Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/06/2015

La pollution en mer, MAERA : Midi Libre, info ou intox ?

communiqué :

copie d'un courriel envoyé à la rédaction du Midi Libre le 12 juin dernier, sans réponse à ce jour , 17 juin.

-----------------------------

À l'attention de la rédaction du Midi Libre :

 
Bonjour,
J'ai envoyé le 10 juin dernier les trois courriels ci-dessous à :
 
 
Seul Monsieur Pieyre m'a répondu à ce jour (qu'il en soit félicité), et je vous joins notre échange.
 
La raison pour laquelle je vous contacte aujourd'hui est que je ne sais toujours pas sur quoi sont basées les affirmations de pollution végétale ou animale. J'aimerais connaître les coordonnées du laboratoire ayant fait les analyses pour pouvoir les consulter.
 
Cette curiosité est motivée par le fait que je me baigne régulièrement en mer, que je constate que je ne suis pas le seul, et qu'il s'agit là d'un problème de santé publique récurrent (voir l'épisode de 2008).
 
Vous devez être conscient que la crédibilité d'un journal d'information repose sur la fiabilité de ses sources, raison pour laquelle j'espère que vous vérifiez toujours sérieusement les informations que vous publiez. Peut-être, dans le cas présent, devriez-vous enquêter sur la crédibilité des "analyses", et également sur la façon dont les pouvoirs publics et les élus des communes concernées ont réagi.
 
Dans l'attente de vous lire, je vous prie d'agréer mes salutations distinguées.
XXXX
Montpellier
 
----------------
 
courriels envoyés le 10 juin 2015 :
 
1) à : OLLIVIER LE NY : OLENY@MIDILIBRE.COM
 
Monsieur,
J'ai lu avec intérêt votre article :
Pourriez-vous m'indiquer le nom du laboratoire ayant fait les analyses mentionnées dans votre article :
 

La Grande-Motte - Midi Libre

www.midilibre.fr/herault/la-grande-motte/

Palavas : une pollution marine d'origine "végétale". Les analyses ont écarté toute nature bactériologique et la présence d'hydrocarbure. La deuxième analyse ..
 
Merci d'avance pour le renseignement.
 
Cordialement,
XXXX
Montpellier
 
-------------------
 
Madame,
J'ai lu avec intérêt votre article :
 

Palavas : une pollution marine d’origine "végétale"

Les analyses ont écarté toute nature bactériologique et la présence d’hydrocarbure. La deuxième analyse des échantillons, définitive, l’après-midi, confirme...
 
Pourriez-vous m'indiquer la source de votre information; quel laboratoire a effectué les analyses ?
Merci d'avance pour votre réponse.
Cordialement,
XXXX
Montpellier
 
------------------
 
 
Monsieur,
J'ai lu avec intérêt votre article :
 

Palavas : dégazage sauvage au milieu des baigneurs - Midi Libre

www.midilibre.fr/.../palavas-degazage-sauvage-au-milieu-des-baigneurs, 1168377.php

Pourriez-vous me dire ce qui a motivé votre affirmation de "dégazage" ? Y a-t-il eu une analyse faite dans un laboratoire, et si oui, lequel ?
 
Merci d'avance pour votre réponse.
 
Cordialement,
XXXX
Montpellier
---------------------
 
réponse de M. Pieyre du 10 juin :
 
Bonjour Monsieur XXXX,
Suite aux premiers événements datant du 31 mai, les témoins dont j'étais ont remarqué des plaques marron claire, huileuses. C'est pour cette raison que le mot "dégazage" a été employé plutôt que déballastage ou vidange de cales. L'information valait ce qu'elle valait, mais il était important de la diffuser en ne sous-estimant pas le problème. Je vous incite à lire les articles suite au second incident de jeudi dernier. Les différentes analyses ont montré qu'il s'agissait d'une pollution végétale ou animale, l'origine reste floue. En tout cas il n'y avait pas de traces d'hydrocarbures au moment du second incident. Cordialement.
MP
 
-----------------------
ma réponse :
 
Bonjour Monsieur Pieyre,
Merci pour votre réponse. 
 
Vous souvenez-vous de l'épisode d'août 2008 ? (voir ci-dessous). Il avait été dit aussi qu'il s'agissait de "dégazage d'un bateau". Pourtant la station d'épuration MAERA a été mise en cause par la suite.
 
Je pense que ce genre d'information doit faire l'objet d'un minimum de vérifications, dont une analyse de la qualité bactériologique de l'eau, ce qui, sauf erreur de ma part, incombe aux services de l'État (la Préfecture de l'Hérault) et aux communes concernées. Avez-vous interrogé les services compétents ? Le cas échéant, que vous ont-ils répondu ?
 
Vous écrivez : "Les différentes analyses ont montré qu'il s'agissait d'une pollution végétale ou animale". Pourriez-vous m'indiquer quel laboratoire a fait les analyses dont vous parlez ?
 
Vous devez être conscient qu'il est important pour un journal comme le Midi-Libre d'être précis dans des informations concernant la santé. Beaucoup de gens, dont de nombreux enfants, vont se baigner en mer en ce moment; beaucoup de parents s'informent des nouvelles locales grâce à votre journal.
 
Cordialement,
XXXX
 
rappel  :
  1. Pollution au large de Carnon et La Grande Motte: baignade interdite ...
  2. www.ladepeche.fr/.../469796-pollution-large-carnon-grande-motte-baignadeinterdite.html
  3. 6 août 2008 ... La baignade a été interdite mercredi sur les plages situées entre La ... 3 milles des plages et pourrait atteindre la plage du Petit Travers, entre ...
  4. Interdiction de se baigner sur les plages de la Grande-Motte - RTL
  5. www.rtl.fr/.../interdiction-de-se-baigner-sur-les-plages-de-la-grande-motte- 787582
  6. 7 août 2008 ... Interdiction de se baigner sur les plages de la Grande-Motte ... la partie exposée des plages situées entre le Petit Travers et le Grand Travers.
  7. Baignade interdite à la Grande Motte - Le Figaro
  8. www.lefigaro.fr/.../01011-20080806FILWWW00415-baignade-interdite-a-la -grande-motte.php
  9. 6 août 2008 ... La baignade a été interdite aujourd'hui sur les plages situées entre la Grande Motte ... Tout va de travers au Grand Travers et au Petit Travers.

Commentaires

la pollution marine devrait être prise au sérieux

Écrit par : alice robine | 24/06/2015

Les commentaires sont fermés.