Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/12/2012

La gestion de la distribution de l’eau à Montpellier

communiqué :

DÉBAT SUR L’EAU À MONTPELLIER : 1000 FOIS OUI MAIS AU MOMENT DES MUNICIPALES

 

L’agglomération a lancé un processus de consultation et de concertation pour la question de la gestion de la distribution de l’eau.
Le conseil devra décider  en juillet 2013 le mode de gestion : en régie ou en Délégation de Service Public.
Il s’agit d’un vrai débat et d’un enjeu municipal, c’est pourquoi, il nous faut proposer un autre calendrier.

Comment comprendre une décision d’un conseil d’agglomération sortant en juillet 2013 qui sera renouvelé 9 mois plus tard pour engager le choix et l’argent des montpelliérains pour les 20 ans à venir ?
 
Nathalie Medeiros, conseillère municipale EELV, a permis en 2010 une nette diminution de la facture des montpelliérains de l’ordre de 9% en initiant une commission municipale pour revoir les modes de contrôles du délégataire.
Aujourd’hui, les écologistes font un constat : la gestion par Véolia nécessite un grand débat public.
Nous devons dés aujourd'hui engager un dialogue avec les responsables des forces de gauche sur cette question.

Les responsables de l’agglomération ont raison : il faut mener ce débat de façon transparente et on ne peut que se féliciter de leur initiative. Il faut changer juste une chose : le calendrier.

La décision doit être reportée au lendemain des municipales : le choix doit être fait par les montpelliérains et les habitants de l’agglomération à l’occasion des municipales.

Aussi, il nous faut l’anticiper avec 2 mesures simples qui complétent le processus lancé par l’agglomération :
- missionner un cabinet d’audit indépendant sur la question
repositionner le calendrier pour un choix en juillet 2014 par les conseils municipaux et d’agglomération nouvellement élus.
 
C’est un débat important : il doit être transparent et démocratique.
 
Manu Reynaud

NDDL : ARRÊTÉ PRÉFECTORAL interdisant le transport d'essence

Voir :

http://7seizh.info/2012/12/02/notre-dame-des-landes-semaine-sans-carburant-du-3-au-10-decembre-vers-lassaut-final/

Notre-Dame-des-Landes, semaine sans carburant du 3 au 10 - 7seizh

Notre-Dame-des-Landes, semaine sans carburant du 3 au 10 décembre : vers l’assaut final ?

2 décembre 2012
By 

Les rumeurs vont bon train autour de Notre-Dame-des-Landes depuis deux jours. En effet, vendredi 30 novembre le préfet a pris un « arrêté portant interdiction temporaire de transport de carburant » sur le territoire de Notre-Dame-des-Landes et de Vigneux-de-Bretagne. A cela sont venues s’ajouter les rumeurs de familles de gendarmes annonçant qu’une opération d’assaut sur la zone squattée était envisagée après le 5, et il n’en faut pas plus pour mieux comprendre une interdiction unique du 3 au 10 décembre. (voir le document). Un second arrêté portant interdiction temporaire de transport d’explosifs, produits inflammables, feux d’artifice a été pris le même jour (voir le document)

Après une semaine d’effets d’annonces de la part du premier ministre Ayrault, la discussion ne prend pas le même sens partout. A Notre-Dame-des-Landes côté zadistes et paysans, les échanges se font sous forme de grandes assemblées générales où chacun peut prendre librement la parole et exposer ses idées.

Mais côté Premier Ministre et ses représentants, discussion rime avec force de l’ordre en mission longue durée. Les heurts n’ont pas cessé même s’ils ne sont plus relayés par les médias. Et avec l’arrêté préfectoral pris, il semble bien qu’une opération d’envergure d’éradication de la contestation soit la forme de discussion choisie pour faire accepter la construction d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

En réponse, les Zadistes appellent tous ceux qui le peuvent à les rejoindre pour renforcer les rangs. L’Acipa appelle à un rassemblement mardi à 10h au Tribunal de Grande Instance de Saint Nazaire et jeudi à 10h30 au Tribunal administratif de Nantes.

César, vexé d’une résistance si insolente, arrivera-t-il à bout du désormais fameux village d’irréductibles sur la Lande de Bretagne ?

Demain, il fera jour. Affaire à suivre.

-------------------------

et aussi,

communiqué :

NDDL : Nouvelle vague de répression, expulsion, destruction,

Différentes sources le confirment, une opération militaire d’envergure serait prévu pour vider la ZAD de ses habitant-e-s le 05/12 et ce durant 3 jours.

-http://lutteaeroportnddl.com 

-http://zad.nadir.org -

 De plus, des arrêtés pris par le préfet sont assez suspects et corroborent l’info.  
 Le jugement de destruction pour les constructions du 17/11 se fera le 4, et on se doute bien que la justice ne penchera pas du côté de la résistance…

INFO, on apprend que la Préfecture,de Nantes, jamais en mal d’innovations, a pondu un arrêté interdisant le transport d’essence sur les communes de Notre Dame des Landes et Vigneux du 03 au 10 décembre. Parait que ca pourrait servir à incendier véhicules et bâtiments. Apparemment les poulets n’aiment pas les coqs-tails.

..Possible action le 5 décembre...  
 Si Résistance...PLUS GROSSE ACTION avec renforts supplémentaires prévu le 10 décembre ...
 Cela va parfaitement avec l’interdiction de transport des carburants dans votre secteur..."


Et voici, l’arrêté préfectoral du préfet Lapouze qui interdit le transport des explosifs, produits inflammables, feu d’artifices à Notre Dame des Landes et Vigneux de Bretagne dans la période entre le 3 et 10 décembre.

 ARRÊTÉ PRÉFECTORAL pour Vigneux de Bretagne et Notre dame des Landes :
- Interdiction pour le transport de Carburant 
- Interdiction pour le transport des explosifs, produits inflammables, feu d’artifices 
entre le 3 et 10 décembre.

 Ça veut dire qu’il y aura éventuellement des fouilles des véhicules !

Ça veut dire à notre compréhension, qu’il y a des choses qui se préparent de leur coté,..

"A Messieurs HOLLANDE et AYRAULT   vous qui vous sentez si forts de votre armée d’occupation. Préparez-vous à des nuits blanches car la conscience collective et la contestation n’a jamais été aussi fortes concernant ce projet sur l’ensemble du territoire. 
A vouloir courir après les patrons du CAC 40, à vous pavaner en compagnie des pontes du Medef lors de leurs agapes estivales en leur promettant une autoroute libéral sans péage (une autoroute Vinci bien sûr) où faire rouler leur profits, vous avez tourné le dos au peuple. 
Le peuple ne pardonne pas, n’oublie pas et il lui revient en dernier ressort de juger de la légitimité de ses représentants . N’oubliez jamais l’acte fondateur de notre république……"


L’abus de la violence légitimé par le gouvernement est inquiétant. Les protestataires sont inondés de gaz lacrymogène, les interpellations se font à tour de bras, comme si agir manu militari était l’unique alternative de notre société dite démocratique.

Fronde locale contre le gaz de schiste aux USA

lu sur :

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/11/29/graine-de-revolte-au-pays-du-gaz-de-schiste_1797385_3244.html

LE MONDE | 29.11.2012 à 12h03 • Mis à jour le 30.11.2012 à 21h07 Par Philippe Bernard

Le 6 novembre, le résultat du vote des 80 000 habitants de Longmont (Colorado) a fait moins de bruit que la réélection de

Barack Obama. Marquant le début d'une fronde citoyenne contre l'exploitation du gaz de schiste, il pourrait compliquer la stratégie énergétique d'un président qui compte sur les immenses réserves du pays en gaz pour réaliser l'une des promesses phares de sa campagne : l'indépendance énergétique des Etats-Unis en 2020.

Ce jour-là, en même temps que le choix du président, les électeurs de cette cité résidentielle nichée au pied des Rocheuses étaient aussi invités à se prononcer sur une proposition de texte interdisant la fracturation hydraulique (fracking) sur le territoire de la commune. Cette technique, la seule permettant aujourd'hui d'exploiter le gaz de schiste, consiste à fracturer les roches du sous-sol en injectant à très haute pression de l'eau mélangée à du sable et à des produits chimiques, afin de faire jaillir le gaz. Pareils forages font courir le risque d'une contamination des nappes phréatiques et rejettent dans l'atmosphère une importante quantité de méthane.

A Longmont, les 500 000 dollars (386 596 euros) investis par les compagnies gazières dans une campagne de mailing et de publicité destinée à convaincre de l'innocuité de cette technique créatrice d'emplois et à tuer dans l'oeuf le référendum n'ont pas suffi : par 59% contre 41%, les habitants ont approuvé l'interdiction.

"MÉPRIS DES FAITS"

Ce vote "ignore notre besoin crucial du gaz et de ses dérivés pour produire de l'électricité et répondre aux besoins du commerce et des transports", a protesté l'association des producteurs de gaz du Colorado, tandis que sept anciens maires de la ville ont fustigé "les accusations sans fondement sur la santé et lasécurité de notre communauté", dénonçant la "guerre au fracking" menée "par des militants au mépris des faits". Les producteurs s'apprêtent à porter plainte pour entrave aux droits de forages qu'ils ont acquis en ville. Ils entendent aussi réclamer à la municipalité des indemnités pour les propriétaires des terrains concernés.

Les industriels ne sont pas les seuls à préparer la contre-offensive. Le gouverneur (démocrate) du Colorado, John Hickenlooper, menace d'attaquer en justice la ville de Longmont, arguant que seul l'Etat a le droit de réglementer les forages. Il faut dire que, pour sa campagne électorale de 2010, le gouverneur, ancien géologue dans une compagnie de forage, a reçu 76 441 dollars (59 103 euros) de l'industrie gazière, d'après la liste des contributions rendues publiques.

En face, les opposants au gaz de schiste exultent et saluent un "soulèvement citoyen". Leur mouvement a démarré en 2011, lorsqu'il a été question d'implanter un puits de forage à proximité d'un collège et d'un lac apprécié des baigneurs. L'alerte avait été sonnée par la publication d'une étude de l'université du Colorado, selon laquelle les personnes vivant dans un rayon d'un demi-mile (805 mètres) autour d'un site de fracturation hydraulique sont exposées à des rejets toxiques cinq fois supérieurs aux normes. Rapidement, 8 200 signatures ont été collectées pour que soit soumise au vote la question de l'interdiction.

TÂCHE D'HUILE

Il s'agissait moins de défendre une cause planétaire que de protéger sa famille, sa maison et son jardin"Nous avons montré que l'argent des pétroliers ne leur permet pas toujours de gagner et que notre droit constitutionnel à la santé, à la sécurité et à la protection de la propriété n'est pas à vendre", se félicite Michael Bellmont, l'un des initiateurs de la campagne. Depuis le 6 novembre, la protestation a fait tâche d'huile dans les villes environnantes où les puits ont poussé comme des champignons, y compris en plein milieu de lotissements, et où des norias de camions approvisionnent en eau les sites de fracking

La fronde de Longmont n'est pas le premier mouvement anti-gaz de schiste aux Etats-Unis depuis que la ruée vers le gaz, partie du Texas, a semé des centaines de milliers de puits dans le Dakota du Nord, en Pennsylvanie et dans le Colorado. Dans son documentaire choc Gasland, Josh Fox a filmé l'eau qui s'enflamme en sortant de robinets à Dimock (Pennsylvanie), où l'on extrait le gaz de schiste. Dans l'Etat de New York, Lady Gaga et Yoko Ono ont rejoint la contre-croisade.

L'initiative discrète mais radicale des citoyens du Colorado, restés jusque-là en dehors des radars militants et médiatiques, pourrait donner une autre dimension au débat, après la présidentielle. L'organisation écologiste Sierra Club vient de lancer une campagne destinée à faire pression sur l'administration Obama en faveur d'une réglementation plus stricte d'un secteur qu'elle qualifie de "sale, dangereux et incontrôlable".

La prochaine salve pourrait venir de Promised Landun film anti-frackingMatt Damon y campe un représentant d'une compagnie gazière chargé d'obtenir des droits de forage de petits paysans frappés par la crise. Avant même la sortie du film, en décembre, la polémique a commencé : les partisans du gaz de schiste soulignent que le film a été cofinancé par une société détenue par les Emirats arabes unis dans le but de perpétuer la dépendance américaine à l'égard du pétrole étranger.

Philippe Bernard

02/12/2012

Agenda de la semaine

communiqué :

Voici l'agenda de www.resistons.net dans le département de l'Hérault, envoyé à près de 3500 personnes. Si vous souhaitez y faire figurer une initiative, écrire à agendaga34@orange.fr.
L'agenda est aussi consultable en ligne.
Bonne semaine.

Samedi 1er décembre

Boycott Israël : Rassemblement 16 h Comédie Montpellier : des sanctions contre Israêl, levée du blocus de Gaza ( BDSMtp)

Législatives Béziers : réunions avec les candidats de Front de gauche en Biterrois  18h30 LESPIGNAN réunion salle municipale route de Nissan.

lundi 3 décembre

Sortir du nucléaire 34  réunion 18h30 librairie scrupule. Mtp

Mardi 4 décembre

Eau agglo Mtp : retour en régie publique ? réunion d’information et de débat 19h salle G de Nogaret Mtp .Collectif 34 Retour en régie publique de l’eau de l’AggloMtp 

Planète en danger, croissance, décroissance ? café citoyen à POUSSAN 18h30 salle de la crèche (par assemblée citoyenne FdG) 

G az de schiste collectif Littoral Hérault  A Sauvianréunion publique d'information sur les gaz de schiste à 18h au caveau du domaine des 2 ruisseaux. Avec  Alexandre Nou, hydrogéologue au sein de l'équipe de Séverin Pistre à Montpellier.

Montpellier demain : quel urbanisme ?  de 18h30 à 20h30
Salle Pétrarque 2 (station tramway Comédie) en présence de  Bernardo SECCHI, architecte urbaniste, Hervé NADAL, économiste, Emmanuel NEGRIER, enseignant chercheur en sciences politiques ,  Christophe MORALES, Vice-président de la Communauté d’Agglomération de 
Montpellier, délégué à l’urbanisme et à la politique foncière 

Législatives Béziers : réunions avec les candidats de Front de gauche en Biterrois  Palais des Congrès de Béziers 18h 30 (av St Saens Béziers).

Mercredi 5 décembre 2012

Collectif « Non à Hinterland » : rassemblement à 14h30 devant la préfecture de Montpellier.  Le collectif ira déposer à la préfecture la pétition avec près de 3000 signatures de gens s’opposant au projet Hinterland (porté par la région LR). POUR la sauvegarde des terres agricoles de Poussan- CONTRE le projet insensé de la Région qui prétend y implanter un "arrière port" de Sète.Le FDG soutient.

Notre Dame des Landes (Nantes projet d'Aéroport) L'Union Locale CNT des Hauts Cantons appelle à un rassemblement à partir de 10h30 devant la Mairie de St Pons de Thomières pour soutenir ceux, qui, sur place, résistent.

Réunion du collectif NDDL34 au Kalaj 19h au 11 rue Desmazes, Montpellier.

Agora des savoirs 24 conférences hebdomadaires, le mercredi soir,
salle Rabelais, 20h30. Mtp  entrée libre.

Pierre-Henri Gouyon et Miguel Benasayag : fabriquer le vivant ? Ce que nous apprennent les sciences de la vie pour penser les défis de notre époque

Jeudi 6 décembre

Où en est le Mexique aujourd'hui ? Résistance non-violente aux narco-trafiquants. Conférence-débat à Montpellier 18 h 30

Espace Martin Luther King - 27 bd Louis Blancavec Javier Sicilia.

Écrivain, journaliste, poète, Fondateur du "Mouvement pour la paix avec justice et dignité", initiateur des Caravanes pour la Paix qui ont traversé le Mexique en 2011 et 2012 .Depuis 2005, au Mexique, de multiples violations des droits de l’homme ont causé plus de 70 000 morts, 20 000 disparus et 250 000 déplacés, victimes de la guerre lancée par le Président Calderon contre les cartels de la drogue.

Film  The End Of The Lineà 20h  au Cinéma UTOPIA Montpellier L'océan en voie d'épuisement  (Greenpeace)

Vendredi 7 décembre

La Grèce, de la résistance à la guerre civile (1941-1946) à aujourd'hui
Salle Guillaume de Nogaret à 20h avec Joëlle FONTAINE, historienne

Amis du Monde Diplo

Samedi 8 décembre

Collectif NDDL34  Journée internationale contre les Grands Projets Inutiles Imposés(GPII). 14h00 rassemblement devant la maison de la démocratie de Montpellier (à côtéde la gare).

Dimanche 9 décembre

 

Palestine : rencontre avec Abu Sami, dirigeant du FPLP

Front Populaire de Libération de la Palestineà 16hLa Cimade, 28 Rue du FbgBoutonnet – Montpellier

Où en sont les revendications fondamentalesdu peuple palestinien ? quelle stratégie de lutte ?Le statut d’État observateur non membre à l’ONU a-t-il une place dans cette stratégie de lutte ?Quelle est la portée de l'Appel BDS Palestinien et son impact pour lemouvement international de solidarité ?


30/11/2012

NDDL : mercredi 5 décembre, Mairie de St Pons de Thomières

communiqué :
L'Union Locale CNT des Hauts Cantons appelle à un rassemblement le
mercredi 5 décembre à partir de 10h30 devant la Mairie de St Pons de Thomières
pour soutenir ceux, qui, sur place, protègent Notre Dame des Landes (Nantes) d'un projet d'Aéroport .
> > 
> > 
> > pour suivre cette lutte: http://lazad.noblogs.org/

Flash Infos - Zone A Défendre

28/11/2012

NDDL: un témoignage

voir aussi :

Notre-Dame-des-Landes. Le cri d'alarme d'un médecin

Le Télégramme - ‎Il y a 15 heures ‎
Lésions, points de suture, fracture, impacts de bombes assourdissantes... Les affrontements du week-end passé ont laissé des traces à Notre-Dame-des-Landes, selon la lettre d'un médecin présent sur place les 24 et 25 novembre à titre professionnel ...

Un témoignage :  004.jpg   005.jpg   006.jpg

004.jpg

005.jpg

006.jpg

26/11/2012

NDDL: informations du jour

lu sur :

http://www.liberation.fr/societe/2012/11/26/notre-dame-des-landes-nouveau-rassemblement-des-opposants_863020?xtor=EPR-450206

Notre-Dame-des-Landes : nouveau rassemblement des opposants
Tracteurs et manifestants se regroupent tôt ce matin autour de la Châtaigneraie, site où ils entendent protéger leurs cabanes de la destruction.                     

 
Libération

Les premières personnes répondant à un appel de l’Acipa - la principale association d’opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes - à venir «dès 5 heures du matin» sur place ont commencé à arriver lundi vers 5h30, a-t-on appris de sources concordantes. Quarante-cinq tracteurs étaient d’ores et déjà positionnés et enchaînés depuis dimanche soir autour des nouvelles cabanes construites par les opposants au projet soutenu par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, au quatrième jour de très vives tensions sur ce terrain.

 
 

Lire aussi le récit de la journée d'hier

Ces «nouvelles cabanes» de la Châtaigneraie sont devenues un lieu emblématique de la lutte car ces maisons ont été construites collectivement lors d’une grande manifestation le 17 novembre et qu’elles risquent désormais la destruction. «Nous sommes ce matin déjà 50 à 60 dans les nouvelles constructions», a indiqué Cyril Bouligand, un agriculteur de la Confédération paysanne qui a dormi sur place. «Les gens arrivent en nombre», a pour sa part indiqué Sylvain Fresneau, pilier historique de la lutte et agriculteur à Notre-Dame-des-Landes.

Une conférence de presse rassemblant toutes les composantes de l’opposition au projet d’aéroport, auquel le nom du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, ex-maire de Nantes, est étroitement associé, devait avoir lieu vers 11 heures. Depuis vendredi, les forces de l’ordre, absentes lors de la manifestation massive de «réoccupation» du site le 17 novembre, sont réintervenues en nombre pour expulser puis détruire tous les lieux d’habitation qui avaient pu être reconstruits depuis une première vague de destructions en octobre. De très vifs affrontements ont eu lieu, faisant des blessés de part et d’autre.

Après avoir proposé samedi une «commission de dialogue» et un report de six mois des travaux de défrichage qui devaient commencer en janvier, Jean-Marc Ayrault a aussi fait savoir dimanche par la voix de la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, qu’il ne s’agissait «aucunement de revenir sur le projet d’aéroport» qui doit remplacer en 2017 celui de Nantes.

Face à lui l’Acipa, mais aussi les élus opposés à l’aéroport, ont indiqué qu’il n’y aurait «pas de dialogue sans retrait des forces de police».

(AFP)

25/11/2012

Montpellier le 4 décembre 2012

communiqué :

Réunion publique du mardi 4 décembre .

Salle Guilhaume de Nogaret (Pitot),  Montpellier
19-22h

( près du Peyrou )


organisé par le 
Collectif eau de l’AggloMontpellier
Le collectif se donne pour objectif d'informer les citoyens du grand Montpellier sur les problématiques de l'eau , en particulier de la concertation inauguré par l'agglomération de Montpellier. 

 
 
démarche-chronogramme_CC-forumEau_Agglo2012-13.jpg démarche-chronogramme_CC-forumEau_Agglo2012-13.jpg
896 Ko   Afficher   Télécharger   

Notre-Dame-des-Landes : l'historique du projet (qui date de 1967 !)

Voici un lien pour un historique intéressant sur le projet d'aéroport à Notre Dame des Landes :

Notre-Dame-des-Landes : un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps 

 

24/11/2012

La mairie de Saint-Affrique en Aveyron occupée par des opposants au projet de NDDL

Une idée à suivre !

lu sur :

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/11/24/notre-dame-des-landes-l-operation-contre-les-squatteurs-se-poursuit_1795466_3244.html

La mairie de Saint-Affrique en Aveyron occupée par des opposants au projet 


La mairie de Saint-Affrique (Aveyron) a été occupée pendant plusieurs heures dans la nuit de vendredi à samedi par une trentaine de personnes manifestant contre le projet d'aéroport. Leur action avait été décidée en raison du soutien apporté par le sénateur-maire socialiste de Saint-Affrique, Alain Fauconnier, au projet, selon le journal La Dépêche du Midi. 

Les manifestants, reçus vendredi vers 16 heures à la mairie avaient ensuite refusé de quitter le bâtiment. Ils ont été évacués "sans violence" vers 2 heures du matin samedi lors de l'intervention d'une quarantaine de gendarmes et d'une compagnie de CRS. 



Nouvelles de NDDL

lu sur :

http://www.lepoint.fr/insolite/notre-dame-des-landes-plusieurs-milliers-de-manifestants-defilent-a-nantes-contre-l-aeroport-24-11-2012-1533123_48.php

Notre-Dame-des-Landes : plusieurs milliers de manifestants défilent à Nantes contre l'aéroport

Source AFP

Le Point.fr - Publié le24/11/2012 à 17:00- Modifié le24/11/2012 à 17:14

À Notre-Dame-des-Landes, les affrontements se poursuivent entre forces de l'ordre et opposants à ce projet. 

Plusieurs milliers de manifestants ont commencé à défiler samedi après-midi à Nantes pour protester contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, où les affrontements se poursuivent depuis le matin entre forces de l'ordre et opposants à ce projet, ont constaté les journalistes de l'AFP.

 
 

Parti de la place Royale, en plein centre de Nantes, le cortège s'est ébranlé derrière une grande banderole, où l'on peut lire sur fond noir, puis rouge : "Aéroport, LGV, THT, TAV, nucléaire (fond noir, NDLR), société totalitaire" (fond rouge). Une autre banderole affirme : "On lâche rien, ni aujourd'hui, ni demain". Sur une pancarte, on peut lire : "François, ton électorat, l'aéroport, il n'en veut pas". Évoquant les affrontements qui se déroulent depuis vendredi à Notre-Dame-des-Landes, une autre banderole s'interroge : "Expulsions, destructions, où va ce gouvernement, à Notre-Dame-des-Landes et ailleurs ?" 

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, principal promoteur de ce projet d'aéroport en sa qualité de maire de Nantes jusqu'à sa prise de fonction au gouvernement, est l'une des cibles principales des slogans des manifestants, qui scandent notamment : "Ayrault, salaud, le peuple aura ta peau", "Ayrault, salaud, (Manuel) Valls, facho", en référence au ministre de l'Intérieur. On peut également entendre : "Non, non, non, à l'aéroport". Le groupe Vinci, qui a obtenu la concession du futur aéroport pour 55 ans, est également conspué aux cris de "Vinci, dégage, résistance et sabotage".

En tête de la manifestation, on trouve des militants de la CNT, brandissant leurs drapeaux noir et rouge. À leurs côtés flottent de nombreux drapeaux bretons, ainsi que ceux du Front de gauche et les drapeaux blancs anti-aéroport, marqués d'un avion barré dans un cercle rouge. La foule des manifestants, composée de personnes venues de plusieurs départements, est très mélangée : jeunes, retraités, couples, familles, etc.

Venue du Maine-et-Loire voisin avec ses trois enfants de 9, 7 et 2 ans, Cécile explique sa présence "parce que c'est un projet aberrant et qu'en temps de crise, c'est inutile de construire un tel aéroport". "Je suis déçue par ce gouvernement", affirme cette électrice d'Europe Écologie-Les Verts.

---------------

Sur le même sujet :

lu sur :

http://www.lepoint.fr/societe/notre-dame-des-landes-un-projet-de-plus-de-550-millions-d-euros-24-11-2012-1533117_23.php 

Notre-Dame-des-Landes : un projet de plus de 550 millions d'euros

Source AFP

Le projet de nouvel aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes, qui doit coûter plus de 550 millions d'euros, est destiné à remplacer à l'horizon 2017 l'actuelle plate-forme, Nantes Atlantique, et à anticiper, selon ses promoteurs, sa saturation.

Attribué sous forme de concession pour 55 ans au groupe Vinci, devenu pour ce faire également concessionnaire de Nantes Atlantique, la future plate-forme est conçue pour accueillir 4,5 millions de passagers par an à l'ouverture, puis 9 millions à long terme.

Implanté à 30 kilomètres au nord-ouest de Nantes et à 80 km de Rennes, le projet d'aéroport Grand Ouest, à vocation internationale, a été déclaré d'utilité publique en février 2008 : il est destiné à accueillir tous types d'avions, dont, éventuellement, les gros porteurs tels l'Airbus A380.

 

42 000 personnes exposées au bruit

Selon ses promoteurs, ses deux pistes seront positionnées de façon à éviter le survol de zones urbaines denses. Actuellement, affirme le Syndicat mixte d'études de l'aéroport, le plan d'exposition au bruit de l'aéroport Nantes Atlantique concerne 42 000 personnes, tandis que celui de Notre-Dame-des-Landes ne toucherait que 900 personnes, et à terme, 2 700 personnes, selon la même source. La zone d'aménagement différé (ZAD) établie pour ce projet a une emprise totale de 1 650 hectares. Vinci ne s'est vu attribuer pour sa concession que 1 239 hectares, le reste de la ZAD étant dédié à la desserte routière dont l'État est maître d'oeuvre.

Sur ces 1 239 ha concédés à la société Aéroport du Grand Ouest (AGO, Vinci), les deux pistes ainsi que l'aérogare, les parkings et la tour de contrôle couvriront 537 ha, et 239 ha seront réservés pour de futures extensions. Le reste étant destiné à contribuer aux compensations environnementales obligatoires au titre de la loi sur l'eau. Sur les 556 millions d'investissements hors taxe (coût 2010), le groupe Vinci prendra 315 millions à sa charge, se remboursant par l'exploitation de la concession sur une durée de 55 ans.

125 millions d'euros de facture pour l'État

L'État contribuera à hauteur de 125,5 millions hors taxe et les collectivités territoriales pour 115,5 millions, avec une clause de "retour à meilleure fortune", c'est-à-dire une participation aux résultats d'exploitation.

Sur les 556 millions d'euros, la construction de l'aéroport coûtera 446 millions. Les équipements de navigation aérienne nécessitent un investissement de 37 millions. Quant aux dessertes, il est prévu de leur consacrer 73 millions. La desserte sera assurée par une 2x2 voies depuis Nantes et, à terme, par une navette par tram-train électrique depuis la gare de Nantes.

À l'horizon 2025 est envisagée une ligne grande vitesse Nantes-Rennes desservant l'aéroport. Celle-ci a été inscrite au schéma national des infrastructures de transport en juillet 2010, selon le syndicat mixte. Le début des travaux de la route d'accès est prévu en 2013, et le défrichage pour la zone de l'aéroport dès janvier 2013. Un an plus tard, devraient débuter les travaux de l'aéroport, qui, selon les prévisions, doit être mis en service en 2017. 

--------------------

et aussi :

Message à l'attention de l'ACIPA, des habitants de la ZAD et de tous ceux qui résistent sur le terrain 


Le Conseil d'administration d'Attac France, réuni ce jour, condamne la répression et vous apporte tout son soutien pour votre résistance à la construction de l'aéroport. Nous appelons nos adhérent(e)s à rejoindre les collectifs locaux et à participer aux actions et manifestations d'opposition à ce projet, en particulier celles qui rendent visibles la prédation de la multinationale Vinci et l'incompatibilité de ce projet avec la transition écologique.

Attac France,

Le 24 novembre 2012

Pour en savoir plus :

- Les sites :http://acipa.free.fr/ethttp://zad.nadir.org/
- Le site des comités de soutien :http://comites-ndl.blogspot.fr/
- La carte des rassemblements de soutien : https://maps.google.fr/maps/ms?msid=203760804477798426632...

- Le dernier communiqué d'Attac France : http://www.france.attac.org/articles/notre-dame-des-lande...

- Le dossier : http://www.france.attac.org/dossiers/notre-dame-des-lande...

16/11/2012

Les bombardements sur Gaza

communiqué:

Arrêt des  bombardements sur Gaza !
Levée immédiate du blocus de Gaza

Un Etat palestinien admis à l'ONU

Halte à l'impunité d'Israël : des sanctions immédiates !


L'AssociationFrance Palestine Solidarité  34
vous appelle à un :

 RASSEMBLEMENT 
samedi 17 novembre à 16 h
Place de la comédie
Montpellier



GAZA  :  Communiqué du Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens

 

Depuis plusieurs jours, l'armée israélienne a intensifié bombardements et incursions sur le territoire palestinien de la bande de Gaza, causant la mort de plusieurs civils Palestiniens, dont des enfants.

 

Une nouvelle étape a été franchie par le gouvernement israélien en assassinant Ahmad Jabbari, chef de la branche militaire du Hamas.

 

Aujourd'hui, l'Etat d’Israël a officiellement annoncé et repris ses opérations militaires contre Gaza, infligeant à nouveau bombardements morts et destructions à la  population gazaouie, soumise à un blocus illégal et inhumain depuis 2007. Ceci entraîne des répliques qui touchent aussi des civils israéliens.

 

Nous déplorons toutes les victimes civiles, mais  nous considérons qu'Israël en rompant le cessez le feu et  déclenchant l'agression  en porte la responsabilité.

 

Nul n'a oublié les massacres perpétrés par la même armée israélienne lors de l'offensive « Plomb Durci » de 2008-2009, se soldant par la mort de près de 1500 Palestiniens et que les mêmes prétextes avaient été invoqués par le gouvernement israélien pour justifier cette attaque meurtrière. C’était, comme aujourd’hui, la veille d’une échéance électorale en Israël. Et comme en 2008, les attaques de l'armée israélienne se poursuivent aujourd'hui malgré un accord de cessez-le-feu obtenu grâce à la médiation égyptienne, et respecté par les Palestiniens jusqu'à l'assassinat du responsable du Hamas.

 

Benyamin Netanyahou, qui a annoncé l’alliance de son parti avec celui du leader d’extrême droite Avigdor Lieberman, utilise à l'évidence cette attaque contre la bande de Gaza pour des considérations électorales.

Ce gouvernement  œuvre aussi méthodiquement à torpiller la démarche palestinienne à l’ONU. Il clame haut et fort sa volonté de renverser l’autorité palestinienne, voire de liquider sa direction si la Palestine devient membre de l’ONU.

Le Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens condamne les assassinats dits ciblés et les attaques contre la population assiégée de Gaza.

Le collectif appelle le gouvernement français à faire pression sur Israël afin que ce déferlement de violence meurtrière cesse, qu’Israël lève immédiatement le blocus de la bande de Gaza et réponde positivement à la légitime demande palestinienne d’adhésion à l’ONU.

Préserver les chances de la paix, suppose de la part de la communauté internationale  comme du  gouvernement français, de mettre fin à l'impunité d'Israël. Ceci passe par des sanctions et non par des primes à l'occupation comme le fait régulièrement l'Union européenne.

Arrêt des  bombardements sur Gaza

Levée immédiate du blocus de Gaza

Un Etat palestinien admis à l'ONU

Halte à l'impunité d'Israël : des sanctions immédiates

 

15/11/2012

Êtes-vous opposé à l'aéroport de NDDL ?

communiqué:
 
Bonjour,
Je viens de recevoir l'appel ci-dessous (*).
Je trouve que c'est une excellente initiative et j'invite tout le monde à y participer.
Je ferai une suggestion complémentaire :

Envoyez aussi une carte postale à François HOLLANDE ou une courte lettre exprimant votre opposition au projet de NDDL.
Écrivez à la main un texte court au dos de la carte, à adresser à :

Monsieur le Président de la République
Palais de l'Elysée
55, rue du faubourg Saint-Honoré
75008  Paris

(courrier dispensé d'affranchissement)

Par exemple :

Monsieur le Président de la République,
Je suis fermement opposé au projet d'aéroport à Notre-Dame-des Landes.
Ce projet me paraît non seulement préjudiciable à l'environnement au lieu où il est prévu mais également inutile si l'on considère le trafic aérien de la région desservie. De plus, envisager un accroissement des transports aériens est un concept dépassé en ce début de XXIème siècle. Face à l'évidence de l'épuisement inéluctable des énergies fossiles, il serait souhaitable de porter les efforts de réflexion et consacrer les moyens financiers à la conception d'autres moyens de déplacement que le transport aérien et surtout réfléchir à la nécessité de tels transports, donc concevoir un autre modèle de société où les énergies fossiles n'auraient pas l'importance qu'elles ont actuellement.
Veuillez agréer, Monsieur de Président de la République, mes respectueuses salutations eu égard à vos fonctions.

(n'oubliez pas de mettre vos nom et adresse pour que ce ne soit pas considéré comme un courrier anonyme)
Vous pouvez aussi écrire par mail avec le lien suivant :

http://www.elysee.fr/ecrire/


Vous avez toujours la possibilité d'écrire au Président de la République par voie postale (votre courrier est alors dispensé d'affranchissement), à l'adresse ...

-----------------------------------
(*)

Si vous aussi simples citoyens êtes choqués, émus, écœurés par ce qui se passe là-bas, et souhaitez transmettre votre soutien aux opposants à ce projet destructeur, coûteux et inutile de nouvel aéroport nantais, prenez votre plume et envoyez des cartes postales à Notre Dame des Landes ! 

C’est un geste simple, peu coûteux, légal, que tout le monde peut faire, d’où qu’il soit, sans être affilié à une quelconque organisation, association, syndicat ou parti politique.  
Un geste libre, une prise de parole sans besoin d’étiquette, pour exprimer notre soutien aux opposants et montrer notre indignation. 

Lorsque le bureau de poste sera submergé par les cartes qui affluent, l’effet de masse montrera au gouvernement que l’opinion publique est sensible au sujet ! 

En envoyant des cartes postales venant de toute la France nous aiderons les opposants en leur donnant le courage de continuer leur résistance, en leur montrant que nous sommes concernés et solidaires ! 

Transmettons cette idée autour de nous, c’est évidemment l’ampleur du mouvement qui fera sens. Choisissons des cartes du lieu où nous sommes pour montrer que le soutien vient de partout, même de loin ! 

+ N’hésitons pas à renouveler notre envoi !

ENVOYONS DES  CARTES POSTALES  POUR SOUTENIR LES HABITANTS  DE NOTRE DAME DES LANDES !  
URGENT ! 
URGENT !
-----------------------------
le code postal : 44130 NOTRE DAME DES LANDES 

Les adresses pour envoyer vos cartes : 

Les Domaines -La Vache Rit- 
44130 NOTRE DAME DES LANDES 

 ACIPA (Association Citoyenne Intercommunale des  
Populations Concernées par le projet d’aéroport de NDDL)  
-BP 5- 44130 NOTRE DAME DES LANDES 

 Et tous les points de résistance sur place !! ! 

Des liens pour s’informer : 

http://acipa.free.fr/index.htm  
http://aeroportnddl.fr/   
http://zad.nadir.org/spip.php?article494   
http://www.franceculture.fr/emission-terre-a-terre-projet-d-aeroport-a-notre-dame-des-landes-2012-10-27   
http://www.dailymotion.com/video/xpl3jb_notre-dame-des-landes-au-coeur-de-la-lutte-le-film_news?start=6  etc... 

14/11/2012

NDDL : bus au départ de Montpellier le 17 novembre

communiqué:


Avis à tous,


On monte prêter main forte à la ZAD de notre Dame des Landes contre l'aéroport!

Avec l'aide de l'Ouvre-Tête, il est organisé un bus au départ de Montpellier à destination de Notre Dame des Landes pour répondre à l'appel de la manifestation de réoccupation du 17 novembre.


Départ à 20h de Montpellier, arrivée à 8h le samedi matin sur la ZAD, départ à minuit et retour vers midi à Montpellier.


Le bus fait 53 places, les inscriptions sont ouvertes pour l'instant à 45€. On essaie de faire baisser les prix d'ici vendredi à 30€ (mais on peut rien vous promettre).

 

le site des irréductibles: zad.nadir.org

Zone A Défendre - Tritons crété-e-s contre béton armé - Nadir.org

Site des occupant⋅e⋅s de la ZAD, territoire prévu pour la construction du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

 

Pour réserver, vous pouvez contacter :

 

Adélie: aad@mailoo.org 06 83 72 52 36 // 04 67 40 25 33

Ameline: amelinelp@gmail.com 07 61 31 60 94 // 04 66 32 29 01

Samedi 17 Novembre 2012 rassemblement à 10H à Bédarieux (la placette)

Pour information:

Europe Écologie Les Verts appel à soutenir le :
 Samedi 17 Novembre 2012
le rassemblement à 10H à Bédarieux
(la placette)

 pour la Journée nationale de soutien à la manifestation de réoccupation des terres du bocage de Notre Dame Des Landes
 
Europe Ecologie Les Verts se mobilise dans toute la France pour protester contre l’imposition d’un nouvel aéroport inutile, ruineux et destructeur de l’environnement à Notre-Dame-des-Landes près de Nantes et condamne les opérations injustifiées des forces l'ordre pour "nettoyer  la zone" alors que des réserves importantes soulevées par la commission d'enquête "loi sur l'eau" restent à lever avant le début des travaux 
(44) .

EELV  appelle également à la manifestation nationale contre l’aéroport qui aura lieu la samedi 17 novembre 2012 à Notre-Dame-des-Landes, plus d’information sur acipa.free.fr.


--------------------------------------------------------------------------------
Appel au Rassemblement

> Du Larzac à Notre Dame des Landes : occupons les terres !
> Notre-Dame-des-Landes devient le symbole d’un monde en crise profonde et des résistances qui opposent des alternatives de vie à des projets mortifères.
> Ce projet, un méga aéroport, conçu il y a quarante ans dans un contexte économique, social, climatique et environnemental radicalement différent, n’a plus de raison d’être aujourd’hui. Et pourtant, les politiques, le premier ministre et ex-Maire de Nantes Jean-Marc Ayrault en tête, s’obstinent, contre vents et marées, à vouloir le réaliser.
> Il faut rappeler que le territoire sacrifié pour cet aéroport est un bocage de 2000 hectares avec des terres agricoles fertiles où vivent de nombreuses familles (des paysans locaux et des jeunes venus s’installer en résistance au projet).
> Pour défendre les intérêts de la multinationale VINCI, maître d’oeuvre du projet, le gouvernement n’a trouvé que la répression violente (centaines de CRS expulsant les habitants, démolitions des maisons à la pelleteuse, saccages des cultures, etc…) pour répondre à une résistance non-violente.
> Tout ceci nous rappelle la lutte des paysans du Larzac contre l’extension du camp militaire…UNE LUTTE VICTORIEUSE.
> Les habitants de la zone vont réoccuper les lieux le 17 novembre, et nous, ATTAC Hts Cantons, le collectif pour la non-violence, les faucheurs volontaires, les soutenons…
> …et vous invitons à venir nombreux au rassemblement
> de Bédarieux à 10H à la placette le 17 novembre.

26/10/2012

Agglo de Montpellier : Moure dilapide l'argent public.

à lire ! 

Agglo de Montpellier : Moure dilapide l'argent public.

Tandis que Montpellier détient un record de taux de pauvreté (27%) et que ses entreprises licencient,  JP Moure président de l'agglomération, gaspille l'argent public dans d'inutiles opérations de prestige. Il a ainsi organisé devant 3000 chefs d'entreprises, mercredi dernier,  au zénith, un show de lancement d'une marque "Montpellier unlimited" pour la modique somme de 5 millions d'Euros ! Les conseillers d'agglomérations n'auraient pas été consultés, et même certains élus de sa majorité, attaquent cette décision personnelle. Voir ci-dessous la réaction de la Gauche Anticapitaliste et des élus GA-FASE, ainsi que l'article de Midi Libre et un interview de René Revol.   ...  Lire la suite

Et pourquoi "unlimited" ? Nous sommes en France, que diable !

Montpellier : stage de formation à la désobéissance civile 10/11 novembre

communiqué : 

Stage de formation à la désobéissance civile
Samedi 10 et dimanche 11 novembre 10:00 - 18:00

Lieu : Montpellier (34)

 

Sortir du nucléaire 34, le Réseau Sortir du Nucléaire et Les désobéissants organisent :

un stage de formation à la désobéissance civile orienté lutte antinucléaire

Samedi 10 et dimanche 11 novembre, de 10h00 à 18h00, à Montpellier

Cette formation se déroulera sur deux jours et permettra de découvrir les bases de la désobéissance civile pour l'organisation d'actions non-violentes antinucléaires.

Conditions du stage : 
  • formateur : Xavier Renou
  • coût : gratuit pour les membres d'un groupe adhérent au Réseau Sortir du Nucléaire, hors hébergement, repas et transport.
  • places : 30 participants maximum
  • repas : ce sera "auberge espagnole".
  • logement : on s'organisera pour loger ceux qui en feront la demande.
Inscription :
Didier Latorre : didier.latorre@free.fr / 04 67 54 32 05 
> Appelez pour de plus de détails
 
Lieu et accès :
Maison Forestière (local des Éclaireurs de France), Bois de Montmaur
> À Montpellier, prendre direction "Hôpitaux - Facultés" puis "Zoo de Lunaret / Palais des sports René Bougnol". Le parking du Bois de Montmaur se situe devant l’entrée du zoo.

À lire :
Nos stages de formation à l'action directe non-violente et à la désobéissance civile se tiennent en général sur deux jours.
> Ils s'adressent aux militants expérimentés comme aux militants débutants, et impliquent une adhésion à l'esprit du Manifeste des désobéissants. Ils associent approche théorique et exercices pratiques, mises en situation, techniques et bricolage destinés à permettre de mener à bien des actions directes non violentes. Les stages favorisent l'échange de savoirs et de pratiques, la réflexion par petits groupes, l'auto-formation et des modes de fonctionnement égalitaires et non-violents. Des ateliers "médias" et "juridiques" offrent aussi l'occasion de mieux comprendre comment rendre visibles nos luttes et mieux nous défendre contre la répression, voire utiliser celle-ci lorsqu'elle peut être utile. L'émergence de formateurs est encouragée. Les stages sont réservés aux personnes majeures (à partir de 18 ans).
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 
Didier Latorre,
Sortir du nucléaire 34, groupe de Montpellier
04 67 54 32 05 – 04 67 40 26 33

22/10/2012

Montpellier : COMPTE RENDU du CONSEIL MUNICIPAL du 1 Octobre 2012.

communiqué:

COMPTE RENDU du CONSEIL MUNICIPAL du 1 Octobre 2012.

CONSEIL MUNICIPAL du 1 Octobre 2012. La presse avait fait un large écho aux négociations entre le cabinet de Mandroux et les Verts, l’officialisation de l’entrée ne se fera qu’au prochain conseil…

Pour lire la suite cliquez ici

20/10/2012

Ce samedi 20 octobre

communiqué:

(extrait de l'agenda de www.resistons.net dans le département de l'Hérault, envoyé à près de 3500 personnes. Si vous souhaitez y faire figurer une initiative, écrire à agendaga34@orange.fr.)


Samedi 20 Octobre

Vélorution RDV 14:30 Place de la Comédie.A l'occasion de la Comédie de la Santé, soyons nombreux à défendre le vélo comme mode de déplacement, "bon pour notre santé et celle de la terre"! 

F rance Cuba Hérault 25eme anniversaire du comité Maison des associations rue de Lierles - Frontignan 15h Projection du film de R. Schaack en hommage à Célia Sanchez et Haydée Santa Maria 19h Buffet musqiue Groupe Cubain CANA SANTA réservation obligatoire 13€ avant le 16 octobre 04 67 49 11 72

18/10/2012

Mardi 23 octobre à Montpellier : conférence-débat sur la dissuasion nucléaire

communiqué:

Conférence-débat sur la dissuasion nucléaire

Mardi 23 octobre

Lieu : Montpellier

20h30 Salle Guillaume de Nogaret, Espace Pitot Montpellier. 
Entrée prix libre.

Intervenants : 
Bernard Norlain, général à la retraite, membre de l’organisation internationale GLOBAL ZERO 
Jean-Marie Muller, philosophe et écrivain. Porte-parole du MAN (Mouvement pour une alternative non-violente)

Nous, citoyens français et européens, comment réagissons-nous face à cet arsenal dont l’usage produirait une catastrophe irréversible ? Est-ce raisonnable de conserver et améliorer en permanence avec des budgets considérables cette force de dissuasion ? 
> Venez nombreux pour en parler et confronter nos peurs et nos certitudes, car le sujet manque cruellement d’un débat public, fondamental pour notre démocratie.

Organisé par : 
Mouvement pour une Alternative Non-violente, Sortir du Nucléaire 34, Maison de la Paix–Amis de l’Arche, Mouvement pour le Désarmement, la Paix, la Liberté, Pax Christi Hérault, Les Amis de la Terre, Coordination de l’Action Non-violente de l’Arche.

Avec le soutien de : CCFD Terre solidaire, ATTAC, Mouvement de la Paix, Greenpeace Montpellier.

"L’emploi de l’arme nucléaire est un crime contre l’humanité et contre la civilisation" (résolution de l’ONU le 24 novembre 1961).

Contact : 
Sortir du nucléaire 34, groupe de Montpellier 
0467543205 – 0467402633

16/10/2012

La gestion de l'eau à Montpellier

Communiqué

La délégation de la gestion de l'eau, bien commun, à des multinationales privées  est de plus en plus contestée. Qu'en est-il en Languedoc Roussillon à l'heure où Henri Proglio quitte Véolia alors que cette société est en crise de surendettement et vend ses actifs ? 

Après la Mission d'Information et d'Evaluation du service de l'eau à Montpellier-ville en 2009, les élus PS-PCF avaient promis un débat public pour savoir que faire à l'échéance du contrat de la Ville avec Véolia pour l'eau et l'assainissement. L'échéance pour le retour en gestion publique de l'eau potable approche. Et ce choix se prépare longtemps à l'avance.

Le contrat de l'agglo de Montpellier avec Véolia s'achève en 2014. Or le Président de l'Agglo tarde à annoncer publiquement son choix résolu en faveur d'un retour en gestion publique de l'eau pour l'ensemble de l'Agglo. Douterait-il des avantages de ce choix que d'autres municipalités socialistes, dont Paris, la plus emblématique, ont déjà concrétisé avec vigueur ?

Et on apprend que l'Agglo financerait une étude avec un sondage confidentiel sur un échantillon de... 25 personnes questionnées pendant 3 week-ends pour prendre l'avis de la population sur cette question !

Monsieur Moure, jouez franc jeu, rejoignez notre choix résolu pour le retour en gestion publique de l'eau sur l'ensemble de l'agglo de Montpellier à l'échéance 2014. 

Organisez ce débat public sans attendre. En toute transparence.

Le Changement,  c'est maintenant !

Eau secours 34

14/10/2012

Liberté, égalité, gratuité

lu sur : www.medelu.org

http://www.medelu.org/Voyageurs-sans-ticket-Liberte

Une expérience sociale à Aubagne

Voyageurs sans ticket, Liberté, égalité, gratuité

Un livre de Jean-Louis Sagot-Duvauroux et Magali Giovannangeli

L’élue et le philosophe racontent la gratuité des transports publics instituée depuis 2009 dans l’agglomération d’Aubagne. Expérience qui a transformé le rapport des citoyens à l’espace public, raboté les distinctions sociales et fait exploser la fréquentation des bus.

« Le régime républicain se stabilise définitivement autour de l’institution de l’école gratuite, une innovation qui place la liberté politique du peuple au-dessus de la mécanique marchande. Cet optimisme démocratique est-il aujourd’hui perdu ? Avec la gratuité des transports publics, il s’agissait de proposer aux habitants du Pays d’Aubagne et de l’Étoile une mesure qui mettrait tout le monde sur un pied d’égalité, pas une mesure réservée aux plus pauvres, pas une mesure où les familles aisées ne trouveraient pas leur compte, créer une situation où les différences de revenus n’auraient plus d’importance »

Quand le principe de la gratuité des transports publics est proposé aux citoyens de la communauté d’agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Étoile, les réactions de défiance sont nombreuses. Si pour certains la gratuité est une composante essentielle de l’existence humaine, d’autres se demandent si elle ne dévalorise pas ce qu’elle touche – c’est gratuit donc sans valeur –, ou si elle ne conduit pas à se croire tout permis.

L’expérience engagée en 2009 lève les réticences et se solde par une progression spectaculaire de l’usage des transports publics, des circulations nouvelles entre les citoyens et les territoires, le tout sans coût supplémentaire pour les habitants.
Plaidoyer pour la gratuité, ce document est d’abord le récit d’une innovation politique réussie. Explorant les diverses implications de cette expérience, il propose une réflexion stimulante sur la faisabilité de politiques alternatives au tout-marchand. Il ouvre sur une pensée politique qui croise radicalité de gauche, inspiration libertaire, fécondité de l’utopie quand elle transforme la réalité. Le XXIe siècle est-il en train de défricher de nouvelles voies d’émancipation ?

 

Voyageurs sans ticket, Liberté, égalité, gratuité de Jean-Louis Sagot-Duvauroux et Magali Giovannangeli, aux éditions du Diable Vauvert, Paris, septembre 2012, 104 pages, 15 euros.

11/10/2012

Vendredi 19 octobre à Montpellier

communiqué: 

Image 1.png

Samedi 13 octobre 2012

communiqué:

Le 13 octobre 2012 contre la dette

Appel international contre la dette / Globalnoise / Semaine internationale d'action contre la dette / THSankara. 

Plateforme pour un Audit Citoyen de la de Dette (PACD) Espagne - Strike Debt/Occupy Wall Street - Democratie Réelle Maintenant ! Paris

 

Aux institutions financières du monde, nous n’avons qu’une seule chose à dire : nous ne vous devons RIEN ! 

A nos amis, familles, communautés, à l’humanité et à notre environnement qui rendent nos vies possibles, nous vous devons tout. 

A celles et ceux qui peuplent le monde, nous disons : rejoignez la résistance, vous n’avez rien d’autre à perdre que vos dettes. 

Le 13 octobre, dans le plus large contexte de la mobilisation mondiale "globalnoise", dans le cadre de la Semaine Internationale d'action contre la dette, nous nous mobiliserons contre la dette dans plusieurs villes du monde : Barcelone, Madrid, Mexico, Paris, New York, Rome…  

La réponse des gouvernements à la crise économique et financière est la même partout : coupes budgétaires et mesures d’austérité au prétexte de réduire les déficits et de rembourser une dette publique qui est le résultat direct de décennies de politiques néolibérales. Les politiques néolibérales qui ont plombé l'économie et les ressources naturelles, et qui ont exploité les viles humaines en Amériques Latine, en Asie et en Afrique pendant des décennies, sont les mêmes politiques qui sont maintenant imposées aux populations en Europe et en Amérique du Nord. 

Les Gouvernements au service de la finance utilisent ce prétexte pour diminuer encore plus les dépenses sociales, baisser les salaires et les retraites, privatiser les biens et services publics, démolir les acquis sociaux et dérèglementer le droit du travail, augmenter la fiscalité pour le plus grand nombre pendant que les cadeaux fiscaux et sociaux sont généralisés pour les grandes entreprises et les plus hauts revenus, les riches, les 1%. 

Cette politique visant à assujettir le monde à la dette publique et privée est une attaque calculée contre la possibilité même de démocratie. C’est une agression contre nos foyers, nos familles, nos services publics et acquis sociaux, nos communautés et les fragiles écosystèmes de la planète – tout cela étant détruit par une course sans fin à la production pour rembourser les créanciers, qui n’ont rien fait d’autre que de s’accaparer la richesse qu’ils exigent que nous produisions. 

Face à ces offensives coordonnées de destruction des acquis sociaux, la résistance s’organise partout dans le monde, des grèves générales nationales ont lieu et les mouvements des indignés multiplient les initiatives. En Islande, la population a refusé de payer la dette « Icesave » au Royaume-Uni et aux Pays-Bas. En Equateur la population a poussé le gouvernement à réaliser un Audit de la Dette qui a permis au pays d'économiser des millions de dollars de pay sur le paiement de la dette. En Argentine, au Brésil, en Bolivie, au Zimbabwe, au Mali, au Burkina Faso, en Indonésie, ou aux Philipines, parmi tant d'autres pays, les populations ont résisté et se sont opposé à la dette pendant des décennies. En Espagne et au Portugal, depuis le 15 septembre, d’énormes manifestations contre la dette ont rassemblé plus d’un million de personne, et un mouvement d’ampleur se développe autours de l’encerclement du Parlement à Madrid pour demander une constituante.

Nous, qui participons aux mouvements Occupy / Réelle Démocratie Maintenant / 15M / contre la dette, appelons à la résistance et au rejet de la dette publique et privée. La résistance à la dette inclut : la lutte pour une éducation gratuite, pour un système de soin gratuit, la défense de nos logements contre les expulsions, la revendication de salaires plus élevés, et nous aider réciproquement. C'est aussi une première étape pour construire une nouvelle économie, basée non pas sur l'avidité, l'accumulation ou la compétition, mais sur des principes d'égalité, de solidarité et de coopération. 

En Europe comme en Egypte et en Tunisie, fortes des expériences menées en Amérique Latine, en Afrique Saharienne et en Asie, les initiatives pour un audit citoyen de la dette publique montrent combien cette dette publique est illégitime, odieuse et insoutenable, et doit par conséquent être annulée. En payer les créanciers revient à voler ce qui légitimement appartient à la population et les paiements continueront d’être la cause de fermetures d’hôpitaux et universités, de diminution des retraites, etc. Et la dette nourrit la dette.

Nous ne devons rien, donc nous ne payerons pas ! Nous ne sommes pas des marchandises. Puisque une loi inique a permis cela, réécrivons-là... 



October 13 against debt 

International call on debt / Globalnoise /Global Week of Action against Debt  - THSankara

Citizen Debt Audit Platform (PACD) Spain - Strike Debt/Occupy Wall Street - Democratie Réelle Maintenant ! Paris

 

To the financial institutions of the world, we have only one thing to say: we owe you NOTHING!

To our friends, families, our communities, to humanity and to the natural world that makes our lives possible, we owe you everything.

To the people of the world, we say: join the resistance, you have nothing to lose but your debts.

On O13, in the larger context of the worlwide "globalnoise" mobilisation, and within the Global Week of Action against Debt, we will mobilise against debt in several cities of the world: Barcelona, Madrid, Mexico, Paris, New York, Rome…  

The governments' response to the financial and economic crisis is the same everywhere: cuts in expenditure and austerity measures under the pretext of reducing deficits and the repayment of a public debt which is the direct outcome of decades of neoliberal policies. The same neoliberal policies that have plungered economic and natural resources and exploited human lifes in Latin America, Asia and Africa for decades, are now also being imposed on the people of Europe and North America.

Governments in the service of finance are using this pretext to further reduce social spending, lower wages and pensions, privatize public utility and goods, dismantle social benefits and deregulate labour laws, and increase taxes on the majority, while social and tax giveaways are generalized for the big companies and the highest income households,  the rich, the 1%.

The campaign to subdue the world to public and private debt is a calculated attack on the very possibility of democracy. It is an assault on our homes, our families, our social services and benefits, our communities and on the planet’s fragile eco-systems—all of which are being destroyed by endless  production to pay back creditors, who have done nothing to hog the wealth they demand we make for them.

Faced with such coordinated attacks on our social gains, resistance is getting organized around the world, there are national general strikes and the ‘indignados’ movements are increasingly active. In Iceland, the people refused to pay the Icesave debt to the UK and the Netherlands. In Ecuador the people pushed the government into a Debt Audit that saved the country millions of dollars in debt payments. In Argentina, Brasil, Bolivia, Zimbabwe, Mali, Burkina Faso, Indonesia or the Philipines, among many other countries, people have been resisting and oposing debt for decades. In Spain, and in Portugal, from the 15th of september, enormous demonstrations against debt have gathered more than 1 million of people, and a movement of major scale is growing around the surrounding of the Parliament in Madrid to demand a Constituant process.

We from the Occupy / Real Democracy Now / 15M  / AntiDebt movement call for public and private debt resistance and repudiation. Debt resistance includes: fighting for free public education, free healthcare, defending foreclosed homes, demanding higher wages and providing mutual aid. But also a first step to build a new economy, based in the principles of equality, solidarity and cooperation, and not greed, acumulation and competition.

In Europe as in Egypt and Tunisia,  learning from our colleagues in Latin America, South Saharan Africa and Asia, initiatives for a citizens’ audit of public debt analyze how much of the public debt is illegitimate, odious or unsustainable, and must therefore be cancelled. Paying such creditors means stealing what rightfully belongs to the population and payments will continue to be the cause of college and hospital closures, pensions cuts, and so on and on. And the debt feed the debt.

We Don't Owe, So We Won't Pay! We Are Not a Loan.  Bad laws allowed all this debt. Let's rewrite them together.

 

*

*     *

El 13 de octubre contra la deuda

Manifiesto internacional contra la deuda/Globalnoise/Semana internacional de acciones contra la deuda/THSankara

 

Plataforma por una auditoria ciudadana de la deuda (PACD) España/ Strike Debt/Occupy Wall Street/ Democratie Réelle Maintenant ! Paris

 

A las instituciones financieras del mundo, una sola cosa para deciros: ¡No os debemos NADA! 

A nuestras familias, comunidades, a la humanidad y nuestro entorno natural que hacen nuestras vidas posibles, os lo debemos todo.

A todos aquello@s que habitan el mundo, les decimos: uniros a la resistencia, no tenéis nada que perder excepto vuestras deudas.

El 13 de octubre, en el contexto de la movilización mundial “globalnoise”, en el marco de la Semana Internacional de acción contra la deuda, nos movilizaremos contra la deuda en distintas ciudades del mundo: Barcelona, Madrid, París, México, Nueva York, Roma…

La respuesta de los gobiernos a la crisis económica y financiera es la misma en todos los países: recortes y medidas de austeridad bajo el pretexto de reducir los déficits y reembolsar una deuda pública que es consecuencia directa de décadas de políticas neo-liberales. Las políticas neoliberales que han hundido las economías,  los recursos naturales y han explotado las vidas de los pueblos de América Latina, Asia y África durante décadas son impuestas ahora a las poblaciones europeas y de América del Norte. 

Los gobiernos, al servicio  del sistema financiero, utilizan el pretexto de la deuda para reducir el gasto social , bajar los salarios y las pensiones, privatizar los servicios públicos, acabar con las conquistas sociales y desregular el derecho del trabajo, aumentar los impuestos para la mayoría mientras que las amnistías fiscales y otros regalos se generalizan para las grandes empresas y las rentas más altas, los ricos, el 1%.

Esta política que busca someter el mundo a la deuda pública y privada es un ataque calculado contra la posibilidad de existencia de la democracia. Es una agresión contra nuestros hogares, familias, servicios públicos y conquistas sociales, nuestras comunidades y nuestros frágiles ecosistemas. Todos estos elementos están siendo destruidos en una carrera sin fin hacia la producción para pagar a los acreedores que no han hecho otra cosa que acaparar la riqueza de lo que producimos. 

Frente estos ataques coordinados de destrucción de las conquistas sociales, la resistencia se organiza a nivel mundial, las huelgas generales nacionales se suceden y los movimientos de indignados multiplican sus iniciativas. En Islandia la población rechazó el pago de la deuda “Icesave” al Reino Unido y a los Países Bajos. En Ecuador la población consiguió que el gobierno realizara una auditoria de la Deuda que ha permitido que el país ahorre millones de dólares relativos al pago de la deuda. En Argentina, Brasil, Bolivia, Zimbawe, Mali, Burkina Faso, Indonesia o en Filipinas entre otros, la población ha conseguido resistir et se han opuesto a la deuda durante años. En España y Portugal, desde el pasado 15 de septiembre, grandes manifestaciones contra la deuda han reunido más de un millón de personas. Finalmente, un frente amplio se desarrolla en España para rodear el Congreso de los diputados en Madrid para pedir una asamblea constituyente. 

Los que participamos a los movimientos Occupy/ Réelle Démocratie Maintenant/15M contra la deuda, llamamos a la resistencia y al rechazo de la deuda pública y privada. La resistencia a la deuda implica: la lucha por una educación gratuita, por un sistema de salud gratuito, la defensa de nuestros hogares contra las expulsiones, subida de salarios y refuerzo de la solidaridad y ayuda mutua. Esta reivindicación es una  primera etapa para construir une economía nueva que esté basada no en la avidez, la acumulación y la competición sino en los principios de igualdad, solidaridad y cooperación.

En Europa, Egipto y Túnez, inspirándose de las experiencias en América Latina, África sahariana y Asia, las iniciativas por una auditoria de la deuda pública muestran a qué punto esta deuda es ilegítima, odiosa e insostenible, y debe, en consecuencia, ser anulada. Pagar a los acreedores significa robar lo que legítimamente pertenece a la población. Los pagos de la deuda seguirán implicando el cierre de hospitales, universidades, reducción de las pensiones… Y además, la deuda genera más deuda. 

¡No debemos nada, no pagaremos ! No somos mercancías. Puesto que una sola ley ha permitido que lleguemos a esta situación, reescribámosla….

 
http://acampadabcninternacional.wordpress.com/2012/10/10/october-13-against-debt/
http://paris.reelledemocratie.net/node/1628 

10/10/2012

Informations locales

Informations locales sélectionnées disponibles sur Montpellier journal

La terrasse à 50 000 euros d’Hélène Mandroux

L’austérité ne s’appliquerait-elle pas à tout le monde ? La maire PS de Montpellier étouffait-elle dans ses pourtant très vastes bureaux climatisés du tout nouvel hôtel de ville, bâtiment de 130 M€ inauguré en novembre 2011 ? Montpellier journal publie des documents certes publics mais fort peu explicites concernant cette mystérieuse terrasse. À la mairie, on se défend de toute volonté de dissimulation.

Hand : quid des millions d’argent public investi dans l’image du MAHB ?

Montpellier journal donne les vrais chiffres basés sur des documents officiels : le chiffre d’affaires de la société MAHB, les financements des collectivités, la masse salariale et les dix plus hauts salaires de l’exercice 2010/2011 dont ceux de William Accambray, Patrice Canayer, Michaël Guigou, Wissem Hmam, Nikola Karabatic (29 000 € mensuel), Vid Katicnik et Issam Tej. Car une question se pose aujourd’hui : si les collectivités payent pour bénéficier d’une image positive, sont-elles remboursées quand cette image devient négative ?

Cumul : Bourquin continue de s’asseoir sur le vote des militants

Le sénateur et président PS de la région Languedoc-Roussillon a déclaré hier lors d’une conférence  de presse : « Je ne suis pas un cumulard. Cette règle de non-cumul des mandats est de Martine Aubry, pas du Parti socialiste. » (AFP, 28/09). Pourtant, comme l’a rappelé Montpellier journal à maintes reprises (voir ci-dessous), les militants du Parti socialiste ont largement – 77 % des votants – adopté un texte sur « La rénovation »  que la convention nationale du parti a entériné le 3 juillet 2010.

PS de l’Hérault : un sulfureux mandataire pour la motion 3

Un des signataires de de la motion « Maintenant la gauche » (gauche du Parti socialiste) avait invité des militants à une réunion en laissant entendre qu’une élue pourrait faire avancer leurs demandes de logements sociaux. Comme l’indique le site Rénovons le PS en languedoc, il vient d’être désigné mandataire départemental par Emmanuel Maurel, le premier signataire national de la motion. Les manœuvres de Robert Navarro se poursuivent et les militants continuent de grincer des dents. Montpellier journal a joint Gérard Filoche au téléphone.

Le département passe à l’abonnement volontaire pour son magazine

Le conseil général a annoncé,que son magazine institutionnel L’Hérault serait bientôt distribué uniquement dans les boîtes aux lettres des citoyens qui en auront fait la demande. Donc sur « abonnement gratuit ». Pour ne parler que des collectivités présentes à Montpellier, entre la région, le département, l’agglo, et la ville, le tirage total des magazines institutionnels dépasse aujourd’hui largement les 2 millions d’exemplaires. Dont beaucoup ne sont lus par personne.

 

07/10/2012

Compte rendu du conseil municipal de Montpellier du 1 Octobre 2012 et autres informations locales

communiqué :

Actualités régionales (www.resistons.net)

Compte rendu du conseil municipal de Montpellier du 1 Octobre 2012.

Ci-dessous le compte rendu du conseil municipal de Montpellier par nos élu-e-s (GA -FASE) Francis Viguié et Anne-Rose Le Van. Au menu, la question des licenciements à Sanofi en présence d'une importante délégation des salariés de l'entreprise, l'entrée des Verts dans la majorité municipale, le projet urbain Montpellier 2040.... ...

Lire la suite

extraits :

La délibération 32 traitait de la gestion immobilière et technique de l’ancienne mairie par l’entreprise ICADE.

Nous sommes intervenus sur cette délibération pour demander 2 choses : pourquoi la gestion par une société privée et l’utilisation des salles. L’ancienne mairie reste un bâtiment public et peut être géré par les services de la mairie, pourquoi une nouvelle sous-traitance au privé ? Toutes les associations constatent le manque de salle pour se réunir, nous demandons à pouvoir bénéficier de salles dans l’ancienne mairie.

Au final après un débat confus où pour noyer le poisson s’est mélangé le projet d’un nouveau quartier, nous avons compris que pour les 5 – 6 ans qui viennent ces salles ne seront pas à la disposition des associations ou alors moyennant un loyer au prix du marché de bureaux.

Nous avons été les seuls à voter contre

-----------

La délibération 55 permettait la vente de terrain de la ville à l’Agglo dans le secteur Sud A9 et Sud Zénith.

La décision de doubler l’A9 avance ainsi que le projet de nouvelle gare TGV en 2017. Nous sommes intervenus contre cette délibération. En effet, la vente des terrains permet la construction du doublement de l’A9, la nouvelle gare TGV et tous les projets qui vont avec concernant l’urbanisation de l’autre côté de l’A9. Notre position contre le doublement de l’A9 est connue et nous votons logiquement contre toute vente de terrain municipal permettant sa construction. Nous avons déjà indiqué que nous étions contre une gare TGV à l’extérieur de la ville avec qui plus est un centre d’affaire et le nouveau quartier OZ (5000 logements prévus – porté par l’Agglo). Il s’agit pour nous de défendre la bande verte entre Montpellier et Lattes, il s’agit de défendre des terres agricoles nécessaires à une agriculture de proximité.

Nous avons voté contre cette délibération ainsi que les Verts.

----------------

et aussi :

Au diagonal Montpellier : 4 films et 2 débats avec l’Association France Palestine Solidarité 34

Du Lundi 8 octobre au mercredi 17 octobre 2011
Palestine : 4 films et 2 débats avec l’Association France Palestine Solidarité 34
Au Cinéma DIAGONAL de Montpellier
rue de Verdun (arrêt tram Comédie) Ci-dessous les presentations des 4 films et intervenants ...

 Lire la suite

  

Pour la sortie du nucléaire : manifestation samedi 11 octobre à Narbonne et Malvési (Aude)

Dans le cadre des manifestations antinucléaires décentralisées :  Rassemblement à Narbonne et Malvési 13h00 :  Usine AREVA "Comurhex", (traitement de l'Uranium) Malvesi (11) à 5 km au nord de Narbonne. 15h00 Les Halles, Narbonne Défilé dans les rues de Narbonne jusqu’à la place de la mairie. Voir ci-dessous les infos sur la manif et un récapitulatif  sur les dangers du nucléaire en Languedoc-Roussillon.  ...

 Lire la suite

 

04/10/2012

Samedi 13 octobre 2012 : rassemblements à Malvési et Narbonne

communiqué :

Rassemblements aux quatre coins de la France :
> à Laval, Lyon, Bordeaux, Strasbourg, Paris, Metz, Lille et Narbonne

RDV : samedi 13 octobre, 13h00
> Lieu : 
usine AREVA "Comurhex", Malvezy (11)

puis

RDV : samedi 13 octobre, 15h00 
> Lieu : les halles, Narbonne (11)

Désobéissance civique pour une Europe de gauche

À lire dans le Monde diplomatique de ce mois :

Pacte de stabilité, Marché commun, l’impossible réforme

Désobéissance civique pour une Europe de gauche

Après avoir ratifié le traité de Lisbonne — clone de la « Constitution européenne » rejetée lors d’un référendum en 2005 —, le Parlement français doit approuver, ce mois-ci, le traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG). La fronde de députés issus de la majorité présidentielle — dont les Verts — et la protestation populaire ont peu de chances d’empêcher une opération qui met les finances publiques sous tutelle (lire l’article ci-dessous). Pourtant, les voies d’une Europe progressiste existent. Voici l’une d’entre elles.

par Bernard Cassen, octobre 2012
Aperçu

Une Europe de gauche — c’est-à-dire réellement démocratique, sociale, solidaire et écologique, rompant radicalement avec les politiques libérales — est-elle possible ? On a de bonnes raisons de penser que M. François Hollande ne l’a jamais cru. Le 6 mai 1992, alors simple député, ne déclarait-il pas à la tribune de l’Assemblée nationale : « C’est parce que nous avons accepté la mondialisation que nous sommes aujourd’hui soumis à des contraintes monétaires, budgétaires, financières. Dès lors, le seul débat qui compte, c’est de savoir si nous acceptons les règles du capitalisme international ou si nous ne les acceptons pas. Si nous entrons dans le jeu de la mondialisation, alors ces contraintes financières, monétaires et, subsidiairement, européennes s’imposent » En d’autres termes, la construction européenne ne saurait être qu’un sous-ensemble de la mondialisation libérale.

Quand, vingt ans plus tard, celui qui est devenu président de la République promet de « réorienter » cette construction, il sait que ce n’est pas possible, sauf à la marge... La moindre velléité de « réorientation » se heurte en effet à tout le dispositif idéologique et institutionnel de l’Union européenne. Il ne s’agit pas seulement des traités qui instaurent la « concurrence libre et non faussée » comme principe organisateur de toutes les politiques. Il s’agit aussi de leur traduction concrète dans les dizaines de milliers de pages de l’« acquis communautaire » : directives, règlements, décisions. Les libéraux n’en font d’ailleurs pas mystère. Comme le reconnaît l’un des plus loquaces d’entre eux, M. Elie Cohen, administrateur du groupe PagesJaunes, d’Electricité de France - Energies nouvelles et de Steria. « l’appareillage d’ensemble des politiques de marché représente la contrainte que se sont fabriquée les pays membres de l’Union européenne, et plus particulièrement les nations latines (France, Espagne, Italie) pour réformer leurs politiques dans les secteurs protégés où le syndicalisme restait fort et où le consensus politique interdisait, de (...)

Taille de l’article complet : 2 395 mots.
Retrouvez la version intégrale de cet article dans Le Monde diplomatique d’octobre 2012, actuellement en kiosques, et dans l’édition électronique.

Bernard Cassen

Professeur émérite de l’Institut d’études européennes de l’université Paris-VIII, secrétaire général de Mémoire des luttes.    

TGV : ligne nouvelle Montpellier / Perpignan

communiqué:

Liste des signataires | SIGNER cette pétition

Pétition Pour que la Ligne Nouvelle Montpellier Perpignan soit conçue dans des conditions acceptables pour les territoires traversés

Pour:M. Frédéric Cuvillier,(ministre délégué auprès du Ministre de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie, chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche) et Mr Jean-Pierre RICHER (garant de Ligne Nouvelle Montpellier Perpignan)

Coordination Régionale Inter-associative Ligne Nouvelle Montpellier Perpignan
Adresse courriel : cri.lnmp@gmail.com

TITRE : Pour que la Ligne Nouvelle Montpellier Perpignan soit conçue dans des conditions acceptables pour les territoires traversés.

Si la Ligne Nouvelle ferroviaire Montpellier Perpignan revêt un caractère d’importance qui dépasse les frontières du Languedoc-Roussillon, son insertion doit être soigneusement étudiée dans le respect des populations et de leurs activités sans créer de nuisances supplémentaires.

Sur les sections où le dogme des 350 km/h crée ces nuisances supplémentaires, tout doit être mis en œuvre techniquement et économiquement pour protéger le territoire, l’environnement et ses habitants, en particulier par une vitesse plus modérée.

Pour ce faire :
? le diktat ministériel du 14 novembre 2011, imposant que "la conception géométrique du tracé de la ligne nouvelle permette à terme, une circulation à 350Km/h sur l'ensemble du parcours" doit être levé ; il y va d'une pleine polyvalence de la ligne nouvelle pour le trafic voyageurs comme pour le trafic fret, ainsi que de l'adaptation de son tracé aux légitimes exigences écologiques et humaines.

C'est pourquoi nous demandons solennellement à M. Frédéric Cuvillier, ministre délégué auprès du Ministre de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie, chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche de modifier la décision ministérielle du 14 novembre 2011 avant que le comité de pilotage (COPIL) de la LNMP rende son avis sur la seconde étape des
études, afin de rendre possibles:
- l’étude d’autres scenarii plus respectueux des territoires, plus protecteurs de leurs habitants.
- la prise en compte des exigences et préconisations de la Coordination Régionale Inter-associative LNMP, tendant à améliorer l'efficacité socio-économique et la pertinence écologique de la ligne nouvelle.


Les signataires

 Cette pétition se trouve hébergée sur Internet sur le site Pétition Publique qui met à disposition un service public gratuit pour les pétition en ligne.

Au cas où vous auriez une question pour l’auteur de la pétition, vous pourrez l’envoyer par l’intermédiaire de cette page de contact

03/10/2012

À lire sur le Monde diplo de ce mois : La gratuité, un projet de société

D'Aubagne à Hasselt, de plus en plus nombreuses sont les communes européennes qui pratiquent la gratuité des transports publics. Peu connues, ces initiatives ont souvent rencontré l'hostilité, non seulement des milieux patronaux, mais également d'une partie de la population, pourtant sensibilisée aux idées progressistes. Sur le terrain, l'expérience est riche d'enseignements et incite à réfléchir au type de société que nous voulons construire.¶ page I