Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/12/2015

Manifestation ce samedi 12 décembre devant la préfecture de Montpellier

communiqué :

À propos du 2e tour des élections régionales

Nous venons d'envoyer le communiqué de presse ci-joint.

Les «États Généraux du rail» annoncés par la liste d'union PS (Carole Delga, favorable à la gare de la Mogère) et EELV-FdG (Gérard Onesta, opposant à cette même gare) ne sont pas satisfaisants: certes, Carole Delga annonce que la question sera remise sur la table, mais elle ne dit pas que les travaux seront arrêtés pendant ce temps. Certes, Gérard Onesta signale que Carole Delga n'aura pas la majorité absolue à elle seule, mais il n'est pas certain qu'il arrive à bloquer ce projet si la présidente de région y est favorable.

Les deux autres candidats, de la liste LR (Dominique Reynié) et de la liste FN (Louis Aliot), n'ont pas répondu à nos questions sur la gare de la Mogère, et ne se sont pas exprimés sur le sujet. On peut donc penser qu'ils n'ont pas l'intention d'abandonner le projet: dans le cas contraire, ils ne se seraient pas privés de nous le dire, sachant qu'il s'agit d'un projet lancé par des socialistes.


Des manifestations ce samedi 12 décembre, pour la fin de la COP21

  • à 11h, devant la Préfecture à Montpellier, contre le soutien aux projets inutiles:

    Ce rassemblement est organisé à l'initiative:
    - du Collectif Oxygène, opposé au centre commercial Oxylane/Décathlon à Saint-Clément-de-Rivière,
    - du Collectif Caylus, opposé à l'urbanisation de la ZAC de Caylus, sur des vestiges gallo-romains et des terres gorgées d'eau,
    - du Collectif contre la gare de la Mogère
    - et avec le soutien d'Eau Secours 34.

    Ce rassemblement a pour but d'interpeler le préfet sur les atteintes à l'environnement, la perte de la biodiversité, les risques de l'urbanisation en zone inondable, et la disparition de terres cultivables. Les questions en jeu sont différentes pour chaque projet, mais il y a des points de rencontre.


  • à 16h 30, place de la Comédie: action symbolique pour clôturer la COP21.
    Grand rassemblement citoyen à la Comédie autour de la sphère située sur cette place, avec des nuages, des centrales (charbon, nucléaire), des tracts et des banderoles!


Au sujet des terres agricoles, on peut signaler ce Manifeste citoyen pour la sauvegarde des terres agricoles et du climat, qui peut être signé à cette adresse.
C'est un texte général: dans le cas de la gare de la Mogère, les questions en jeu (outre l'efficacité du système ferroviaire et la bonne utilisation des finances publiques) concernent principalement l'écoulement des eaux en cas de forte pluie, et le blocage des derniers corridors écologiques entre la mer et l'arrière-pays.


Pour le Collectif contre la gare de la Mogère
Michel Julier
06.83.83.37.40
Site internet: http://garetgv.free.fr

29/10/2015

La nouvelle gare TGV de Montpellier : une absurdité !!!

2015-10-04_CP_Mogere_Permis_construire.pdf

20/09/2015

La pollution en mer, MAERA : Midi Libre, info... (suite 2)

À lire ! 

 

Parutions sur le blog du journaliste Marc Laimé

 

http://www.eauxglacees.com/Montpellier-la-station-d-epuration ...la plus chère d'Europe

extrait :

La capitale languedocienne aujourd’hui dirigée par l’ambitieux M. Saurel se retrouve au coeur d’un imbroglio provoqué par un accident industriel majeur, celui de la station d’épuration “Maera”, construite et gérée par Veolia, qui n’a jamais fonctionné correctement, provoque des désastres environnementaux à répétition, et va continuer à empoisonner la vie locale pendant de longues années, au prix d’un “sauvetage” hypothétique qui vient d’être décidé par des élus dépassés, et va coûter des dizaines de millions d’euros à des usagers victimes de l’inconséquence abyssale de plusieurs générations d’édiles.

Montpellier dans l’oeil du cyclone ? Ca y ressemble. La capitale languedocienne est l’un des plus intrigants “clusters” de l’eau français : une communauté scientifique de plusieurs milliers de chercheurs, des labos à foison, des noces public-privé célébrées chaque année dans un désopilant festival Hydrogaïa

Le tout ayant présidé à une inquiétante croisade espagnole des barons de l’eau français…

Et désormais une séquence imprévue qui va alimenter un feuilleton qui s’annonce inépuisable.

 

http://www.eauxglacees.com/Montpellier-prevenir-les ...inondations

extrait :

L’association Eau Secours 34 qui mène une réflexion depuis plusieurs années pour améliorer la gestion de l’eau à Montpellier réagit sur un mode parodique à l’annonce d’un festival qu’y organise FNE, sponsorisé par Montpellier Méditerranée Métropole, et est labellisé "COP 21"...

FNE Languedoc-Roussillon organise les 25 et 26 septembre à Montpellier le festival« Refaisons le climat ». Cet événement est sponsorisé entre autres par Montpellier Méditerranée Métropole et est labellisé COP21. Le président de Montpellier Méditerranée Métropole et le directeur de l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée Corse interviendront lors de la conférence d’ouverture. Un certain nombre de conférence-débats et d’ateliers traiteront de sujets (inondations, montée du niveau de la mer, sécheresse et pénurie d’eau…) sur lesquels Eau Secours 34 mène une réflexion depuis plusieurs années.

 

http://www.eauxglacees.com/Inondations-urbanisation

extrait ;

Philippe Pelletier est membre de la Fédération Anarchiste et géographe. Il est l’auteur d’une superbe biographie d’Elysée Reclus, anarchiste et géographe comme lui. Mais il est malheureusement aussi un peu climatosceptique, ce qui lui fait dire une contre-vérité dans un article qui est par ailleurs excellent. Les épisodes cévenols ont certes toujours existé mais ceux de ces dernières années sont de nature bien différente de ceux d’il y a cinquante ans : les précipitations sont concentrées sur quelques heures au lieu de plusieurs jours. Les précipitations du 23 août dernier étaient d’une intensité jamais mesurée à cette période de l’année par la station de pluviométrie au sud de Montpellier depuis que celle-ci existe (plus de 60 ans). Le changement climatique est passé par là. Il en découle des inondations éclairs plus difficiles à contrôler, d’autant que l’imperméabilisation des sols liés à l’urbanisation accroit considérablement le phénomène de ruissellement.

------------

notes précédentes sur ce blog : voir ...

La pollution en mer, MAERA... 21/6/2015

Pollution en mer : MAERA en...  4/6/2015

28/06/2015

«Pour la souveraineté et la dignité du peuple grec» (Alexis Tsipras, Athènes, samedi 27 juin 2015)

communiqué :

Lucho luego existo
Αγωνίζομαι, άρα υπάρχω
Je lutte donc je suis
«Pour la souveraineté et la dignité du peuple grec» (Alexis Tsipras, Athènes, samedi 27 juin 2015)
27 juin 2015 |  Par Dimitris Alexakis
 
Dans la nuit du vendredi 26 au samedi 27 juin, le Premier ministre grec Alexis Tsipras a annoncé, dans une adresse au peuple retransmise par la chaîne de télévision publique (ERT), la tenue d'un référendum sur les propositions faites à la Grèce par les "Institutions" (FMI, BCE, Commission européenne) dans le cadre des négociations sur la dette. Traduction.

 

« Depuis 6 mois, le gouvernement hellénique se bat dans des conditions d’asphyxie financière inouïes pour mettre en œuvre le mandat que vous lui avez confié à l’issue des élections du 25 janvier.
Un mandat qui nous enjoint de négocier avec nos partenaires pour mettre fin à l’austérité et faire en sorte que notre pays renoue avec la prospérité et la justice sociale.
Un mandat qui nous enjoint de parvenir à un accord viable, respectueux de la démocratie comme des règles de l'Union, et qui permettra à la Grèce de sortir définitivement de la crise.
Tout au long de cette période de négociations, on nous a demandé d’appliquer les mémorandums qu'avaient signés les gouvernements précédents, mémorandums que le peuple grec a pourtant catégoriquement rejetés lors des dernières élections.
Mais nous n’avons pas un seul instant envisagé de céder.
De trahir ― autrement dit ― votre confiance.
Après cinq mois de dures négociations, nos partenaires ont malheureusement abouti, lors de l’Eurogroupe d’avant-hier, à une proposition en forme d’ultimatum, un ultimatum adressé à la démocratie grecque et au peuple hellénique.
Un ultimatum qui contrevient aux principes fondateurs et aux valeurs fondamentales de l’Europe, de la construction européenne.
La proposition faite au gouvernement fait peser sur le peuple grec de nouvelles charges, intolérables, mine la société, sape tout espoir de reprise économique en perpétuant l’incertitude et en aggravant encore les inégalités.
La proposition des Institutions comprend des mesures conduisant à une dérégulation accrue du marché du travail, des coupes dans les pensions de retraite, de nouvelles réductions de salaires dans le secteur public ainsi qu’une augmentation de la TVA sur les aliments, l’hôtellerie et le tourisme ; les Institutions préconisent dans le même temps la suppression des exemptions fiscales pour la Grèce insulaire.
Ces propositions, qui portent directement atteinte aux acquis sociaux européens et aux droits fondamentaux ― droit au travail, à l’égalité et à la dignité ―, prouvent que certains de nos partenaires, que certaines de ces Institutions ne souhaitent pas parvenir à un accord viable, également profitable à toutes les parties, mais ont pour objectif d'humilier tout un peuple.
Ces propositions démontrent l’insistance mise ― en particulier par le Fonds Monétaire International ― sur une politique d’austérité extrême et punitive.
Les puissances aujourd’hui à la tête de l’Europe doivent dès lors, et plus que jamais, se hisser à la hauteur des circonstances et prendre des initiatives qui mettront fin à la crise de la dette publique grecque, une crise qui affecte d’autres pays européens et menace le futur même de l’intégration européenne.

 

Grecques et Grecs,
Nous sommes aujourd’hui porteurs d’une responsabilité historique à l’égard des luttes menées et des sacrifices consentis par le peuple grec pour la protection de la démocratie et de notre souveraineté nationale ; c’est notre responsabilité envers l’avenir de notre pays.
Cette responsabilité nous oblige à répondre à cet ultimatum en nous appuyant sur la volonté souveraine du peuple grec.
Au Conseil des Ministres qui vient de se tenir, j’ai solennellement proposé l’organisation d’un référendum afin que le peuple grec puisse se prononcer souverainement.
Cette proposition a été adoptée à l’unanimité.
Demain, l’Assemblée nationale se réunira en séance plénière extraordinaire afin d’entériner la proposition du Conseil des ministres en vue de la tenue, ce dimanche 5 juillet, d’un référendum à la faveur duquel les citoyens seront appelés à dire s’ils acceptent ou refusent la proposition faite par les Institutions.
J’ai déjà informé de ma décision le Président de la République hellénique mais aussi, par téléphone, le Président de la République française, la Chancelière de la République d’Allemagne et le président de la Banque Centrale Européenne ; demain, j’adresserai un courrier officiel aux dirigeants de l’Union Européenne et aux Institutions pour leur demander de prolonger le programme de quelques jours en sorte que le peuple grec puisse se prononcer librement, hors de toute pression et de tout chantage, conformément à la Constitution de notre pays et à la tradition démocratique européenne.

 

Grecques, Grecs,
Face à cette mise en demeure dont le but est de nous faire accepter une austérité extrême et humiliante, sans fin, sans perspective de redressement social et économique, je vous invite à vous prononcer souverainement, fièrement, comme l’histoire grecque vous y enjoint.
Répondons à l’autoritarisme et à l’austérité extrême par la démocratie, avec sérénité et détermination.
Que la Grèce, ce lieu qui a vu naître la démocratie, adresse une réponse démocratique retentissante à la communauté européenne, à la communauté internationale.
Je m’engage à respecter le résultat de votre choix démocratique, quel qu’il soit.
Je suis absolument sûr que votre décision fera honneur à l’histoire de notre patrie et sera un message de dignité adressé au monde.
En ces heures cruciales, nous devons tous nous rappeler que l’Europe est la maison commune de ses peuples. Que l’Europe ne se répartit pas entre des « propriétaires » et des « invités ».
La Grèce est et demeurera une partie indissociable de l’Europe et l’Europe une partie indissociable de la Grèce.
Mais une Europe sans démocratie sera une Europe sans identité et sans boussole.
Je vous appelle tous et toutes, dans un même élan national, dans l’unité et la sérénité, à prendre les décisions que nous méritons.
Pour nous, pour les générations suivantes, pour l’histoire des Grecs.

Pour la souveraineté et la dignité de notre peuple. »

traduit du grec par Dimitris Alexakis

22/06/2015

Action en justice contre la construction d'une gare TGV à La Mogère

communiqué :

Une action en justice va être lancée par deux associations du "collectif contre une deuxième gare à Montpellier" contre le décret gouvernemental autorisant un partenariat public privé (PPP) entre la SNCF et le promoteur immobilier Icade pour la construction d'une gare TGV à La Mogère (dossier complet sur le site : 

http://garetgv.free.fr/ppp)

Une souscription est organisée pour payer un cabinet d'avocats. La demande de financement participatif est de 6000 €

(http://citizencase.org/).


La plainte ne sera pas suspensive mais compte tenus de plusieurs jugements récents cassants des PPP injustifiés et de l'ambiance actuelle dans le transport ferroviaire (concurrence de l'avion, de l'autobus etc.), elle devrait faire réfléchir la SNCF. 
 
Il est d'ailleurs prévu dans le contrat PPP une possibilité d'arrêter les frais. Le plus tôt serait le mieux.

20/06/2015

Le projet de ligne grande vitesse Montpellier – Perpignan : à combattre !

 communiqué : 

AGGLO THAU -

Projet de ligne grande vitesse Montpellier – Perpignan Une lourde erreur

« L’Observatoire du Pays de Thau » confirme qu’il reste très préoccupé par le projet LGV pour lequel la SNCF, le Conseil Régional et d’autres font le forcing

à lire sur : 

extraits :

« L’Observatoire du Pays de Thau » confirme qu’il reste très préoccupé par le projet LGV pour lequel la SNCF, le Conseil Régional et d’autres font le forcing.

Au demeurant, le Conseil Régional Languedoc Roussillon, à travers son représentant à la réunion récente de Poussan, a montré, à l’instar du dossier « Hinterland », qu’il avait l’art de soutenir des projets sans se soucier de l’environnement.

Les informations données par la SNCF sur le trajet sont consternantes : abimer encore un peu plus le Massif de la Gardiole, ériger un viaduc de 30 mètres de haut sur le site historique d’Issanka, passer à proximité de l’étang de Thau, zone vulnérable, s’il en est, aux herbicides épandus le long des voies, …

Oui, nous défendons fermement, sur notre coin de Languedoc, la qualité de l’eau, la faune, la flore. Pourquoi élaborer des Plans de gestion couteux quand on voit ce qu’il en advient ?

...

Et qu’on ne nous dise pas qu’il s’agit de l’intérêt général !

La cour des comptes, dans un rapport d’octobre 2014, a clairement posé ce qu’était aujourd’hui le TGV : très cher et peu cohérent. De plus, l’utilisation de cette nouvelle voie pour les marchandises parait aléatoire.

Le maillage de chemin de fer en France est sacrifié, les trains Intercités sont trop souvent supprimés. Le « tout autocar » préconisé maintenant est-il une solution sur nos routes encombrées et dangereuses ? Certainement pas.

Mais le projet TGV est effarant avec la construction de la gare de la « Mogère » à l’extérieur de Montpellier. Ainsi, par exemple, à terme, les usagers du bassin de Thau devront prendre le TER à Sète puis le tramway, de Saint Roch à la Mogère, ligne qui n’est pas encore prévue dans les cartons ! Est-il convenable de gagner un quart d’heure à Très Grande Vitesse et de perdre une heure dans la recherche du parking ? les correspondances ?

...

Et nos élus locaux ?

Ils se sont empressés (pas tous !) de donner leur accord.

Avaient-ils tout mesuré ? Sans doute pas. Certains paraissent gênés maintenant.

Ils peuvent encore se ressaisir, d’autant que la plupart ont donné leur accord sans consulter la population.

...

04/06/2015

Journée du 13 juin à Montpellier

communiqué :

Journée du 13 juin.

L’appel « Chantiers d’espoir » de janvier 2015, a été signé nationalement (entre autres) par Gérard Aschiéri (syndicaliste), Clémentine Autain (Ensemble), Emmanuelle Cosse (EELV), Annick Coupé (Syndicaliste), Roland Gori (Psychanalyste), Jean-Pierre Guédiguian (Cinéaste), Pierre Laurent (PCF), Jean-Luc Mélenchon (PG), Suzan Georges (essayiste), Aurélie Trouvé (Attac).

Ils proposent de susciter partout en France des rencontres-échange, pour tracer « un chemin dans lequel le progrès humain sera possible pour nous et pour les générations futures. »

Nous pensons, disent-ils « que le temps est venu que les hommes et les femmes de bonne volonté, convaincus qu’il est possible et nécessaire de changer le réel, prennent la parole ». L’objectif étant « de mettre en mouvement nos concitoyens » pour dessiner « les mesures urgentes de transformation sociale et écologique que mettrait en œuvre un gouvernement qui ne renonce pas face à la finance. »

 

Montpellier, ce 13 juin, de 9h à 19h, se tiendra, à la Salle Pagezy (ancienne mairie de Montpellier), une première rencontre « Chantiers de l’espoir dans l’Hérault »

- La matinée sera organisée autour de la thématique démocratie, avec en particulier la présence de Dominique Rousseau, professeur de Droit Constitutionnel à l’Université Paris1 Panthéon Sorbonne, qui propose de « Radicaliser la Démocratie » dans son récent ouvrage qui parle de refondation nécessaire.

Le débat largement ouvert sera assurément stimulant.

- L’après-midi (un repas sur place est prévu) un travail en ateliers se déroulera autour de 5 thématiques :

Services publics : défendre, créer, reconquérir.

Agro-alimentation : changer l’agriculture, problèmes du foncier et aménagement du territoire.

Comment sortir des politiques austéritaires ?

Médias, droit à l’information, réseaux sociaux.

Mixité sociale et ghettoïsation, quartiers, école.

Un échange collectif clôturera la journée (16h-18h) :

- Que faut-il changer aujourd’hui ?

- Quelles urgences politiques, sociales, écologiques ?

- Quel projet émancipateur de transformation sociale ?

01/06/2015

Info pour les contribuables que nous sommes

Baisser les dépenses publiques, oui, mais pas n'importe lesquelles ! Pas les services publics (santé, éducation, transports, culture ...).

Baisser les indemnités des élus professionnels (TOUS: députés, sénateurs, élus locaux ...), OUI

diminuer le clientélisme politique et les emplois de complaisance, OUI

Interpellez donc "Contribuables Associés".

communiqué :

Pendant deux mois et demi, entre le 26 avril et le 14 juillet 2015, Contribuables Associés parcourt les routes de France pour informer et mobiliser le plus largement possible sur la nécessité de baisser les dépenses publiques.

C'est aussi l'occasion d'interroger l'ensemble de nos concitoyens avec notre grande campagne nationale : le Référendum national sur les dépenses publiques.

Notre grand bus rouge "Trop de dépenses publiques c'est trop d'impôts" s'arrêtera dans plus de cinquante villes au total.

Nous serons chez vous cette semaine !

Dans la journée vous pourrez nous voir dans les rues de la ville, distribuant des tracts et discutant avec les passants qui seront invités à participer au Référendum. 

Vous êtes tous invités à nous rejoindre, venez nombreux avec vos amis et voisins !

Si vous souhaitez nous aider dans l'organisation, merci de nous envoyer un email à tourdefrance@contribuables.org.

Voici les points de rendez-vous de la semaine :

- 2 juin : MONTPELLIER. 
Rendez-vous à partir de 12h place de la Comédie.

- 3 juin : CARCASSONNE.
Rendez-vous à partir de 12h Place Carnot devant la fontaine.
Une Réunion publique aura lieu de 18h à 19h30 à l'adresse suivante :

Foyer d'Education Populaire Grezes-Herminis, hameau Herminis, 11 000 Carcassonne

Cette réunion publique sera animée par Eudes Baufreton, délégué général de Contribuables Associés, et Daniel Baqué, président de l'association Défense des Contribuables Audois. 

Merci de nous informer de votre venue en envoyant un mail à tourdefrance@contribuables.org.

- 4 juin : TOULOUSE.

Rendez-vous à partir de 12h Place du Capitole à l'angle avec la rue du Taur.

- 5 juin : PAU.
Rendez-vous à partir de 12h Place Georges Clemenceau, devant la fontaine.

- 6 juin : BAYONNE.
Rendez-vous à partir de 12h Place de l'Hôtel de Ville.

Pour joindre l'équipe sur place :
Eudes Baufreton 06 77 34 90 96
François Minjacq 06 14 64 06 31
Samuel Lafont 06 30 69 98 33

Cliquez ici pour voir les photos des premières étapes parcourues.

Cliquez ici pour télécharger le dossier de presse du Tour de France, et n'hésitez pas à le diffuser autour de vous.

Pour voir les photos et accéder aux dernières nouvelles concernant le Tour de France, rendez-vous sur notre site www.contribuables.org ou sur les réseaux sociaux pour de l'information en temps réel : Facebook et Twitter.

Si vous ne pouvez nous aider physiquement, vous pouvez aussi soutenir l'opération par un don sur notre site.

Merci beaucoup, d'avance pour votre aide et votre soutien !

Bien cordialement,

Eudes Baufreton
Délégué général de Contribuables Associés

19/05/2015

En ce moment, débat sur le compteur LINKY à l'Assemblée Nationale : écrivez à vos députés.

Pour trouver leurs adresses, allez sur le site de l'Assemblée Nationale :

 

Accueil > 577 députés

Modèle de lettre, à adapter selon vos préférences :
 
------------
 
Mesdames et Messieurs les Députés,
 
L'électeur que je suis vous demande de voter contre les compteurs LINKY.

 

En effet, je considère que ces compteurs représentent une atteinte grave à ma liberté individuelle en m'imposant, dans mon domicile et par des appareils que je n'aurai pas choisis, une exposition à des ondes électromagnétiques dont l'innocuité n'est pas prouvée.
 
En l’imposant par la loi :
 
- vous deviendriez complices du discours trompeur du milieu économique et industriel
vous agiriez contre la protection sanitaire et les droits individuels de votre électorat
 
De plus, à l'évidence, vous devez être conscients que ces compteurs n'apportent aucune garantie d'une amélioration du service et de la maîtrise des dépenses pour l'usager.
 
C'est pour ces raisons que j'ai pris la décision de vous écrire.
 
Sachez que j'ai l'intention, et je ne serai certainement pas le seul, de m'opposer par tous les moyens légaux possibles à l'installation de tels compteurs "LINKY" dans mon domicile.
 
Je vous rappelle que depuis Mai 2011, l’OMS a classé les radiofréquences dans le Groupe 2B, potentiellement cancérogène pour le vivant. (voir le lien ci-dessous)
 
Je vous rappelle aussi qu'en Europe deux pays ont abandonné l’imposition par la loi de ce type de compteur :
 
- en juillet 2013 : l’AUTRICHE
- en janvier 2014 : l’ALLEMAGNE
 
J'espère que vous tiendrez compte des avis négatifs de la communauté scientifique concernant l'exposition aux ondes électromagnétiques et que vous êtes conscients que même si une loi était votée, elle serait contestable car elle pourrait être considérée comme une atteinte à la propriété privée garantie par notre Constitution. 
 
Veuillez agréer, Mesdames et Messieurs les Députés, mes salutations distinguées.
 
(Nom - Adresse)
 
---------
(*) voir :
 
L'OMS procédera d'ici à 2016 à une ... des cancérogènes possibles pour l'homme (Groupe 2B), ... en mai 2011 le potentiel cancérogène des champs ...
 

Champs électromagnétiques et santé publique: téléphones portables

Aide-mémoire N°193
Octobre 2014

Principaux faits

  • L’usage du téléphone portable est généralisé et on estime à 6,9 milliards le nombre des abonnés dans le monde.
  • Les champs électromagnétiques produits par les téléphones portables sont classés par le Centre international de Recherche sur le Cancer dans la catégorie des cancérogènes possibles pour l’homme.
  • Des études visant à évaluer plus complètement les effets potentiels à long terme de l’utilisation des téléphones portables sont actuellement en cours.
  • L’OMS procédera d’ici à 2016 à une évaluation formelle du risque pour tous les effets sur la santé dus à une exposition à des champs de radiofréquences.

14/05/2015

Futur immeuble rue de la Méditerranée ...

... 3933 m2

hauteur : 14,13 m ( 5 ou 6 étages ? )

Image 1.png

13/05/2015

Indemnités des élus du Languedoc-Roussillon

à lire :

Indemnités des élus du Languedoc-Roussillon : les économes ...
À la décharge des élus, on peut noter que les indemnités maximales des conseillers départementaux sont calculées selon le nombre d'habitants du territoire sur ...
www.midilibre.fr/2015/05/12/indemnites-d

(qu'en pensez-vous ?)

 

16/04/2015

Suppression d'un espace vert à Montpellier ?

communiqué :

Saurel et Jannin n’assument pas la suppression d’un espace vert
Le maire (divers droite) de Montpellier et son adjointe à l’urbanisme ont validé un permis de construire d’ACM sur un terrain de plus d’un hectare dans le quartier populaire de Las Rébès et disent qu’ils ne pouvaient pas s’y opposer. C’est pourtant la métropole qui contrôle le bailleur social présidé par un élu de la majorité. Des habitants qui déplorent une absence totale de concertation, aimeraient que le lieu soit transformé en parc afin de pallier le manque d’espaces dédiés aux familles dans ce secteur de la ville. (2 700 mots)
La suite : http://www.montpellier-journal.fr/?p=23646

-- 

Jacques-Olivier Teyssier
Montpellier journal
montpellier-journal.fr
@SurMtpJournal
Facebook
PGP - Empreinte : B903 045E F5CA 4570 7E74 FF6E 3DF0 2D48 B1C9 B3F0

23/03/2015

Élections : percée des anticapitalistes

... en Espagne.

lu sur :

Le grand perdant de cette élection test, un an avant les législatives, reste la droite, tandis que la gauche traditionnelle sort renforcée.
 
Le parti antilibéral espagnol Podemos, allié du Grec Syriza, s’est hissé à la troisième place dimanche lors d’élections régionales en Andalousie, remportées par les socialistes et très attendues, faisant figure de test moins d’un an avant des législatives.
 
Selon des résultats presque définitifs après dépouillement de 99,95% des bulletins de vote, le parti socialiste garde son bastion, avec 35,4% des voix et 47 députés sur 109 au Parlement régional de cette région stratégique politiquement car la plus peuplée d’Espagne avec 8,4 millions d’habitants sur 46,5.

Podemos, qui croyait en une victoire, arrive troisième avec 14,8% % des voix et 15 députés, derrière le Parti populaire (au pouvoir au niveau national), qui obtient 26,7% des voix et 33 députés. «Le chemin s’ouvre en marchant. Merci l’Andalousie, […] merci marcheurs pour ce premier pas, nous irons de l’avant», a réagi sur Twitter le leader de Podemos Pablo Iglesias, semblant admettre n’avoir pas avancé autant qu’il voulait.

C’est sans doute le Parti populaire qui perd le plus: en 2012 lors des dernières élections régionales, il avait remporté 40% des voix. Son chef de file en Andalousie, Juan Manuel Moreno, a admis qu’il ne s’agissait pas du «résultat attendu». Dimanche soir, le chef du gouvernement Mariano Rajoy a suivi les résultats depuis son bureau au septième étage du siège du parti populaire, dans le centre de Madrid et n’avait fait aucun commentaire vers minuit.

«Les citoyens ont voté contre la gestion de la crise» par la droite, a analysé un routard de la politique en Espagne, Gaspar Llamazares, de Izquierda Unida (IU), coalition écolo-communiste balayée par l’émergence de Podemos. Podemos de son côté s’est aussi félicité sur la chaîne privée la Sexta d’avoir fragilisé le «bipartisme», qui se partageait environ 80% des suffrages en 2012 contre 60% désormais en Andalousie. Son numéro deux, Iñigo Errejon, a aussi noté que l’Andalousie est différente des autres, avec une population «plus rurale» et «plus âgée» tendant à «conserver les équilibres traditionnels». Il aura cependant du mal à se poser en force principale d’opposition à la droite au pouvoir comme il l’a fait ces dernières semaines.

Ce dimanche, les Andalous étaient les premiers à dire si le parti de gauche radicale né en janvier 2014 et propulsé à la quatrième place lors des élections européennes de mai, avec 5 députés et 1,2 million de voix, est en mesure de transformer l’essai, lors du coup d’envoi d’une année électorale décisive pour ce pays. Près de 6,5 millions d’électeurs étaient appelés à choisir entre les options classiques - PSOE ou PP - et les nouvelles: Podemos et Ciudadanos, de centre droit, qui émerge aussi avec 9% des suffrages et 9 sièges. «Tout le monde attend de voir si les forces émergentes vont obtenir un très bon résultat», déclarait à la veille du scrutin un membre haut placé du PP.

Un «test» avant de nombreux autres scrutins à venir en Espagne: régionales et municipales en mai, une nouvelle régionale anticipée en Catalogne en septembre et enfin des législatives, à la fin de l’année, où les conservateurs semblent menacés de perdre leur majorité absolue.

L’ANNÉE DU «CHANGEMENT»

Après six années de crise et d’enlisement, un même mot d’ordre, le «changement», avait rythmé les campagnes des principaux partis. «Le changement sûr», pour le PSOE qui sort renforcé alors que tous le disaient fragilisé par l’ascension de Podemos; le «changement tranquille» avec le PP qui avait insisté sur la reprise de la croissance (+1,4%), mais paye la politique d’austérité ressentie très fortement dans cette région où plus du tiers de la population active (34,2%), est au chômage, un record régional européen.

Le «changement raisonnable» pour Ciudadanos ou, enfin, le «changement irréversible» de Podemos qui faisait campagne contre la corruption et pour des mesures sociales, accusant les socialistes au pouvoir en Andalousie d’avoir laissé souffrir leurs concitoyens. Le chef de file du PP en Andalousie a déclaré dimanche soir que l’ensemble des partis devraient tirer les leçons de ce scrutin régional, laissant un paysage politique «fragmenté», avec 24% des suffrages pour Podemos et Ciudadanos. «Nous devons tous bien comprendre ce message», a-t-il dit.

20/03/2015

Pour ce dimanche, les cantonales ...

Argus des départements - Contribuables Associés

https://www.contribuables.org/argus-des-departements

 

Ce dimanche a lieu le premier tour des élections départementales (ex-cantonales). C'est l'occasion pour les contribuables de vérifier si leur département a été bien géré par le conseil général sortant.

Pour ce faire, nous vous invitons à consulter la note de votre département sur notre Argus, auquel vous pouvez accéder en cliquant ici. L'Argus des départements est un outil de Contribuables Associés qui note les conseils généraux selon leur propension à dépenser et taxer l'argent des contribuables.

13/03/2015

Élections et vote blanc : depuis le 1er avril 2014 !

Le saviez-vous ? Ce n'est pas un poisson d'avril !

Reconnaissance du vote blanc aux élections à partir du 1er avril 2014

www.service-public.fr/actualites/002581.html
Reconnaissance du vote blanc aux élections à partir du 1er avril 2014. Publié le 24.02.2014 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ...
 
Élections
Reconnaissance du vote blanc aux élections à partir du 1er avril 2014
Publié le 24.02.2014 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
 

La loi visant à reconnaître le vote blanc aux élections a été publiée au Journal officiel du samedi 22 février 2014.

Ce texte qui vise à prendre en considération le vote de certains électeurs faisant le choix du vote blanc doit entrer en application à compter du 1er avril 2014 (il sera donc effectif pour la première fois lors des élections européennes du 25 mai 2014). Les bulletins blancs seront décomptés séparément et annexés en tant que tels au procès-verbal. Bien qu’explicitement mentionnés dans les résultats des scrutins, ils ne seront pas comptés dans les suffrages exprimés.

On qualifie de vote blanc le dépôt dans l’urne d’une enveloppe sans bulletin ou contenant un papier dépourvu de toute indication.

Quelques liens pour en savoir plus

Sur le même sujet :

Loi du 21 février 2014 visant à reconnaître le vote blanc aux élections

www.vie-publique.fr/.../proposition-loi-visant-reconnaitre-vote-blanc-aux- elections.html

La loi vise à prendre en considération le vote des électeurs qui, par un vote blanc ... 

Abstention, vote blanc et vote nul : quelles différences ? - Le droit de ...

www.vie-publique.fr/.../voter/...vote/abstention-vote-blanc-vote-nul-quelles- differences.html

Electionsvoter blanc, ça ne compte (presque) plus pour des prunes www.lexpress.fr/.../elections/elections-voter-blanc-ca-ne-compte-presque-plus -pour-des-prunes_1501416.html‎  19 mars 2014 ... 

A compter du 1er avril 2014, le vote blanc va bénéficier d'une certaine ... La France reste loin de cette situation: à partir du 1er avril, les votes blancs ... Et la reconnaissance des bulletins blancs, si longtemps assimilés aux ...

05/03/2015

Samedi 14 mars, un covoiturage est proposé pour se rendre à la chaine humaine entre Marcoule et Tricastin, depuis l'Hérault

communiqué :

Samedi 14 mars, un covoiturage est proposé pour se rendre à la chaine humaine entre Marcoule et Tricastin, depuis l'Hérault :
  • au départ de Montpellier : RDV à 12h à l’arrêt de tram de Sablassou (T2)
    Contact : Sophie - 06 80 71 89 39
  • au départ de Gignac : RDV 11h15 au fond du parking de l’intermarché de Gignac Contact : Florence - 06 31 12 94 81

Samedi 14 mars

Dans la vallée du Rhône - Provence-Alpes-Côte d’Azur

Rejoignez-nous pour la transition énergétique sans nucléaire – le 14 mars 2015 !

http://chainehumaine.fr/trajet-previsionnel-de-la-chaine-humaine-du-14-mars-2015/ 

25/02/2015

Une nouvelle ligne pour les trains de marchandise, oui. Un gare TGV excentrée, NON.

Une nouvelle ligne pour les trains de marchandise, oui. Un gare TGV excentrée, NON.

les surlignages sont de moi

communiqué :

ci-joint le lien pour voir une vidéo sur la gare de La Mogère, un des projets inutiles et imposés de Montpellier :

Une 2e gare TGV : le grand projet inutile imposé de Montpellier
 
 
 

Un contrat de partenariat public-privé (PPP) entre SNCF Réseau et le promoteur ICADE pour la construction d'une deuxième gare TGV en zone inondable au centre d'un quartier d'affaire (OZ) a été validé par décret gouvernemental le 11 février 2015 après une enquête publique aux conclusions bidonnées.

Le projet d'une gare TGV sur une voie ferrée destinée en priorité au ferroutage (les trains de marchandises dangereuses ne passeront plus par le centre ville de Montpellier) est coûteux, inutile et imposé par des élus qui avaient promis de l'abandonner pendant la campagne électorale de 2014.

Cette gare excentrée, accessible seulement par la route va avoir un parking géant de 3000 places payantes. L'accès par le tramway suite au prolongement de la ligne no1 déjà saturée sera long et un chemin de croix pour les usagers du TGV.

Les 200 millions d'euros gaspillés dans cette gare sans TGV de 2017 à 2020 et dans 1,3 km de tramway pourraient être utiles pour la ligne no5 du tramway abandonnée par M. Saurel ou des travaux d'amélioration des lignes de chemin de fer du Languedoc.

Film réalisé par Serge Tostain du collectif anti-gare de la Mogère (http://garetgv.free.fr/). Février 2015

22/02/2015

Pétition: Pas de drônes d’origine israélienne pour l’armée de terre française !

 
Pétition: Pas de drônes d’origine israélienne pour l’armée de terre française !

 

" Refusant cette complicité et rejoignant l’appel de la société civile palestinienne à la mise en œuvre d’un embargo militaire international contre l’Etat d’Israël jusqu’à ce qu’il respecte le droit international, nous vous demandons de rejeter l’achat du drone Watchkeeper." 

                               SIGNEZ LA PETITION !

19/02/2015

Article 49-3 : "déni de démocratie"- Appel à une grève nationale - (suite)

Un petit rappel historique :

(source :

 

Constitution du 24 juin 1793

DECLARATION DES DROITS DE L'HOMME ET DU CITOYEN

Le peuple français, convaincu que l'oubli et le mépris des droits naturels de l'homme, sont les seules causes des malheurs du monde, a résolu d'exposer dans une déclaration solennelle, ces droits sacrés et inaliénables, afin que tous les citoyens pouvant comparer sans cesse les actes du gouvernement avec le but de toute institution sociale, ne se laissent jamais opprimer, avilir par la tyrannie ; afin que le peuple ait toujours devant les yeux les bases de sa liberté et de son bonheur ; le magistrat la règle de ses devoirs ; le législateur l'objet de sa mission. - En conséquence, il proclame, en présence de l'Etre suprême, la déclaration suivante des droits de l'homme et du citoyen.

Article 1. - Le but de la société est le bonheur commun. - Le gouvernement est institué pour garantir à l'homme la puissance de ses droits naturels et imprescriptibles.

 

Article 35. - Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

 ------------

voir aussi sur un autre blog la note du 13/02/2014 :

L'insurrection est, pour le Peuple et pour chaque portion du Peuple le plus sacré des droits et leplus indispensable des devoirs...

L'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

------------

et sur la démocratie réelle, voir les notes :

2015 : élections cantonales... 2015 : élections cantonales les 22 et 29 mars

Cantonales de 2015 : ne pas... Cantonales de 2015 : ne pas faire confiance aux politiciens professionnels !

France, politique :... France, politique : élections cantonales 2015

Article 49-3 : "déni de démocratie"- Appel à une grève nationale -

 

Article 49-3 : "déni de démocratie"- Appel à une grève nationale -

à lire sur :

"Le pacte de responsabilité, la rigueur budgétaire, nombre de dispositions de la loi Macron aggravent la situation des salariés." Lire 

 

----------------

sur le même sujet, sur MEDIAPART :

Loi Macron: coup de massue au parlement

PAR YANNICK SANCHEZ

Après deux jours de conflit entre les députés frondeurs et le gouvernement, l'exécutif a choisi la voie de l'article 49-3 pour éviter tout risque de vote contre la loi Macron. Un conseil des ministres a été convoqué en urgence à l’Élysée dans l'après-midi. Les dissensions au sein du PS témoignent d'une profonde crise à gauche.

 

PAR STÉPHANE ALLIÈS

En dégainant son 49-3 pour faire voter la loi Macron, Manuel Valls cherche à afficher son autorité sur une majorité en capilotade, mais aussi sur l’exécutif, à mille lieues de l’esprit de compromis dont se prévaut François Hollande. Problème, son orientation reste minoritaire dans son camp.

 

PAR FRANÇOIS BONNET

Le recours au 49-3 est le symbole politique de l’autoritarisme des faibles. Depuis les attentats de Paris, le pouvoir veut croire en « un esprit du 11-Janvier ». Il s'agit en fait d'une fuite en avant solitaire, dans laquelle l'instrumentalisation de la « guerre contre le terrorisme » permet de faire taire toute interrogation.

 

PAR MATHILDE MATHIEU

Rarement un gouvernement de gauche a utilisé le « 49-3 » pour forcer la main de sa majorité. François Hollande lui-même a qualifié cette procédure, qui permet à l'exécutif de passer en force à l'Assemblée nationale, de « déni de démocratie ». Mais c'était en 2006.

 

17/02/2015

Pierre de Bousquet de Florian : c'est le bouquet !

un article à lire :

Liberté de la presse : le préfet interdit
ce que Matignon autorise
 (en accès libre)

Pierre de Bousquet de Florian, préfet de l'Hérault, le 22 octobre 2014 (photo : J.-O. T.)Le cabinet du premier ministre accrédite Montpellier journal, comme de nombreux autres médias, pour une cérémonie en préfecture alors que le préfet nous interdit toujours de conférence de presse. Pierre de Bousquet de Florian serait-il, dans la République, un électron libre qui souhaite faire sa petite tambouille communicationnelle comme il l’entend ? (1 850 mots)

11/02/2015

Gare de Montpellier Saint Roch : les promoteurs immobilier à la fête

communiqué :

Densité record pour le quartier Nouveau Saint-Roch de Montpellier

Une tour de seize étages, quatorze immeubles de onze étages et une dizaine d’autres bâtiments, c’est ce qui devrait sortir de terre dans les dix prochaines années près de la gare centre.

Avec une densité comprise entre 33 000 et 44 000 habitants au km². Un urbanisme pour cette zone d’aménagement concerté (ZAC) qui a fait l’objet de nombreuses critiques d’habitants d’un quartier déjà surchargé. Mais un choix défendu par Stéphanie Jannin, adjointe à l’urbanisme et par ses prédécesseurs : Michaël Delafosse (PS) et un certain… Philippe Saurel, aujourd’hui maire (divers droite) de la ville. (3 400 mots)

La suite : http://www.montpellier-journal.fr/?p=23146

----------------------

lire aussi sur L'Agglorieuse :

Montpellier : trois habitants sur quatre candidats à un logement social ?

Le problème du logement social à Montpellier est l'objet de débats permanents. Tout récemment encore, Philippe Martin, ex-vice-président de l'Agglo, s'est étranglé en prétendant que « 75 % de la population montpelliéraine peut prétendre à un logement social ». Et de s'indigner que, de 2010 à 2014, les demandes en instance soient passées de 16 000 à 21 000, soit une augmentation moyenne annuelle de 1 250 par an, ce qui correspond à peu près à 30 % de l'augmentation annuelle de la population entrante venue s'installer à Montpellier au cours de la même période.

[En savoir +]

Les bâtiments actuels vus du Peyrou :

Image 1.png

10/02/2015

Convoi d'uranium : Rassemblement en gare de Narbonne vendredi 13 février à 7h

communiqué :

Convoi d'uranium en route pour Malvési -

Rassemblement en gare de Narbonne vendredi 13 février à 7h

La totalité de l’uranium utilisé dans les centrales nucléaires françaises est importée de l’étranger et est acheminée en France par bateau. Si une partie de cet uranium - en provenance du Niger et du Canada - arrive dans les ports du Havre et de Fos-sur-mer, un travail d’enquête nous a permis de découvrir que de nombreuses cargaisons d’uranium destinées à la France arrivent dans des ports allemands comme celui d’Hambourg. 

Venu de Namibie, et après avoir traversé la Russie, un chargement est arrivé au port d'Hambourg ce week-end, à bord du navire "Bright Horizon" appartenant à la compagnie MACS

Après déchargement au port, les 14 conteneurs de concentré de minerai d’uranium ont été chargés sur des wagons, pour rejoindre, par le train, l’usine Areva-Comurhex de Malvési, près de Narbonne, qui est la porte d'entrée de l'uranium en France et traite un quart de l'uranium utilisé dans le monde. Parti du port de Hambourg à 18h25 hier soir, ce convoi traverse actuellement l'Allemagne. Il devrait arriver demain, mercredi 11 février, à la frontière française et rejoindre Narbonne vendredi 13 tôt dans la matinée

Le Réseau "Sortir du nucléaire", SDN11 et SDN34 appelle à un rassemblement en gare de Narbonne pour "accueillir" comme il se doit ce convoi mortifère. RDV ce vendredi 13 février en gare de Narbonne à 7h. 

 

Contacts : 
Michel 0613914953
Didier 0638819806

 


 

Pourquoi se mobiliser contre ce transport ?

 

L’extraction de l’uranium est l’une des activités les plus polluantes au monde. En Namibie, le minerai est principalement extrait dans une mine géante à ciel ouvert, ce qui disperse des poussières radioactives sur toute une région. 

 

L’uranium contenu dans ces wagons va ensuite être transformé, enrichi, utilisé dans des centrales (ou pour fabriquer des armes), générant à la fin des tonnes de déchets dangereux et ingérables. Voilà le prix de notre gaspillage énergétique !

 

Enfin, même si l’uranium contenu dans ces wagons n’est pas encore enrichi, il ne s’agit pas de transports anodins : chaque convoi dégage plusieurs milliers de milliards de becquerels !

Quel trajet les trains d’uranium empruntent-ils ?

Les cargaisons d’uranium acheminé en France via l’Allemagne mettent en moyenne 4 jours pour arriver à l’usine de Malvési (2 jours en Allemagne - 2 jours en France) et empruntent l’axe Woippy (Metz) – Dijon – Lyon - Miramas – Montpellier – Béziers - Narbonne et traversent les départements de : Moselle, Meurthe-et-Moselle, Haute-Marne, Côte d’Or, Saône-et-Loire (ou Ain selon le trajet emprunté), Rhône, Drôme, Vaucluse, Bouches-du-Rhône, Gard, Hérault, Aude.

Voir la carte simplifiée du réseau SNCF ici

Comment les reconnaître ? 

Les conteneurs d’uranium sont transportés sur des wagons plateaux. Les trains en comportent souvent au moins une bonne dizaine. Ici le convoi transporte 14 conteneurs de différentes couleurs. 

Et ils comportent toujours deux logos : un losange radioactif et une plaque orange symbolisant le danger, commençant par UN ou 70 suivi d’un n° à 4 chiffres, ici 2912

Organiser une vigie

Pourquoi organiser une vigie ?

Secret et opacité sont les maîtres mots de l’industrie nucléaire, qui fait tout pour cacher ces transports à haut risque. L’organisation de vigies nous permet de collecter des informations sur la fréquence, les horaires et trajets précis, la composition de ces convois, et ainsi de pouvoir les mettre en lumière et s’y opposer.

En pratique comment ça se passe ?

Les vigies s’organisent facilement et vous n’avez pas besoin d’être nombreux. Il vous suffit de constituer quelques équipes de 2 militants qui se relaieront pour attendre le passage du convoi et collecter les informations utiles.

 Étape n° 1 : se placer dans un lieu avec une bonne visibilité, à l’extérieur des installations de la SNCF, muni(e) d’un appareil photo, d’un papier, d’un stylo et d’une montre ;
 Étape n° 2 : au moment du passage d’un train, repérer si celui-ci correspond au descriptif puis identifier la plaque ou l’autocollant indiquant la radioactivité situé à l’arrière et/ou sur les côtés ; 
 Étape n° 3 : faire des photos ; 
 Étape n° 4 : relever le N° à 4 chiffres du bas de la plaque orange située à l’arrière et/ou sur les côtés et/ou à l’avant, c’est le plus important et il se nomme le code ONU
 Étape n° 5 : noter le lieu, la date et l’heure de visualisation du convoi (veillez donc à avoir l’heure avec vous) ; 
<mime-attachment.gif> Étape n° 6 : transmettre ces informations à votre contact.

Organiser une action

Pour informer la population et dénoncer ces transports radioactifs, vous pouvez organiser des présences devant les gares, distribuer des tracts aux usagers, coller des affiches ou mettre en place toute action qui vous parait pertinente. Contactez-nous pour en discuter ! Et retrouvez des idées et des conseils ici pour organiser votre action.

Mettre en place une journée de formation et de discussion sur les transports radioactifs

Afin de mettre en place ou de renforcer des dynamiques locales contre ces convois, et de constituer des équipes de vigies et de personnes prêtes à agir, nous mettons en place des journées de partage d’information et de formation à la surveillance et à l’action contre les transports radioactifs dans les secteurs de Metz, Dijon, Lyon et dans les Bouches-du-Rhône ou le Gard. Contactez-nous pour discuter de vos besoins, nous élaborerons ensemble le programme.

Commander dès maintenant du matériel de campagne !

Nous mettons à votre disposition, des tracts, affiches, banderoles, autocollants... pour être visible et ne plus laisser ces trains passer inaperçus ! Commandez-les dès maintenant sur notre boutique militante.

Contacts

Si vous êtes disponibles, merci de nous contacter à cette adresse : mobilisations@sortirdunucleaire.fr
ou sur le 0685230511 (Laura) ou 0760150123 (Mélisande)

Grands travaux inutiles : Non à la future gare TGV de Montpellier !

lu sur :

Montpellier : la fédération des usagers dénonce la future gare TGV

Midi Libre - 

Absence de connexion TER, éloignement du réseau tramway : la Fédération nationale des associations d'usagers des transports part en guerre contre le projet d'une gare à 200 millions d'euros.

La Fédération nationale des associations d'usagers des transports, qui réunit quelque deux cents associations de défense et de promotion du transport public, vient de lancer un pavé dans la mare. Son président national, Jean Sivardière, a formé un recours gracieux auprès de Jacques Rapoport, président de SNCF Réseau, contre la déclaration de projet relative à la gare nouvelle Montpellier-Sud de France sur la site de la Mogère-Pont Trinquat à Montpellier". Ce projet a été signé par M. Rapoport le 31 décembre 2014.
 
La Fnaut "estime qu'une gare TGV située sur le site de la Mogère ne répond pas aux attentes des voyageurs et de la collectivité, et que l'étude d'impact et l'évaluation socio-économique du projet présente des insuffisances graves".

La Fnaut  "demande dans l'immédiat" au président de SNCF Réseau "de bien vouloir reporter" la déclaration de projet

En conséquence, Jean Sivardière "demande dans l'immédiat" au président de SNCF Réseau "de bien vouloir reporter" la déclaration de projet. En d'autres termes, de bien vouloir le stopper net.
La Fnaut précise d'entrée qu'elle est opposée à la construction de nouvelles gares TGV exurbanisées, citant  les "erreurs" commises par le passé, en particulier avec la gare d'Aix-en-Provence TGV. Cette dernière, "n'est alimentée que par des navettes de bus, des taxis et des voitures suite à des travaux routiers gigantesques.
A l'opposé, explique la Fnaut, " la ligne nouvelle Tours-Bordeaux, en fin de construction "n'aura aucune gare en plein champs (...) et les gares de centre-ville (Poitiers, Angoulême) seront desservies par des raccordements, disposition ne pénalisant pas les temps de parcours des TGV Paris-Bordeaux sans arrêts intermédiaires et valorisant les spécificités des TGV "qui est de relier des villes de centre à centre sans rupture de charge ni allongement de temps d'accès".

Importance capitale des correspondances à Montpellier

Au sujet plus précisément de Montpellier, le recours gracieux de la Fnaut souligne l'importance capitale des correspondances à Montpellier. "Une fois le contournement de Nîmes et Montpellier mis en service,n les TGV Paris-Montpellier continueront à aboutir, par la ligne actuelle, à la gare centrale Saint-Roch où les voyageurs trouveront de bonnes correspondances avec les TER et les transports publics urbains".
La Fnaut souligne à ce sujet qu'à Montpellier "le taux de correspondance entre les transports publics urbains et les trains dépasse 50% et est l'un des plus forts de France". Elle ajoute que "les TGV Paris-Montpellier" et l'on peut ajouter plus encore les Montpellier-Lyon et au-delà, "ne pourront être rentabilisés que s'ils desservent la gare centrale de Nîmes. La SNCF indique que pour ses TGV au départ de Montpellier, Nîmes fournit environ la moitié de sa clientèle régionale. Elle a d'ailleurs supprimé les TGV directs sans arrêt à Nîmes voici quelques années.
A Montpellier "le taux de correspondance entre les transports publics urbains et les trains dépasse 50 % et est l'un des plus forts de France", la Fnaut.
La Fnaut note que la gare de la Mogère "sera donc peu desservie", uniquement par les TGV de Catalogne/Toulouse vers le nord ou l'est. Pour autant, "sa fréquentation sera faible car le gain de temps apporté aux habitants de Montpellier par le Contournement (20 minutes au maximum) ne compensera pas la durée de rupture de charge (correspondance) et du tramway T1 (environ 30 minutes pour une douzaine de stations) pour rejoindre le centre-ville" et ses correspondances avec les autres lignes urbaines. Elle relève que 3 000 places de parking sont  programmées à terme, véritable encouragement pour un trafic automobile déjà pléthorique, à rebours de la volonté de transfert vers le transport public.

Coût total 200 millions

La Fnaut dénonce aussi le coût d'une gare nouvelle, "150 millions d'euros", auxquels il convient d'ajouter le prolongement de la ligne de tramway et les aménagements routiers, soit 50 millions d'euros, portant le coût total à 200 millions. Largement de quoi rénover la ligne des Causses ou des Cévennes, laissées en déshérence. La Fnaut, comme les associations environnementalistes, dénonce aussi le projet de construction en zone inondable nécessitant de gros travaux de protection. Enfin, elle relève que cette future gare desservirait très mal le Cœur d'Hérault, "qui connaît actuellement la plus forte croissance démographique", puisqu'elle obligerait ses habitants à traverser l'agglomération pour la rejoindre.
La Fnaut propose en conclusion au président de SNCF Réseau "d'abandonner" le projet de gare nouvelle à la Mogère et de réaliser le raccordement de Saint-Brès écarté en 2011 "dans le cadre d'un protocole RFF-Oc'Via-Etat qui n'a pas été rendu public", reliant le contournement de Nîmes et Montpellier à la ligne classique "pour permettre aux TGV devant desservir Montpellier sans arrêt à Nîmes d'accéder directement à la gare centrale récemment modernisée" pour un coût de 56 millions d'euros.
Dans un deuxième temps elle prône soit "une desserte à l'allemande", la desserte de Montpellier s'effectuant par la gare centrale, les TGV ne desservant pas Montpellier utilisant le CNM puis la ligne à grande vitesse vers Narbonne,  soit par une gare TGV à Saint-Jean-de-Védas au croisement de la future LGV Montpellier-Perpignan "sur un site qu'il est possible de desservir non seulement par le TER mais aussi par la ligne 2 du tramway de Montpellier et plus facilement accessible depuis le Coeur d'Hérault".

Des critiques émises lors de l'enquête publique

La Fnaut relève enfin "les fortes critiques" qui ont été émises lors de l'enquête publique contre ce qu'elle qualifie de "grave erreur qu'il faudrait bien réparer un jour". Parmi elles, les suivantes: "Le commissaire-enquêteur (...) regrette que la concertation conduite sur le projet de gare n'ait pu permettre à RFF d'argumenter et justifier davantage l'opportunité de la gare et le choix retenu entre les deux sites Est et Ouest de Montpellier". Ou bien: "Il est à relever les fortes interrogations du public sur la nature des accès à la gare nouvelle et les connexions au réseau ferroviaire régional".

09/02/2015

du 9 au 15 février : semaine de la démocratie à Montpellier - Voir le programme

communiqué :


du 9 au 15 février : semaine de la démocratie - Montpellier - Voir le programme ICI

07/02/2015

Après Syriza en Grèce, Podemos en Espagne, pour une 6ème République en France ?

communiqué :

Chers partisans de la 6e République,

À Athènes dans les urnes le 25 janvier et à Madrid dans la rue le 31 janvier, le peuple a fait entendre sa voix : À bas l’oligarchie ! Vive la démocratie !

À notre tour : faisons grandir notre Mouvement pour la 6e République !

Du 20 février au 18 mars, le M6R se dote d’une assemblée représentative. C'est le moment de l'auto-organisation du mouvement qu'avaient proposée les 50 initiateurs du M6R. Pour ne rien rater du processus, suivez les actus du site et les comptes Facebook et Twitter. C'est ensemble que nous allons réussir la nouvelle étape de notre mouvement.

Rien n'est définitif, tout se construit ensemble, rejoignez l'agora du M6R ! La moitié de l’assemblée sera élue par les signataires du mouvement. Le vote aura lieu par Internet sur la plateforme « Nous le Peuple ». C'est le moment de s'inscrire ! Les candidatures du plus grand nombre de partisans sont fondamentales : elles seront déposées sur notre réseau citoyen et organisées par région afin de respecter la représentativité géographique du mouvement. Tout le monde peut participer ! 

Vous avez des proches intéressés par la 6e République ? Ils n’ont pas encore signé l’appel du M6R mais souhaitent peut-être contribuer ! Invitez-les à signer pour faire avancer le mouvement. Ils pourront ainsi participer au tirage au sort de l’assemblée représentative.  

 

Notre mouvement fonctionne par financement participatif, alors n'hésitez pas à faire un don. Nous publierons nos comptes bancaires dans le courant du mois de février. Pas de surprise : on sait d'où vient l'argent et où il va !  

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
 

 

 

 

 
 
 

23/01/2015

Un parc près de la gare de Montpellier ? Donnez votre avis.

Nota Bene :

les personnes qui lisent les notes mises sur ce blog ont sans doute remarqué la présence d'un bandeau publicitaire dans le haut de l'écran. Cette publicité, mise par le MIDI LIBRE, n'existait pas auparavant ; elle est apparue il y a quelques jours. 

Il faut savoir que cette publicité est extrêmement gênante pour l'enregistrement des notes et ralentit considérablement leur mise en page. 

De plus, je suis par principe opposé à toute publicité.

J'envisage donc de trouver un autre hébergeur pour ce blog.

L'adresse vous en sera donnée en temps voulu.

--------------------------------------------------------------

Rondelet - Un projet de parc au Nouveau Saint-Roch

Montpellier Clemenceau Gambetta

à voir sur un autre blog du Midi Libre :

Rondelet - Un projet de parc au Nouveau Saint-Roch : Montpellier ...

montpellierclemenceaugambetta.blogs.midilibre.com/.../rondelet-un-projet-de -parc-au-nouveau-saint-roch-796718.html
 
29 janv. 2014 ... Un projet de parc dans un quartier en pleine mutation. Le projet concerne leNouveau Saint-Roch. Le comité de quartier CleRonDeGamBe ...

L'argent public distribué aux associations montpelliéraines en 2014

Nota Bene :

les personnes qui lisent les notes mises sur ce blog ont sans doute remarqué la présence d'un bandeau publicitaire dans le haut de l'écran. Cette publicité, mise par le MIDI LIBRE, n'existait pas auparavant ; elle est apparue il y a quelques jours. 

Il faut savoir que cette publicité est extrêmement gênante pour l'enregistrement des notes et ralentit considérablement leur mise en page. 

De plus, je suis par principe opposé à toute publicité.

J'envisage donc de trouver un autre hébergeur pour ce blog.

L'adresse vous en sera donnée en temps voulu.

Que pensez-vous de la répartition de l'argent public distribué aux associations montpelliéraines ???

 

 Le Conseil adopte.

Pour extrait conforme, Madame le Maire

Hélène MANDROUX

Publiée le : 18 février 2014

 

lienAttribution des subventions - Montpellier Territoire Numérique

 

opendata.montpelliernumerique.fr/Attribution-des-subventions
 
10 avr. 2014 ... Cette donnée renseigne le montant des subventions attribuées par la ville de ... clés : subvention ; association ; aide ; financement ; montpellier ...

 

Image 1.png

16/01/2015

MERCREDI 21 JANVIER 2015 à 19h 14 rue du commerce à Montpellier

communiqué :

Montpellier, Brasserie des idées le 21 janvier sur les Grands Projets Inutiles et la ville que nous voulons.

Nouvelle gare TGV, implantation d'un complexe Décathlon sur une grande zone agricole à Saint Clément, ... les grands projets inutiles imposés se multiplient dans l'agglomération. C'est une autre ville que nous voulons, nous vous invitons à venir en débattre lors d'une "brasserie des idées", le mercredi 21 janvier à 19h, au 14 rue du commerce, Mtp; (local de Ensemble !) ...  

 Lire la suite

20h00 à 21h30 : Débat avec la salle et problèmes abordés

 -    Destruction des terres agricoles et des écosystèmes.

- Alternatives : ceinture maraîchère, installation d’agriculteurs sur ces sites, circuits courts ,….

-    Marchandisation à outrance et « aspirateur » à voitures…

-    Le « miroir aux alouettes » des emplois créés……

-     Indécence des GPI au regard de tous les besoins sociaux et services publics sur l’agglo, le département, la région, en particulier l’arrière pays….

-   Les zones inondables …   

- Le ferroutage…

- Comment mobiliser ?

14/01/2015

Place de la Canourgue : à vendre : Hôtel Richer de Belleval

vu sur le site de la SERM (SERM Montpellier - Montpellier Grand Cœur - Saint Roch)

A vendre : Hôtel Richer de Belleval

Bien immobilier exceptionnel situé place de la Canourgue.

S’adresser à la mairie de Montpellier

Service foncier opérationnel

Tél : 04-67-34-74-86

Le cahier des charges de la vente doit être retiré au plus tard le 30 janvier 2015.

Ce bien communal vous intéresse ? 

-------------

C'est très curieux car voici ce qu'on trouve sur internet.

La dernière annonce date du 6 janvier 2015, et certaines annonces indiquent qu'il a été vendu en 2013.

 

  1. Hôtel de Belleval — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Hôtel_de_Belleval
     
    L'hôtel de Belleval, place de la Canourgue, à Montpellier. ... Il a été agrandi et rebâti par un descendant de Pierre Richer de Belleval, fondateur du jardin des ...
  2. 1 M€ pour la vente de l'ancienne mairie de Montpellier - Midi Libre

    www.midilibre.fr/.../1-meur-pour-la-vente-de-l-ancienne-mairie,765006.php
     
    3 oct. 2013 ... Le conseil municipal va voter le compromis concernant l'hôtel Richer-de-Belleval . Les deux premiers points de l'ordre du jour du conseil ...
  3. HOTEL RICHER DE BELLEVAL - STEPHANE MAUPIN ...

    www.stephanemaupin.com/spip.php?article326
     
    Maitrise d'ouvrage : PRIVE Adresse : Place de la Canourgue, Montpellier. Surface : 3000 m². Coût : 12 000 000 € M. d'oeuvre : Stéphane Maupin BET : DVVD.
  4. Palace : un hôtel musée sur la place de la Canourgue | La Gazette ...

    www.lagazettedemontpellier.fr/.../palace-hotel-musee-sur-place-canourgue
     
    7 nov. 2013 ... "Un art hôtel va voir le jour à Richer de Belleval." Marc Dufour, adjoint audéveloppement économique de la Ville, y est arrivé : lundi 7, ...
  5. MONTPELLIER: L'hôtel particulier qui se rêvait en hôtel de luxe ...

    www.theprovenceherald.fr/montpellier-lhotel-particulier-qui-se-revait-en- hotel-de-luxe/
     
    10 déc. 2012 ... Au cœur de Montpellier, l'Hôtel Richer de Belleval n'a plus été entretenu depuis dix ans. Propriété de la ville, cet hôtel particulier est devenu la ...
  6. A vendre : Hôtel Richer de Belleval - Montpellier

    www.montpellier.fr/.../3624-a-vendre-hotel-richer-de-belleval.htm
     
    A vendre : Hôtel Richer de Belleval. Actualité publiée le 06/01/2015. Bien immobilier exceptionnel situé place de la Canourgue. A vendre : Hôtel Richer de  ...

 

-------------

 

Image 1.png