Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/06/2015

La pollution en mer, MAERA : Midi Libre, info... (suite)

.

.

.

.

.

 

Sans réponse de la rédaction du Midi Libre (voir la note du 17/6/15 sur ce blog) j'ai cherché moi-même les informations.

et j'ai trouvé :

Compte rendu de la visite du 15 Janvier 2015 de la Station d’Epuration MAERA

extraits :

Les réseaux d'assainissement

Les eaux usées sont collectées sur le lieu de leur production pour être acheminées par un réseau de conduites vers la station d’épuration. Le réseau collecteur est dit séparatif quand il n'achemine que les eaux usées ou unitaire quand il achemine aussi les eaux pluviales. Trois bassins semi-enterrés pour un volume de 25 000 m3 permettent la régulation de ces eaux pour un débit maximum de 4 m3/s, si le débit est supérieur, après de fortes pluies par exemple, la partie supplémentaire est alors déversée directement au Lez.

Elle permet de préserver le patrimoine naturel, rivières, étangs, lagunes. En particulier elle a permis d’améliorer la qualité environnementale lagunaire.

Pour plus d’information du réseau Lagunaire : http://rsl.cepralmar.com/intro_01.html

Les micropolluants contenus dans les eaux traitées ne sont pas totalement éliminés et sont rejetés en mer, ils seront ensuite dispersés dans les eaux pour élimination. Même présents en petites quantités, les micropolluants ne sont pas exempts d'impacts environnementaux et sanitaires.

consultez :

ODAM - Gestion des eaux usées - Compte-rendu de la ... - Ouvaton

odam.ouvaton.org/articles.php?lng=fr&pg=241
 
27 févr. 2015 ... ODAM, OIDEAM, ODEMMI, Déchets, biodéchets, Agglo de ... Consultez :http:// odam.ouvaton.org/file/MAERA_RECYCLAGE_2_07_2010.pdf.

Date de création : 27/02/2015 @ 09:55

extraits :
 
 "La station d’épuration « Maera » C’est le choix d’un investissement excessif de 150 millions d’euros. A ce coût il faut ajouter les frais des raccordements de chaque ville ainsi que l’eau nécessaire pour l’étiage du Lez (eau acheté au bas Rhône), un véritable gâchis. Une « Rolls Royce » qui lui permet de polluer « écologiquement » le Lez après de forts orages et la Méditerranée en permanence jusqu’à ce jour. "...
... (le) tuyau en mer était une aberration. Il y avait bien une réhabilitation de la qualité des eaux du Lez mais à quel prix : envoyer une eau insuffisamment épurée de ses micropolluants vers le Golfe d'Aigues Mortes. Il y avait un pari : le courant Ligure devait balayer cette eau. Or, le courant Ligure balaye bien le Golfe du Lion mais ne pénêtre pas dans le Golfe d'Aigues-Mortes. D'autre part, la station d'épuration de Caen-la-Mer (Calvados) qui a une capacité équivalente à celle de Maera, rejette directement dans l'Orne, de l'eau jugée de "qualité baignade" qui a été stérilisée par des batteries de lampes UV et qui a fini d'être filtrée dans un parc végétal (roseaux, etc.). Ils ont fait l'économie des 65 millions d'euros d'un tuyau de 30 km. Le prix d'une batterie de lampes UV et d'un jardin filtrant, c'est "peanuts". On aurait eu ainsi de l'eau pour soutenir l'étiage du Lez !
La gabegie des fonds publics, à Montpellier-la-surdouée, on connaît !

17/06/2015

La pollution en mer, MAERA : Midi Libre, info ou intox ?

communiqué :

copie d'un courriel envoyé à la rédaction du Midi Libre le 12 juin dernier, sans réponse à ce jour , 17 juin.

-----------------------------

À l'attention de la rédaction du Midi Libre :

 
Bonjour,
J'ai envoyé le 10 juin dernier les trois courriels ci-dessous à :
 
 
Seul Monsieur Pieyre m'a répondu à ce jour (qu'il en soit félicité), et je vous joins notre échange.
 
La raison pour laquelle je vous contacte aujourd'hui est que je ne sais toujours pas sur quoi sont basées les affirmations de pollution végétale ou animale. J'aimerais connaître les coordonnées du laboratoire ayant fait les analyses pour pouvoir les consulter.
 
Cette curiosité est motivée par le fait que je me baigne régulièrement en mer, que je constate que je ne suis pas le seul, et qu'il s'agit là d'un problème de santé publique récurrent (voir l'épisode de 2008).
 
Vous devez être conscient que la crédibilité d'un journal d'information repose sur la fiabilité de ses sources, raison pour laquelle j'espère que vous vérifiez toujours sérieusement les informations que vous publiez. Peut-être, dans le cas présent, devriez-vous enquêter sur la crédibilité des "analyses", et également sur la façon dont les pouvoirs publics et les élus des communes concernées ont réagi.
 
Dans l'attente de vous lire, je vous prie d'agréer mes salutations distinguées.
XXXX
Montpellier
 
----------------
 
courriels envoyés le 10 juin 2015 :
 
1) à : OLLIVIER LE NY : OLENY@MIDILIBRE.COM
 
Monsieur,
J'ai lu avec intérêt votre article :
Pourriez-vous m'indiquer le nom du laboratoire ayant fait les analyses mentionnées dans votre article :
 

La Grande-Motte - Midi Libre

www.midilibre.fr/herault/la-grande-motte/

Palavas : une pollution marine d'origine "végétale". Les analyses ont écarté toute nature bactériologique et la présence d'hydrocarbure. La deuxième analyse ..
 
Merci d'avance pour le renseignement.
 
Cordialement,
XXXX
Montpellier
 
-------------------
 
Madame,
J'ai lu avec intérêt votre article :
 

Palavas : une pollution marine d’origine "végétale"

Les analyses ont écarté toute nature bactériologique et la présence d’hydrocarbure. La deuxième analyse des échantillons, définitive, l’après-midi, confirme...
 
Pourriez-vous m'indiquer la source de votre information; quel laboratoire a effectué les analyses ?
Merci d'avance pour votre réponse.
Cordialement,
XXXX
Montpellier
 
------------------
 
 
Monsieur,
J'ai lu avec intérêt votre article :
 

Palavas : dégazage sauvage au milieu des baigneurs - Midi Libre

www.midilibre.fr/.../palavas-degazage-sauvage-au-milieu-des-baigneurs, 1168377.php

Pourriez-vous me dire ce qui a motivé votre affirmation de "dégazage" ? Y a-t-il eu une analyse faite dans un laboratoire, et si oui, lequel ?
 
Merci d'avance pour votre réponse.
 
Cordialement,
XXXX
Montpellier
---------------------
 
réponse de M. Pieyre du 10 juin :
 
Bonjour Monsieur XXXX,
Suite aux premiers événements datant du 31 mai, les témoins dont j'étais ont remarqué des plaques marron claire, huileuses. C'est pour cette raison que le mot "dégazage" a été employé plutôt que déballastage ou vidange de cales. L'information valait ce qu'elle valait, mais il était important de la diffuser en ne sous-estimant pas le problème. Je vous incite à lire les articles suite au second incident de jeudi dernier. Les différentes analyses ont montré qu'il s'agissait d'une pollution végétale ou animale, l'origine reste floue. En tout cas il n'y avait pas de traces d'hydrocarbures au moment du second incident. Cordialement.
MP
 
-----------------------
ma réponse :
 
Bonjour Monsieur Pieyre,
Merci pour votre réponse. 
 
Vous souvenez-vous de l'épisode d'août 2008 ? (voir ci-dessous). Il avait été dit aussi qu'il s'agissait de "dégazage d'un bateau". Pourtant la station d'épuration MAERA a été mise en cause par la suite.
 
Je pense que ce genre d'information doit faire l'objet d'un minimum de vérifications, dont une analyse de la qualité bactériologique de l'eau, ce qui, sauf erreur de ma part, incombe aux services de l'État (la Préfecture de l'Hérault) et aux communes concernées. Avez-vous interrogé les services compétents ? Le cas échéant, que vous ont-ils répondu ?
 
Vous écrivez : "Les différentes analyses ont montré qu'il s'agissait d'une pollution végétale ou animale". Pourriez-vous m'indiquer quel laboratoire a fait les analyses dont vous parlez ?
 
Vous devez être conscient qu'il est important pour un journal comme le Midi-Libre d'être précis dans des informations concernant la santé. Beaucoup de gens, dont de nombreux enfants, vont se baigner en mer en ce moment; beaucoup de parents s'informent des nouvelles locales grâce à votre journal.
 
Cordialement,
XXXX
 
rappel  :
  1. Pollution au large de Carnon et La Grande Motte: baignade interdite ...
  2. www.ladepeche.fr/.../469796-pollution-large-carnon-grande-motte-baignadeinterdite.html
  3. 6 août 2008 ... La baignade a été interdite mercredi sur les plages situées entre La ... 3 milles des plages et pourrait atteindre la plage du Petit Travers, entre ...
  4. Interdiction de se baigner sur les plages de la Grande-Motte - RTL
  5. www.rtl.fr/.../interdiction-de-se-baigner-sur-les-plages-de-la-grande-motte- 787582
  6. 7 août 2008 ... Interdiction de se baigner sur les plages de la Grande-Motte ... la partie exposée des plages situées entre le Petit Travers et le Grand Travers.
  7. Baignade interdite à la Grande Motte - Le Figaro
  8. www.lefigaro.fr/.../01011-20080806FILWWW00415-baignade-interdite-a-la -grande-motte.php
  9. 6 août 2008 ... La baignade a été interdite aujourd'hui sur les plages situées entre la Grande Motte ... Tout va de travers au Grand Travers et au Petit Travers.

17/02/2015

Pierre de Bousquet de Florian : c'est le bouquet !

un article à lire :

Liberté de la presse : le préfet interdit
ce que Matignon autorise
 (en accès libre)

Pierre de Bousquet de Florian, préfet de l'Hérault, le 22 octobre 2014 (photo : J.-O. T.)Le cabinet du premier ministre accrédite Montpellier journal, comme de nombreux autres médias, pour une cérémonie en préfecture alors que le préfet nous interdit toujours de conférence de presse. Pierre de Bousquet de Florian serait-il, dans la République, un électron libre qui souhaite faire sa petite tambouille communicationnelle comme il l’entend ? (1 850 mots)

28/12/2014

1214 / 2014 : 8 siècles !

Bouvines, 27 juillet 1214

il y a 8 siècles !

Et toujours cet affrontement entre pays anglo-saxons et la France, sur le plan économique et sociétal aujourd'hui.

Aviez-vous entendu parler de la commémoration ? Moi pas !

S'agit-il d'une volonté des médias et de leurs maîtres pour passer sous silence ce rappel historique ?

Il serait utile d'envisager une Union des pays Méditerranéens pour s'engager dans une autre voie que celle du libéralisme mercantile anglo-saxon. 

Voici quelques liens :

Par François-Guillaume LorrainLe Point - Publié le 22/12/2014 à 00:00 - Modifié le 22/12/2014 à 08:53

Bataille de Bouvines — Wikipédia

La bataille de Bouvines est une bataille qui se déroula le dimanche 27 juillet 1214 près de Bouvines, dans le comté de Flandre (aujourd'hui dans le ...

Bouvines 2014 | Célébration du 800è anniversaire de la bataille de ...

23/11/2014

L'Agglorieuse et ses ennuis avec les personnalités locales

les surlignages sont de moi

à lire sur MEDIAPART :

 

PAR DAN ISRAEL

extrait ;

L’hebdo et son avocat s’interrogent sur la personnalité de la présidente de la cour d’appel ayant jugé leur cas (avec deux assesseurs). D’une part, elle est connue comme étant plutôt sévère. À tel point qu’en février 2012, les avocats du Gard et du Vaucluse s’étaient tous mis en grève pour protester contre la dureté de ses jugements et de ceux d’un de ses confrères. Mais surtout, il apparaît queL’Agglorieuse était loin d’être inconnue pour la magistrate avant qu’elle ne juge l’affaire. L’hebdomadaire lui avait en effet consacré un de ses articles ironiques au moment de la grève des avocats, en donnant son nom. Ce qu’elle n’aurait pas apprécié, si l’on en croit le témoignage du journaliste auteur des articles sur la grève et sur Garzillo. Dans une attestation toute récente, il raconte que, lors d’un mariage à l’été 2012, la magistrate l’a « “agressé” verbalement, au moment de l’apéritif, sur le bord de la piscine du restaurant ». Elle lui aurait reproché le ton de l'article de 2012 et le fait de l’avoir citée nommément.

Le compagnon de la juge n’est pas non plus un inconnu pour le journal, puisqu’il s’agit de l’ancien directeur départemental de la police nationale, membre d’un club regroupant des personnalités de Montpellier, et candidat aux dernières élections municipales sur la liste socialiste perdante. Ces trois titres lui ont valu d’être cité plusieurs fois par L’Agglorieuse, et pas toujours de façon élogieuse.

De là à contester l’impartialité de la décision rendue, il n’y a qu’un pas, que l’hebdo compte franchir.« Nous nous sommes déjà pourvus en cassation, mais nous allons aussi saisir le Conseil supérieur de la magistrature de ces faits », annonce son avocat. En attendant, une soirée de soutien est organisée lundi 26 novembre.