Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/05/2015

STOP à la ZAC de Caylus (Castelnau le Lez) - Demain, vendredi 29 Mai, de 17 à 19 h au Café Gazette rue d’Alger

Communiqué de presse 
STOP à la ZAC de Caylus (Castelnau le Lez) 
Découverte d'une nappe phréatique haute et d'un site gaulois remarquable 

 

Le projet de la Zac de Caylus (19 hectares de construction immobilière) détruit  les dernières zones agricoles de la commune et coupe définitivement le corridor de circulation écologique entre le Lez et le Salaison.  
En mars dernier, les fouilles archéologiques préventives ont révélé l’existence d’une nappe phréatique haute sur les lieux de la future la Zac. Elles ont permis également de découvrir un site gaulois dédié à l’eau datant d’avant la conquête romaine (2ème siècle av. JC). On l'appelle  « colline des sources » et on compte encore à ce jour 7 puits et une source. 
Caylus est  un site hydraulique remarquable,  mais dans les études préalables au chantier de la ZAC, la nappe phréatique n’avait été mentionnée dans aucun document. Il s'agit pourtant d'une nappe phréatique haute qui affleure selon les saisons à une profondeur comprise entre 40 cm et 1 mètre de la surface du sol. 
 
Le collectif  « Que vive Caylus, la colline des sources » dénonce les conditions dans lesquelles ces études ont été conduites et alerte les autorités sur la dangerosité de l’urbanisation de cette zone.  
 
Le collectif « Que vive Caylus, la colline des sources » demande d’urgence un moratoire sur ce projet hasardeux de la Zac de Caylus. 

 

À l'heure d'une disparition irréversible des terres agricoles,  il interpelle la Métropole pour une remise à plat complète de la destination des lieux ménageant 
aussi le caractère historique du site. 

 

Nous vous invitons à une conférence de presse : Caylus, Zone À Défendre ! 

 

Vendredi 29 Mai 
De 17 à 19 h 
Au Café Gazette rue d’Alger 
 
 En présence de Thierry Ruf, géographe à l’IRD, Conseiller Municipal de Jacou, Vice-Président de la régie publique de l’eau, de Michel Marre, musicien, Conseiller municipal de Castelnau le Lez, et des responsables des associations du collectif Caylus : SOS Lez Environnement, Vive Castelnau, Jacou Histoire et Patrimoine, Castelnau Environnement. 
 
Castelnau le Lez, le 28 mai 2015   
Contact : Aliènor Bertrand 

0678412671 

Image 1.png

17/01/2015

L'accès au Pont du Gard ne doit pas être payant

Petit rappel :

Pont du Gard et Patrimoine

www.pontdugard.org/
 

BIENVENUE sur le site de PONT du GARD et PATRIMOINE. 
Notre association a pour objet de faire connaître, comprendre et aimer le pont du Gard et l’aqueduc de Nîmes tout en œuvrant pour la préservation des vestige de l’aqueduc.


LA GRATUITE PIETONS, CE SERA BIENTÔT FINI SI LA PRIVATISATION DU PONT DU GARD ABOUTIT ! POUR FAIRE OBSTACLE A LA PRIVATISATION SIGNEZ NOTRE PETITION EN LIGNE demandant le maintien de la GRATUITÉ PIÉTON / vélo au Pont du Gard (cliquez sur ce lien) Vous avez déjà signé ? Parlez en vite autour de vous !

N’OUBLIONS PAS NOTRE VOCATION PREMIÈRE : 
Faire connaître et aimer le pont du Gard et l’aqueduc de Nîmes. 
Le PROGRAMME de nos activités culturelles GRATUITES et OUVERTES à TOUS continuent. CONFÉRENCES et ARCHÉO-VISITES du premier semestre 2015 sont EN LIGNE. Inscrivez- vous vite !
Cliquez ici pour en savoir plus

14/01/2015

Place de la Canourgue : à vendre : Hôtel Richer de Belleval

vu sur le site de la SERM (SERM Montpellier - Montpellier Grand Cœur - Saint Roch)

A vendre : Hôtel Richer de Belleval

Bien immobilier exceptionnel situé place de la Canourgue.

S’adresser à la mairie de Montpellier

Service foncier opérationnel

Tél : 04-67-34-74-86

Le cahier des charges de la vente doit être retiré au plus tard le 30 janvier 2015.

Ce bien communal vous intéresse ? 

-------------

C'est très curieux car voici ce qu'on trouve sur internet.

La dernière annonce date du 6 janvier 2015, et certaines annonces indiquent qu'il a été vendu en 2013.

 

  1. Hôtel de Belleval — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Hôtel_de_Belleval
     
    L'hôtel de Belleval, place de la Canourgue, à Montpellier. ... Il a été agrandi et rebâti par un descendant de Pierre Richer de Belleval, fondateur du jardin des ...
  2. 1 M€ pour la vente de l'ancienne mairie de Montpellier - Midi Libre

    www.midilibre.fr/.../1-meur-pour-la-vente-de-l-ancienne-mairie,765006.php
     
    3 oct. 2013 ... Le conseil municipal va voter le compromis concernant l'hôtel Richer-de-Belleval . Les deux premiers points de l'ordre du jour du conseil ...
  3. HOTEL RICHER DE BELLEVAL - STEPHANE MAUPIN ...

    www.stephanemaupin.com/spip.php?article326
     
    Maitrise d'ouvrage : PRIVE Adresse : Place de la Canourgue, Montpellier. Surface : 3000 m². Coût : 12 000 000 € M. d'oeuvre : Stéphane Maupin BET : DVVD.
  4. Palace : un hôtel musée sur la place de la Canourgue | La Gazette ...

    www.lagazettedemontpellier.fr/.../palace-hotel-musee-sur-place-canourgue
     
    7 nov. 2013 ... "Un art hôtel va voir le jour à Richer de Belleval." Marc Dufour, adjoint audéveloppement économique de la Ville, y est arrivé : lundi 7, ...
  5. MONTPELLIER: L'hôtel particulier qui se rêvait en hôtel de luxe ...

    www.theprovenceherald.fr/montpellier-lhotel-particulier-qui-se-revait-en- hotel-de-luxe/
     
    10 déc. 2012 ... Au cœur de Montpellier, l'Hôtel Richer de Belleval n'a plus été entretenu depuis dix ans. Propriété de la ville, cet hôtel particulier est devenu la ...
  6. A vendre : Hôtel Richer de Belleval - Montpellier

    www.montpellier.fr/.../3624-a-vendre-hotel-richer-de-belleval.htm
     
    A vendre : Hôtel Richer de Belleval. Actualité publiée le 06/01/2015. Bien immobilier exceptionnel situé place de la Canourgue. A vendre : Hôtel Richer de  ...

 

-------------

 

Image 1.png

 

13/01/2015

Montpellier : un immeuble exproprié par la SERM laissé à l'abandon

Un immeuble situé au 21 rue de Lorraine est laissé à l'abandon après suppression de sa toiture.

Cet immeuble, exproprié puis revendu par la SERM il y a quelques mois, serait-il destiné à une dégradation  telle que sa reconstruction "à neuf" par un promoteur deviendrait indispensable ???

Image 1.png

Image 1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(notez l'absence de couverture !)Image 2.png

Image 4.png

Image 3.png

 

29/08/2014

Vers l'autonomie semencière

communiqué :

La ferme de la campagne "Semences sans Frontières" de Kokopelli

Vers l'autonomie semencière des populations

Cher(e)s ami(e)s de Kokopelli,

La collecte de fonds, pour le financement de l’installation de la ferme de production de semences pour la campagne “Semences sans Frontières”, est déjà une réussite, et ce n'est pas terminé !

Tout cela, c'est grâce à vous !

L'enthousiasme de tous, les encouragements, les dons de matériel, les participations financières, etc. nous rappellent que nous ne sommes pas seuls dans ce combat pour la vie ! En 40 jours, nous avons atteint sur kisskissbankbank plus de 200% du premier objectif (12 000€ afin d'installer un tunnel de stockage pour le matériel agricole). Le budget global du projet est de 77 000€, il reste encore 3 jours pour soutenir le projet et nous aider à nous approcher le plus possible de cet objectif. Parlez-en autour de vous, soutenez le projet si vous ne l'avez pas déjà fait, faites circuler l'info dans vos réseaux, etc. Nous avons besoin de votre mobilisation.

Quelques avancées du projet :

- Nous avons profité de cette saison extrêmement humide pour faire de nombreuses rotations d'engrais verts sur les premières buttes destinées à la production de semences. Trèfleluzernephacélielupinsarrazinvescemélilotmoutardepoisbourrache, etc. La terre étant très argileuse, et assez pauvre, nous devons, dans un premier temps, nous concentrer sur l'amélioration du sol. Nous récolterons, malgré tout, les semences de quelques espèces cette année.

- Nous avons commencé, cette semaine, la pose de la clôture anti-sangliers !

- Nous accueillerons bientôt des brebis ; celles-ci auront quelques hectares de prairie bien verte à pâturer - nous évitant ainsi un important travail d'entretien.

- Nous posterons prochainement, sur le site de "Semences sans Frontières", les photos de la charbonnière "à l'ancienne" que nous allons bientôt allumer. Nous prévoyons, en effet, l'utilisation d'une importante quantité de charbon dans les buttes de culture afin d'aérer les sols, technique inspirée de la "Terra Preta".

Agissez à nos côtés afin d'envoyer des Semences de Vie gratuitement partout sur la planète :

- Envoyez-nous le surplus de vos récoltes de semences

- Soutenez la campagne en faisant un don

- Amenez avec vous des semences lors de vos voyages dans les pays les plus pauvres

Nous vous remercions pour votre confiance.

L'équipe de Kokopelli.

* * * * *

 
Pollinisation manuelle de courgettes.

 

Association Kokopelli - 22 Cap de Lourm - 09290 Le Mas d’Azil - France
Tél : 05 61 67 69 87 - Fax : 05 34 02 14 54 / semences@kokopelli-semences.fr - www.kokopelli-semences.fr
- - -
Pour vous désinscrire de la Newsletter de Kokopelli cliquez ici
Si vous ne parvenez pas à lire correctement ce mail veuillez cliquez ici

Partager cette information : FaceBook * Twitter * Google * Linkein>

 

09/01/2014

L'État brade son patrimoine (suite) : à Montpellier

voir le Midi Libre :

jeudi 9 janvier 2014

29/11/2013

Patrimoine et politique : scandale à Poitiers

à lire sur MEDIAPART :

Poitiers : le maire, le théâtre et le promoteur
PAR MARTINE ORANGE

Le maire socialiste de la ville, Alain Claeys, a accepté la cession de l’ancien théâtre municipal au prix de 510 000 euros, soit moins de 200 euros le mètre carré. La vente réalisée de gré à gré se fait au bénéfice d’un promoteur local, avec de confortables plus-values à la clé. Une association demande l’annulation de la vente.

si vous souhaitez que je vous envoie l'article, contactez moi


02/07/2013

Il est plus que temps de défendre la langue française

Un appel qui est toujours d'actualité.

lu sur :

http://www.lemonde.fr/idees/article/2009/12/07/langue-francaise-etat-d-urgence-par-un-collectif-d-associations_1277289_3232.html

Langue française : état d'urgence, par un collectif d'associations

Le Monde.fr | 07.12.2009 à 16h46 • Mis à jour le 07.12.2009 à 18h02

Les associations qui signent cet appel regroupent des démocrates de toutes sensibilités idéologiques. Unanimes, elles dressent un constat angoissant du sort politique fait à la langue française en France. 
"Langue de la République" (art. II de la Constitution), le français est une condition du vivre-ensemble national et républicain, et, selon les sondages récents, il est pour 80 % de nos concitoyens un des principaux piliers de l'"identité nationale". Or, le français est aussi gravement menacé chez nous qu'au Québec, en Afriquefrancophone, en Wallonie ou en Suisse romande. Il l'est moins par l'air du temps que par une politique linguistique menée surtout par de grandes entreprisesfrançaises avec l'appui de milieux politiques, certes européens et transatlantiques, mais d'abord hexagonaux. Après Michel Serres, observant qu'" il y a plus de mots anglais sur les murs de Paris qu'il n'y avait de mots allemands sous l'Occupation", le linguiste Claude Hagège classe le français parmi les langues menacées dans son Dictionnaire amoureux des langues.

L'heure est donc venue d'appeler tous les citoyens à la résistance linguistique.

Nos associations en appellent au peuple français et à tous les francophones du monde, à tous ceux qui savent ce que la liberté, l'égalité, la fraternité, mais aussi la littérature, la philosophie, le droit et les sciences doivent à la langue des Molière, Césaire, Verhaeren et Senghor.

Depuis longtemps, on n'en est plus aux seuls emprunts massifs à l'anglo-américain ; nombre de grandes entreprises s'emploient à basculer au tout-anglais une bonne part de leurs pratiques langagières : "Time to move !" est le titre du programme de mutations que France-Teuleucom impose à ses salariés, ajoutant l'humiliation linguistique à l'effrayante dégradation de leurs conditions de travail. C'est aussi la mode – le "mood" – chez AREVA... Dans la distribution, Carrefour, Auchan... basculent leurs produits et enseignes à l'anglais de bazar, imités par des services publics comme la SNCF, La Poste ou Air France... Loin du programme du Conseil national de la Résistance, la devise du Medef n'est-elle pas"ready for the future" ? Sommet du "dialogue social" : c'est en anglais que les ouvriers de Continental-Clairoix, réunis dans leur cour d'usine, ont appris leur licenciement collectif ! Les choses sont déjà si avancées, tels les fromages forts, que des syndicats de diverses obédiences, CGT, CFTC, UNSA, CGC..., ont dûmonter au créneau pour " défendre le droit de travailler en français en France ".

Voyez aussi les travaux de la recherche scientifique française : des siècles après l'acte révolutionnaire de Descartes publiant en français le Discours de la méthode, ils ne sont souvent plus pensés et écrits par nos chercheurs qu'en anglo-américain, même pas toujours traduits en français. Passons sur la chanson, sur les pubs en anglais qui, aux heures de grande écoute, ciblent surtout les jeunes, les enfants... Que fait le CSA ?

On ne voit que trop qui sert cette politique d'anéantissement linguistique sous son emballage pseudo-moderne : elle sert cette "élite" et ces privilégiés qui, pas seulement à droite, n'hésitent pas à désintégrer leur langue maternelle pour mieux intégrer l'élite mondialisée et ressembler à leurs maîtres ! Les "gens de peu", pour leur part, sont voués à une discrimination linguistique plus forte que jamais. Quant à nos cadres moyens qui croient s'en tirer en ingurgitant le "Wall Street English" promu dans le métro parisien, le basculement au tout-anglais consacre leur aliénation dans un travail de plus en plus dévalorisé.

Face aux coups portés, le silence des autorités inquiète. Pis : des ministres approuvent ou annoncent diverses mesures de substitution de l'anglais au français, des petites classes jusqu'à l'enseignement supérieur. Ainsi la nouvelle antenne de Reims de Sciences-Po dispensera-t-elle tous ses cours en anglais. Ainsi Mme Valérie Pécresse semble-t-elle chercher à extraire l'Université du champ de la loi Toubon. Ainsi le chef de l'Etat annonce-t-il que des enseignements fondamentaux du second degré pourraient être dispensés "en langues étrangères"(traduisons : en anglais).

De cet arrachage linguistique, c'est peu dire que l'Union européenne, à laquelle ses textes fondateurs font pourtant obligation de défendre les langues nationales, fait peu de cas. Au nom du libéralisme économique, son exécutif s'emploie même à démanteler toute protection juridique des langues nationales, au point que c'est souvent de directives bruxelloises que se prévalent les décideurs français pourcontourner la loi.
C'est pourquoi nous exigeons un grand débat national sur la place respective du français et des autres langues, pour que l'assassinat linguistique planifié ne puisse s'accomplir en silence et pour que le peuple souverain se saisisse de la défensede sa langue.

L'actuel gouvernement qui glose sur l'identité nationale va-t-il contribuer àenfermer le peuple français dans une langue unique imposée ? La défense de notre héritage linguistique implique une protection et une promotion actives de la langue française, de la diversité linguistique et de la francophonie, sur notre continent et dans le monde. Parlons ici seulement de ce qu'il faut pour revenir au bon sens : à l'école élémentaire ou au collège, asseoir d'abord un solide apprentissage des langues nationales en Europe, puis commencer celui de deux langues étrangères dont la première, selon la recommandation du professeur Hagège, serait autre que l'anglais ; réaffirmer le français comme langue de l'enseignement supérieur ; lui rendre droit de cité dans la recherche ; fairerespecter par Bruxelles sa propre législation linguistique.

Notre appel s'adresse aussi aux espérantistes, aux amis des langues régionales, vite éradiquées si la langue commune était marginalisée, aux immigrés qui veulentcontinuer à parler notre langue sans oublier celle de leur pays d'origine, à nos compatriotes des DOM qui veulent parler français ET créole. Si une langue de portée mondiale comme la nôtre finissait par être supplantée sur sa terre natale, quelle autre langue, en Europe, pourrait résister au rouleau compresseur de l'anglo-américain ? Cet appel à la résistance et à la créativité linguistique de tous les francophones s'adresse aux citoyens et aux décideurs conscients de leurs responsabilités, aux salariés, étudiants, enseignants, entrepreneurs de base, qui font vivre le français en l'habitant au quotidien. Car, en marginalisant sa langue, c'est le peuple qu'en définitive on voudrait déloger de ses rêves.

Nous interpellons enfin avec gravité les écrivains, penseurs, traducteurs et autres créateurs de toute la francophonie, partout où notre langue est pratiquée et aimée :vous dont la langue constitue l'outil de travail et l'élément existentiel, entrez en résistance publique contre la langue unique ! Cinq siècles après Joachim du Bellay appelant à la "défense et [l']illustration" du français, faisons vivre notre langue et défendons-la contre la logique barbare de l'argent roi.

Signataires :

Alliance Champlain,
Association francophonie avenir 
(Afrav),

Association pour la sauvegarde et l'expansion de la langue française (Asselaf),
Avenir de la langue française (ALF),
Cercle littéraire des écrivains cheminots (CLEC),
CO.U.R.R.I.E.L.,
Défense de la langue française Paris-Ile-de-France (DLF Paris-IDF),
Forum francophone international France (FFI France),
Le droit de comprendre (DDC),
Le français en partage,
Gerflint.

03/03/2013

La répartition des richesses en France et dans le monde

La France est un pays très riche, il faut le savoir.

voir :

La répartition de la richesse dans le monde le 22 mars 2011 ... La richesse dans le monde par niveau de patrimoine

http://www.inegalites.fr/spip.php?article1393

extraits :

" Le dixième le plus riche de la population mondiale détient 83 % de la richesse. L’Amérique du Nord et l’Europe possèdent plus de 60 % de cette richesse. La France est l’un des pays qui compte le plus de millionnaires. ...

... Selon le Crédit Suisse, les 1 % les plus riches de la planète possèderaient 43,6 % de la richesse et les 10 % les plus riches en détiendraient 83 %. ...

... La France est un pays très riche :

Ces disparités de richesses détenues par région du monde cachent également d’importantes disparités au sein de chaque région. La Suisse est le pays du monde où la richesse moyenne par adulte est la plus élevée avec 372 700 dollars. Les Etats-Unis sont au 7e rang, juste derrière la Suède et… la France, positionnée au 5e rang. Dans notre pays, le patrimoine moyen est estimé à 255 156 dollars. " ...

-----------

voir aussi :

Observatoire des inégalités

La répartition du patrimoine en France en 2010 ... selon les définitions, d’après les données ... Truong et publié par le quotidien Le Monde. le ...

www.inegalites.fr/spip.php?article38&id_mot=30 -

Les 10 % les plus riches possèdent 48 % de la fortune nationale. L’inégalité des patrimoines est encore plus accentuée que celle des revenus.

 ----------------

Une image valant parfois plus qu'un long discours, voici ce que cela représente (source : Le Cercle Les Echos : http://lecercle.lesechos.fr ) 

Vous remarquerez sur cette image que les déciles 1, 2 et 3  sont quasiment invisibles sur l'image, ce qui signifie que les 30% des français les plus pauvres ne possèdent presque rien ! J'aurai l'occasion de revenir sur ce point. En attendant, je vous invite à lire attentivement l'article des Échos, ci-dessous en fichier pdf :

Patrimoine des Français _ montant et répartition.pdf

rép-pat.png