Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/06/2014

Contre l'industrialisation de l'agriculture : NON AUX 1000 VACHES

communiqué :

DES FERMES, PAS DES USINES !!!

NON AUX 1000 VACHES

 Le 28 mai 2014, une cinquantaine de paysans de la Confédération Paysanne (dont plusieurs de la région PACA) ont mené une action de démontage de la salle de traite de la ferme - usine des 1000 vaches dans la Somme. Quatre d'entre eux ont immédiatement été placés en garde à vue. S'en est suivi un peu plus tard, celle de Laurent Pinatel, porte-parole national, interpellé de façon très musclée en gare d'Amiens. Et ce après avoir interpellé le Ministre de l'Agriculture présent au lancement de la quinzaine du « Printemps bio » à Paris. Laurent Pinatel lui avait alors apporté les pièces de la salle de traite démontées le matin même, tout en demandant à Stéphane Le Foll de se positionner clairement sur son projet d'agriculture.
 

Pour l'Agriculture paysanne

Contre l'industrialisation de l'agriculture

Soutenons les paysans menacés par la répression 
>

> > Prenez 20 fermes de 50 vaches (la moyenne en France), et leurs 42 paysans (2,1 par ferme en moyenne), et mettez-les dans un hangar de la taille de deux terrains de football. Et enlevez les paysans, mettez plutôt 18 ouvriers au salaire minimum.

> > Vous voilà prêts à produire… du lisier ! En effet, tout l'intérêt n'est pas de produire du lait, mais d'alimenter un méthaniseur géant avec les déjections des vaches. D'ailleurs, il vous faudra aussi 3000ha de terres agricoles, pas pour installer des paysans, mais pour épandre le digestat du méthaniseur.

> > Et le lait ? Bonne question. Il y en aura beaucoup puisque les vaches seront traites trois fois par jour. Mais il reste tout de même bien moins intéressant que l'énergie produite par le méthaniseur subventionné. On le vendra donc 270 euros la tonne. A quelques mois de la fin des quotas, voilà qui ne réjouit pas vraiment les éleveurs qui s'en sortent tout juste à 350 euros la tonne.

> > Mais si les 1000 vaches voient le jour, les éleveurs des 75 000 fermes laitières de France devront surtout changer de métier. Il ne faudra plus que 2500 exploitations pour produire la même quantité de lait !

> > Alors, à la Confédération paysanne, nous avons pris nos responsabilités en stoppant à deux reprises ce projet fou, en interpellant sans relâche les décideurs politiques, en refusant cette industrialisation de notre métier !

> > Aujourd'hui, nous avons le soutien des éleveurs et de la société. Face à nous, le promoteur du projet, un entrepreneur en BTP converti à l'agriculture industrielle. Avec le pouvoir de l'argent. Deux visions s'affrontent :

Des fermes ou des usines ?

Notre choix est fait ! Et vous ?

Nos cinq camarades paysans, dont Laurent Pinatel et un jeune paysan du 06, sont convoqués au tribunal d'Amiens le 1er Juillet 2014, et ce pour avoir manifesté leur opposition à ce projet aberrant. Je signe ce texte pour les soutenir : 
>
 
> Confédération Paysanne du Var
>
Maison du Paysan
> ZAC de Gueiranne
> Rte du Vieux Cannet
> 83 340 LE CANNET DES MAURES
> Tel : 04 94 85 27 10 ou 06 30 60 97 14
>
Nouveau site internet : http://var.confederationpaysanne.fr/
 
Quelques vidéos : 
> 5 militants de la Confédération paysanne placés en garde à vue pour avoir démonté la salle de traite (en construction) de ce projet aberrant et très controversé que représente celui de la ferme - usine des 1000 vaches, située près d'Abbeville dans la Somme.
> Après l'action du 28 mai 2014 sur la ferme-usine des 1000 vaches, Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération Paysanne, interpelle Stéphane Le Foll sur son projet d'agriculture pour la France. 
> Témoignage d'une des militantes placées en garde à vue après le démontage de la ferme des Mille vaches à Drucat.

Les commentaires sont fermés.