieux accord avec le PS

Jean-Pierre Moure (PS), Claudine Troadec-Robert et Michel Passet (dissidents PCF) le 8 janvier 2014 (photo : J.-O. T.)L’union au premier tour entre Jean-Pierre Moure et six personnes (Valérie Gagne, Hervé Martin, Michel Passet, Françoise Prunier, Cédric Sudres, Claudine Troadec-Robert) qui s’opposent au vote écrasant de la section PCF de Montpellier pour une liste autonome du PS, n’a fait l’objet d’aucun accord écrit, ont affirmé ce matin les intéressés. Une chose est sûre : six places leur sont réservées sur la liste d’union. Quant aux dirigeants nationaux du PCF qui ne manquent pas une occasion de déplorer la montée du Front national, ils restent silencieux.

Jacques Domergue : ancien député UMP
et candidat maire hors la loi

Bâche publicitaire sur la façade de la permanence électorale de Jacques Domergue (UMP) à Montpellier le 18 décembre 2013(photo : J.-O. T.)Il a fait les lois à l’assemblée nationale. Il pourrait les faire appliquer s’il devenait le premier magistrat de Montpellier à l’issue des élections municipales de mars 2014. Mais le candidat ne respecte pas la réglementation sur la publicité à Montpellier. Il s’en moque même et invite son concurrent à« faire pareil » .


Et toujours les revues de presse hebdomadaires en accès libre(sauf les deux dernières).

Voir aussi : tous les articles en accès libre publiés depuis septembre 2012

Les commentaires sont fermés.